Vous avez le droit de changer d’opinion, vous avez le droit de grandir

25 février 2018 dans Psychologie de la personnalité 269 Partagés

Changer d’opinion à un moment donné ne revient pas à s’éloigner de nos essences. En fait, c’est se rendre compte du fait que des personnes en lesquelles nous avions confiances ne sont pas fiables, c’est assumer qu’un chemin que nous croyions sûr ne l’était pas tant que cela, et c’est par-dessus tout savoir avancer avec davantage de perspective et de maturité. Ainsi, n’oublions pas que nous avons tous ce droit précieux : le droit de changer pour pouvoir grandir.

Aussi curieux que cela puisse paraître, les personnes qui regardent sceptiquement notre changement de comportement ou de raisonnement à un moment donné ne manquent pas au quotidien. Un tel changement peut surprendre nos proches, énerver notre partenaire ou même inquiéter nos amis. Mais pourquoi aimes-tu maintenant le « vert » si avant tu étais passionné par la couleur « bleue » ?

« Tous pensent changer le monde, mais aucun ne pense à changer lui-même. »

-Alexei Tolstoi-

En fait, c’est ainsi. Maintenant nous préférons le vert ou le rouge, ou le cobalt car nous avons découvert qu’il y a dans la vie plus de couleurs que celles qui nous ont été enseignées. Nous avons désormais découvert qu’il y a des tonalités qui nous favorisent beaucoup plus, qu’il y a des couleurs qui réveillent nos sens, qu’il y a des couleurs, des coins et des scénarios plus motivants et enrichissants.

Changer d’opinion à un moment donné n’est pas un sacrilège et ne fait pas de nous des personnes volubiles ou instables. En fait, chaque personne capable d’ouvrir son esprit, d’être réceptive à d’autres stimulations et qui en plus, est ouverte au changement lorsqu’elle y pense ou le considère, est un profil très compétent dans sa propre croissance personnelle.

liberté

Les personnes ouvertes d’esprit n’ont pas peur de changer d’opinion

Les personnes qui changent d’opinion à la légère et sans raison génèrent chez les autres un certain manque de fiabilité. Ce fait est évident, car il n’est pas facile de vivre avec quelqu’un qui nous dit quelque chose et qui fait quelque chose d’autre ; quelqu’un qui un jour défend à corps et âme une série de valeurs et qui les rejette le lendemain et opte pour d’autres valeurs complètement opposées. En fait, dans cet article nous ne parlons pas de ce type de dynamique.

Nous faisons référence à une capacité que nous devrions tous pratiquer : celle du changement permettant de faciliter le développement humain. En fait, c’est être capables de changer d’opinion sur un thème, sur un comportement ou sur la conception que nous avons d’une personne concrètement. C’est souvent comme une ligne de sortie qui permet de faciliter notre avancée, notre unique opportunité d’assumer d’autres perspectives et d’autres approches plus utiles.

Dans le Journal Of Personality and Social Psychology, les psychologues sociaux Ian Handley et Dolores Albar publièrent il y a quelques années une étude intéressante sur notre résistance à changer d’attitudes. Selon ce travail, il y a un fait central qui ne cesse d’être incroyablement révélateur : les personnes ayant une bonne estime d’elles-mêmes et qui se sentent bien avec elles-mêmes ont un esprit plus ouvert et sont beaucoup plus réceptives au changement. De plus, elles n’ont pas peur de changer d’opinion à un moment donné et d’expliquer clairement pourquoi elles le font.

ouverture d'esprit

Heuristiques qui agissent comme notre voix intérieure

Cette donnée est liée à ce que d’autres psychologues, Melissa Fincuane et Paul Slovic, évoquèrent sous le nom « d’heuristique d’affect ». En fait, les profils qui ont une approche vitale plus flexible et plus ouverte à l’expérience ont pour habitude de prendre leurs décisions en se basant sur des raccourcis mentaux qui se nourrissent directement de leurs émotions, ou mieux dit « de leur instinct ».

Leur capacité en matière d’auto-connaissance est si compétente qu’ils disposent d’un « détecteur » (ou une voix intérieure) capable de les avertir sur le moment où certaines choses ne conviennent plus, ou sur le moment où certains idéaux, entreprises ou concepts doivent être abandonnés car ils occasionnent des dissonances, de l’insatisfaction ou du malheur.

D’autre part, les personnes plus réticentes au changement d’opinion ou d’attitude utilisent des heuristiques plus sophistiquées mais moins émotionnelles. Ces individus parviennent uniquement de cette manière à mettre des murs pour invalider de mille manières possibles tout ce qui ose défier leurs idées préconçues.

« Si j’ai appris quelque chose de la vie c’est le fait de ne pas perdre de temps à essayer de changer la façon d’être des autres. »

-Carmen Martin Gaite-

Vous avez le droit de changer d’opinion

Vous avez le droit de changer d’opinion, le droit de cesser de ressentir de l’admiration pour quelqu’un sans que cela vous fasse pour autant vous sentir mal. Vous avez ce droit, le droit d’apprécier désormais cette discipline, cette passion ou cette aire d’apprentissage que vous critiquiez avant simplement car vous n’aviez pas eu le courage de vous approcher d’elle pour découvrir tout ce qu’elle pouvait vous offrir.

Parfois, changer d’opinion revient à grandir, cela nous permet d’ouvrir de nouvelles portes en fermant auparavant d’autres portes derrière notre dos afin d’avancer avec une meilleure capacité et sécurité. Rien de cela n’est mauvais et ne nous transforme en mauvaises personnes, en fait c’est tout le contraire.

En fait, dans chacun de ces pas il y a un fait que nous ne pouvons pas laisser de côté.

droits et devoirs

Celui qui change d’opinion sur quelque chose ou sur quelqu’un le fait car il a réalisé auparavant un exercice d’autoréflexion. Cela lui a permis de faire usage des heuristiques d’affect cités précédemment afin de se rappeler de ses essences, de ce que lui dit son instinct et ses besoins émotionnels.

Personne ne devrait cependant faire des changements à la légère ou changer d’opinion uniquement par caprice. Il faut changer avec certitude, avec la certitude et la sécurité associées à des choses qui doivent être défendues car elles offrent des options plus valides et plus enrichissantes.

Pensons à cela et cessons d’avoir aussi peur du changement, qu’il soit petit ou grand.

A découvrir aussi