10 phrases inoubliables de Milan Kundera

14 janvier 2018 dans Phrases 0 Partagés
milan kundera

Toutes les phrases de Milan Kundera sont des œuvres d’art. La majorité d’entre elles font partie de sa merveilleuse oeuvre littéraire. Ses romans ne sont pas seulement le lieu de déploiement de belles histoires mais renferment aussi de profondes réflexions sur le monde et l’homme actuel.

Milan Kundera est né en Tchécoslovaquie en 1929. Cependant, depuis 1975, il s’est établi en France et a adopté cette nationalité en 1981. Malgré cela, une grande partie de son oeuvre est consacrée à la réalité tchécoslovaque.

À travers les phrases de Milan Kundera, on découvre un écrivain intelligent, avec une grande capacité pour se plonger dans les labyrinthes de l’inconscient humain. On espère depuis des années qu’il reçoive le Prix Nobel de Littérature. Nous allons maintenant vous présenter une sélection intéressante (bien qu’incomplète) de quelques-unes de ses meilleures phrases.

« Plus la charge sera lourde, plus notre vie sera à ras du sol et plus elle sera réelle et authentique. »

-Milan Kundera-

L’une des phrases inoubliables de Milan Kundera

Ce penseur n’est pas seulement un grand romancier. Il s’est aussi révélé comme l’un des profonds philosophes de notre époque. Sa vision du monde est extrêmement réaliste et, en même temps, touchante. L’une de ses grandes qualités est de savoir capter les motivations inconscientes.

C’est précisément ce qui se reflète dans de nombreuses phrases de Milan Kundera: une grande connaissance de l’être humain. On la retrouve dans cet intéressant texte sur l’obsession de l’ordre :

« Le désir d’ordre veut transformer le monde humain en un règne inorganique où tout marche, tout fonctionne, tout est assujetti à une impersonnelle volonté. Le désir d’ordre est en même temps désir de mort, parce que la vie est perpétuelle violation de l’ordre. »
Partager

homme avec un drapeau

Le pouvoir et le monde

Pratiquement toute l’oeuvre de ce Tchécoslovaque est traversée par le thème du pouvoir. Il se montre extrêmement critique face à ce dernier et la morale qui émane de lui. Comme dans cette phrase:

« Car dans ce monde-là tout est d’avance pardonné et tout y est donc cyniquement permis. »
Partager

Cet écrivain a vécu la rigueur de la domination soviétique. Il a profondément été marqué par la limitation de pensée et d’expression qui a dérivé de ce régime. L’une des phrases de Milan Kundera dit :

« Un livre interdit dans votre pays signifie infiniment plus que les millions de mots que vomissent nos universités. »
Partager

Il a bien raison. C’est dans ce qu’un pouvoir interdit que résident les clés de ce qu’il veut promouvoir.

Une chose similaire s’exprime à travers la phrase: « La lutte de l’être humain contre le pouvoir est la lutte de la mémoire contre l’oubli ». Le pouvoir reproduit les vices et les mesquineries de l’être humain. Chaque figure de pouvoir cherche à faire croire que tout commence avec lui. Cependant, très souvent, il ne fait que se répéter. La mémoire est la seule chose qui rompt ce cycle.

La peur et l’amour

L’amour est un autre thème qui traverse toute l’oeuvre de cet écrivain. Dans L’insupportable Légèreté de l’être, il l’associe à un hasard dû à la chance. C’est précisément dans cette oeuvre qu’il affirme :

« Pour qu’un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s’y rejoignent dès le premier instant. »
Partager

Plusieurs phrases de Milan Kundera abordent aussi le désamour et l’oubli. Celle-ci, par exemple, parle de ce thème d’une façon très poétique.

« Le crépuscule de la disparition inonde tout avec la magie de la nostalgie. »
Partager

Quand quelqu’un ou quelque chose n’est plus là, cette réalité se couvre d’un voile magique et évocateur.

jeune femme triste

La peur et les autres

« La source de la peur se trouve dans le futur et celui qui se libère du futur n’a absolument rien à craindre. »
Partager

La principale origine de l’anxiété réside dans ce qui ne s’est pas encore produit. La possibilité qu’elle se produise invite la peur à s’installer dans nos vies. En fait, on craint plus les fruits de l’imagination que la réalité elle-même.

Face à ce monde, nous ressentons toujours une rupture, une division, une étrangeté. C’est ce que dit Kundera :

« Nous ne saurons jamais pourquoi nous irritons les gens, ce qui nous rend sympathiques, ce qui nous rend ridicules; notre propre image est notre plus grand mystère. »
Partager

La compassion et la fragilité

Beaucoup de phrases de Milan Kundera parlent de la fragilité et de la compassion. En fait, les animaux occupent une place privilégiée dans son oeuvre. Aussi bien en raison de ce qu’ils sont que de ce qu’ils représentent.

« La véritable preuve de moralité de l’humanité, la plus profonde (située à une profondeur telle qu’elle échappe à notre perception) réside dans sa relation avec ceux qui sont à sa merci: les animaux. »
Partager

La compassion entre les être humains implique aussi, comme le nom l’indique, de souffrir avec l’autre. Cette phrase l’exprime très clairement :

« Il n’est rien de plus lourd que la compassion. Même notre propre douleur n’est pas aussi lourde que la douleur ressentie avec un autre, pour un autre, à la place d’un autre, multipliée par l’imagination, prolongée dans des centaines d’échos. »
Partager

En d’autres termes, nous souffrons parfois beaucoup plus pour ce qui arrive à quelqu’un que nous aimons que pour nous-mêmes.

couple nostalgique

Toutes ces phrases de Milan Kundera ne sont qu’une petite partie de sa merveilleuse oeuvre. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agit de l’un des écrivains contemporains les plus admirés dans le monde entier. Il est parvenu à capter l’essence de notre temps, comme peu ont réussi à le faire. Et il l’a reflétée d’une très jolie manière dans toutes ses œuvres.

A découvrir aussi