Les vertus de l’apprentissage

14 août 2015 dans Psychologie 0 Partagés
Personne n’apprend de manière forcée et personne ne naît avec la science infuse. 
Partager

Apprendre est un processus fascinant. Mais fascinant ne veut pas dire agréable ou facile. Nous ne sommes pas toujours prêts pour assimiler toutes les choses qui surviennent dans notre vie, avec la profondeur qu’il faudrait.

Nous nous initions au processus d’apprentissage en observant le monde avec les yeux grand ouverts, en regardant avec un regard interrogateur tout ce qui se passe autour de nous.

Nos proches suivent leur chemin alors que nous sommes concentrés sur autre chose. Mais pourquoi donc avons-nous besoin d’expérimenter les choses par nous-même ?

Nous voyons qu’un objet apparaît et disparaît, et nous supposons qu’il s’agit du même. Nous pensons que les choses demeurent réelles alors même qu’elles échappent à nos sens.

Nous nous rendons compte que les autres se comprennent en utilisant un langage commun, alors que nous ne faisons que balbutier.

Nous nous rangeons alors derrière cette façon de communiquer, car nous aussi nous avons envie de partager, de demander, d’exprimer notre opinion…
Partager

coudre-420x265

A l’observation nous rajoutons l’expérimentation. Nous lançons notre cuillère ou notre petit pot sur le sol, et les gens qui nous entourent se mettent en colère.

Il est très intéressant de remarquer que les gestes de colères de nos parents ou de nos grands-parents nous permettent de découvrir la gravité de la situation.

Au fur et à mesure que nous grandissons, nos parents suivent aussi leur propre processus d’apprentissage.

Aucun des deux chemins n’est simple : les parents veulent protéger leurs enfants qui, dans le même temps, veulent de plus en plus de libertés.

A un moment donné de l’existence, les parents se rendent compte que leurs enfants sont sortis du cercle dans lequel ils dominent, et qu’ils vont devoir affronter de nombreuses choses seuls.

Cependant, il est toujours très compliqué pour eux d’apprendre que même si certaines choses font partie de leur cercle de compétence, leurs enfants doivent tout de même les apprendre par eux-mêmes.

connaissance-de-soi-420x268

La saveur de l’apprentissage

Un adolescent peut lire toute la littérature qui a été écrite sur l’amour, sans jamais réussir à connaître son véritable sens avant de l’expérimenter.

Rien ne remplace l’expérience et l’apprentissage, pas même une bonne description. Avant l’expérience, l’amour apparaît comme quelque chose d’étrange, d’extraterrestre.

Certains apprentissages ne se réalisent que lorsque l’expérience se présente, car ce sont des apprentissages qui sont en lien avec notre personnalité, dans lesquels nous sommes directement impliqués.

Ce sont des processus émotionnels complexes que nous devons développer pour atteindre la maturité, et définir quel sera notre chemin.

Pour le dire d’une autre manière, nous avons tous un degré particulier d’acceptation et de tolérance. Nous avons besoin d’apprendre à évoluer dans le monde avec nos caractéristiques propres, et pas avec celles d’un autre.

Nous avons besoin d’écrire notre propre définition de l’amour, de la haine et de la méfiance.

La définition que nous obtenons est relativement proche de celle des autres, mais de petits détails sont distincts et font toute la différence. Ce sont ces détails qui font de nous la personne que nous sommes, et pas celle que les autres voudraient que l’on soit.

Tu-m-as-vole-ma-solitude-avec-une-mauvaise-compagnie-2-420x290

Certaines douleurs ne peuvent être évitées. Par exemple, la première grande déception en amitié.

Les autres peuvent bien nous dire que quelqu’un est mauvais, que ce n’est pas une personne qui nous correspond, mais nous avons besoin de vérifier cette hypothèse, et nous avons besoin de jeter la cuillère sur le sol, peu importe si les autres nous disent qu’elle va tomber.

Nous avons besoin de connaître le processus exact de cette déception, car nous allons devoir le manier très intelligemment durant toute notre vie, lorsqu’il y aura plus d’enjeux que quelques réprimandes de nos parents.

Pouvons-nous mettre des limites à nos expériences ?

Evidemment, il existe des limites, et nous devons empêcher que quelqu’un les franchisse. Dans la plupart des cas, ces limites sont beaucoup trop restrictives.

C’est bien dommage, car en plus de nous empêcher de connaître un nouvel apprentissage dans les règles de l’art, il se fait bien plus tardivement, et beaucoup plus violemment, que si nous l’avions accepté en premier lieu.

Si nous cherchons à influencer, et à forcer une personne à apprendre quelque chose, nous pouvons tout simplement la faire fuir.

Cette dernière va avoir peur que nous voulions intervenir dans sa vie à notre guise, et va préférer s’éloigner de nous. De là, il devient difficile de lui venir en aide lorsqu’elle en a vraiment besoin.

A découvrir aussi