Zombieing, quand la personne qui nous a quitté sans rien dire "revient à la vie"

24 septembre, 2020
Le terme zombieing désigne une personne qui, après avoir disparu de notre vie sans rien dire, revient soudainement vers nous à travers un message. Pour autant, ce retour n'est pas accidentel. Le zombie frappe à votre porte parce qu'il est affamé, il a besoin de nourrir son ego et de renforcer son estime de soi.

Ces dernières années, nous nous sommes familiarisés avec des termes tels que ghosting (disparaître de la vie émotionnelle de quelqu’un sans explication) ou orbiting (couper la relation avec une personne, mais continuer à interagir avec elle via les réseaux sociaux). Il semble maintenant qu’il est nécessaire d’intégrer un nouveau mot à cette liste : le zombieing.

Au-delà du fait que l’on puisse plus ou moins aimer cette série de noms anglo-saxons, il existe un fait indéniable. Nommer ces phénomènes intimement liés au monde des nouvelles technologies est devenu une nécessité, car ces moyens ont changé nos relations et, surtout, ils ont participé à construire (et détruire) nos relations ainsi que nos amitiés.

Zombieing définit un type de comportement qui peut vous être familier. Ce terme fait référence à cette personne qui vous a mis de côté, et qui miraculeusement “revient à la vie”. Elle revient vers vous par le biais d’un SMS, d’un simple WhatsApp ou d’un commentaire sur vos réseaux sociaux. Cette personne que nous considérions comme disparue revient dans notre présent comme si de rien n’était et avec un seul but : raviver la relation.

Au-delà d’être singulier (ou bizarre), le terme zombie ne cesse de refléter une réalité trop fréquente. Et pire encore, ces dynamiques génèrent de grandes souffrances.

Si le fait de devoir assumer la disparition inexplicable d’une personne à laquelle nous étions émotionnellement uni est déjà difficile, faire face à son retour place la personne à un carrefour bien particulier. Approfondissons ce sujet.

Le zombieing est un concept similaire au ghosting.

Zombieing, le retour de la personne partie sans dire au revoir

On est plongé dans son travail, dans un instant de loisir entre amis ou, pire encore, on partage sa vie avec son partenaire actuel quand cela arrive. Nous recevons une notification sur notre téléphone, nous y jetons un coup d’œil et c’est arrivé.

Cette personne qui était importante pour nous et qui a décidé de cesser de nous parler, sans raison, revient dans notre présent gaiement, innocemment, et même avec un charme subtil.

Généralement, elle revient dans notre vie par le biais d’une phrase du type : “Bonjour, comment tu vas ? Tu vas bien ? Tu me manques.” ; “Coucou, je t’ai retrouvé sur Instagram, tu n’aurais pas envie d’aller boire un verre ?” Lorsque cela vous arrive, vous vivez ce que l’on appelle le zombieing, un terme inventé en 2016.

Ces zombies du 21e siècle ont la capacité presque surnaturelle de revenir juste au moment où nous avons surmonté le manque de leur absence. Nous avons reconstruit notre vie avec des bandages émotionnels, avec des pansements et des points de suture pour essayer de panser la blessure causée par le manque, par ce ce fantôme qui nous a laissé sans aucun mot et, tout à coup… Ce dernier frappe à votre porte.

Que fait-on dans ces situations ? Quel type de profil se cache derrière le phénomène zombieing ?

Un moyen d’améliorer leur ego

Une personne habituée à pratiquer le zombieing (comportement qui se produit également chez les hommes et les femmes) ne fait pas son apparition stellaire au moment d’Halloween.

Le vrai zombie émerge réellement quand il a faim. Son empressement à nourrir son ego affamé le pousse à rechercher le contact avec cette personne qui, à un moment donné, lui a donné ce dont il avait le plus besoin. De l’admiration, de l’affection et de l’attention.

Nous pourrions les qualifier de narcissiques. Ainsi que de personnes immatures manquant d’empathie. Cependant, dans ce type de comportement, plusieurs processus convergent réellement. L’un d’eux est la fragilisation des relations. Il n’est pas nécessaire d’avoir un trouble de la personnalité, qui recoure du domaine clinique. Il s’agit d’un comportement social, un modèle de plus en plus répandu.

Qui est parti un jour sans raison n’a besoin d’aucune excuse pour revenir. Il revient parce qu’il n’apprécie plus ses liens ou ses relations, parce que cela ne pèse pas sur sa conscience et qu’il ne voit aucun problème dans son comportement. Pour cette personne qui passe de fantôme en zombie, tout coule et avance selon ses désirs et ses besoins. L’amour est jetable, utilisable et peut même être recyclé s’il le souhaite.

Si cet ex-partenaire revient dans votre vie un certain temps après vous avoir quitté, il le fait essentiellement pour renforcer son ego et parce que, certainement, sa réalité actuelle n’est pas très stimulante. Il a besoin de nouveaux renforts et espère donc que vous le nourrirez comme vous l’avez fait auparavant.

Le zombieing consiste à revenir vers une personne du jour au lendemain après une longue période passée à l'ignorer.

Face à un zombie, il est préférable de ne pas ouvrir sa porte

Le retour des zombies nous met souvent dans une situation compliquée. Les blessures se rouvrent, l’équilibre que nous avions atteint après cette absence est altéré et, surtout, la rage et la surprise peuvent naître. Ces personnes qui retournent dans nos vies la rendent fraîche et brillante, ils cherchent à attirer notre attention comme si de rien n’était.

Que devons-nous faire dans ces circonstances ? Tout d’abord, soyez prudent. Vous ne devez pas perdre votre perspective, quelle que soit votre tentation de lire ces messages, ces audios, ces invitations qui évoquent des jours et des moments passés avec cette personne. Son retour n’est jamais occasionnel ou inoffensif, le zombie réclame toujours quelque chose. Il revient toujours affamé et il est habile pour ouvrir des cicatrices déjà guéries.

Si vous devez retenir une chose de sa disparition soudaine, c’est qu’il ne faut pas laisser une chose similaire vous arriver à nouveau. L’amour ne concerne pas les fantômes ou les zombies. Une relation qui fait mal, qui fait souffrir ou qui blesse n’est pas bénéfique, nous méritons mieux, et il vaut mieux se tenir à distance de l’autre.

Ainsi, la meilleure chose à faire est d’ignorer ces messages, de les empêcher d’entrer dans nos vies et de protéger, avant tout, le territoire sacré de nos cœurs.