Tu as volé ma solitude avec une fausse compagnie

La solitude émotionnelle est le vide de l'âme produit par une affection ou un amour qui ne comble pas, qui ne satisfait pas et qui n'est pas sincère. Comment faire face à cette réalité ?
Tu as volé ma solitude avec une fausse compagnie

Dernière mise à jour : 20 juin, 2022

“Tu as volé ma solitude avec une fausse compagnie.” Il est possible que ce sentiment, ce vide, vous soit familier. Vous en avez parfois fait l’expérience dans votre passé avec cette amitié intéressée qui cherchait son propre bénéfice et qui, peut-être, ne s’est jamais trop souciée de vos intérêts, de vos peines ou de vos joies.

Et que dire de ces relations affectives qui s’évanouirent dans l’abîme de l’échec ? Cela arrive. Nous ouvrons les portes de notre cœur aux personnes qui nous illusionnent, qui nous émeuvent… Pour réaliser plus tard qu’il n’y a pas de solitude plus douloureuse que d’avoir quelqu’un à nos côtés qui ne nous voit pas. Qui ne sait pas comment nous rendre heureux.

La solitude émotionnelle est celle dans laquelle nous projetons sur d’autres certains espoirs et de grands attachements, alors que nous ne trouvons en réalité que le vide. Peu de sentiments peuvent être aussi dévastateurs que cette solitude qui va au-delà du plan physique.

La solitude émotionnelle est l’un des grands “maux” de notre époque. Nous sommes nombreux à être entourés de personnes, de famille, d’amis, de notre partenaire, et de centaines voire de milliers d’amis sur nos réseaux sociaux… Et pourtant, il n’y a pas de douleur plus angoissante que de percevoir ces trous, ces vides que personne ne sait comment remplir.

La solitude que personne ne voit

La solitude émotionnelle a un côté plutôt contradictoire. Il est fort possible qu’on vous dise souvent que “vous ne pouvez pas vous plaindre, vous avez un conjoint si attentionné et qui vous aime tellement”. Que “vous ne vous ennuierez sûrement jamais, avec tous les amis que vous avez”. Vous dites oui de la tête et dessinez un sourire chaleureux, sachant néanmoins que les apparences ne sont que des apparences, et qu’en réalité, vous vous sentez immensément seul.

Nous concevons souvent la solitude comme l’absence physique des personnes qui nous entourent. Lorsque nous avançons dans la vie sans liens qui nous attachent, sans personnes qui prennent soin de nous ou en qui nous réfléchissons pour offrir et donner cette affection quotidienne qui nous enrichit tous. Maintenant, faut-il toujours avoir quelqu’un à ses côtés pour être heureux ?

Parfois, la solitude elle-même est cet espace intime où nous pouvons trouver plus d’équilibre. L’introspection et être avec soi-même est un moyen de renforcer notre estime de soi et de nous enrichir.

solitude

On pourrait presque dire que toutes ces personnes qui entrent dans nos vies et ne nous offrent que leur égoïsme ou leur immaturité affective, nous ôtent aussi cette précieuse solitude ou cet équilibre dans lequel nous trouvons une précieuse protection.

Si je t’ouvre les portes de mon cœur, je suis un peu plus vulnérable, car j’attends de toi que tu me complètes, que tu sois mon complice, et non une brise froide qui me remplit de vide

Comment vaincre la solitude émotionnelle ?

Nous le soulignions au début, la solitude émotionnelle est l’un des sentiments les plus dévastateurs qu’un être humain puisse ressentir. Le sentiment d’avoir quelqu’un et même plusieurs personnes autour de soi, et pourtant d’avoir conscience de se sentir terriblement seul, peut être le prélude à la dépression.

Comment gérer la solitude émotionnelle ? Prenez note de ces dimensions :

1- Identifiez ce malaise, cette insatisfaction, ce vide. Nous pouvons parfois masquer la solitude émotionnelle avec d’autres dimensions, comme une faible estime de soi, une faible motivation pour nos relations sociales, alors qu’en réalité, ce que nous ressentons, c’est qu’ “il y a quelque chose qui nous dépasse et qui ne va pas”. Et la blessure se trouve dans cette ou ces personnes qui nous entourent, et qui ne nous voient pas, qui ne nous enrichissent pas, qui ne savent pas par essence, nous rendre heureux…

2- Réfléchissez et faites attention à vos émotions. Que ressentez vous? Est-ce la tristesse qui vous fait ressentir cela? Vous vous sentez frustré, qu’est-ce qui produit ce sentiment? Vous ressentez la peur, qui ou quoi la provoque ?

3- Une fois que vous identifiez le vrai problème, signalez-le. Il est essentiel que vous partagiez avec les autres ce que vous ressentez. Peut importe que ce soit avec votre partenaire, un membre de votre famille ou un ami. Faites bien comprendre que cette relation vous cause plus de souffrance que de bonheur, et qu’il est nécessaire d’adopter de nouvelles stratégies.

4- Une fois que vous avez démarré le moteur du changement, quel qu’il soit, il est vital que vous retourniez profiter de votre propre solitude. La raison? Vous avez passé beaucoup de temps sans être vous-même, à attendre des choses, à avoir envie de certaines sensations, émotions… Il y a en effet dans votre être une série de besoins que vous devez équilibrer en retrouvant cet enfant intérieur, cet adulte qui demande le calme intérieur à le même temps.

solitude

La solitude émotionnelle est parfois vécue comme une incohérence : on a quelqu’un, et pourtant on ressent la douleur de la solitude d’une manière presque déchirante. Le résoudre, se libérer ou se redécouvrir, nous aidera également dans notre croissance personnelle.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les trois moments de plus grande solitude
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les trois moments de plus grande solitude

Une étude a été menée à l'Université de Californie pour déterminer quels sont les moments de plus grande solitude dans la vie.