“The Truman Show” et l’éveil de la conscience

13 décembre 2017 dans Films 187 Partagés
scène du film the truman show

Après presque vingt ans d’existence, The Truman Show” (1998, Peter Weir) continue à être une référence pédagogique pour aborder des thèmes spécifiques de philosophie et de psychologie. En se servant des médias et des symboles, ce film reflète de façon claire un processus aussi complexe que l’éveil de la conscience.

La conscience

L’éveil de la conscience se produit quand la personne est consciente d’être présente dans le monde, d’exister et d’avoir un lien avec lui. C’est comme si nous nous rendions compte de notre transcendance.

À cet instant précis, une étincelle s’allume en nous et nous fait douter de tout ce qui nous a été raconté. À partir de là, nous pouvons nous contenter de ce que nous connaissons ou bien surmonter nos peurs et insécurités pour sortir de la “caverne”.

homme et femme avec couleurs

Le mythe de la caverne

L’allégorie de “La Caverne” a été écrite par le philosophe grec Platon (427-347 av J.-C.) pour symboliser la connaissance humaine. Selon cette théorie, l’homme serait comme un prisonnier dans une caverne : il ne connaît que le reflet ou l’ombre de la réalité. Le monde réel se trouve en-dehors de la caverne : c’est une chose difficile à comprendre quand nous n’en sommes jamais sortis et quand nous sommes habitués à utiliser les ombres ou à travailler avec elles. De cette manière, nous ne connaissons pas l’existence du réel ou nous en avons peur.

Quelle est notre caverne ? Le foyer familial ou l’environnement dans lequel nous avons grandi. Normalement, à partir de l’enfance, on nous inculque une série de valeurs (religieuses, politiques, etc.). En naissant dans une communauté, nous grandissons avec des traditions qui nous apportent une identité. Ainsi, beaucoup de personnes sont réticentes à la nouveauté, par peur de perdre cette identité.

En tant qu’êtres humains en quête de sécurité, nous avons une certaine tendance à accepter les coutumes pratiquées par les personnes que nous aimons. Ainsi, ni la société ni la famille ne nous apprennent à “regarder” (même si nous pouvons observer). L’opinion critique n’est pas développée. Nous ne voyons que peu d’enfants qui se trouvent dans des environnements les stimulant à analyser, à comparer et à avoir une opinion personnelle. Ils ne savent pas pratiquer l’auto-conscience.

caverne

L’éveil de la conscience dans The Truman Show

Le personnage principal de ce film, Truman, est un homme qui n’a jamais pu décider de la moindre chose dans sa vie. Dès sa naissance, il a été acheté par le programme de télévision dont il est le protagoniste et toutes les décisions qu’il prend (avoir une petite amie, se marier, s’acheter une maison, travailler…) ne sont pas les siennes : ce sont des actions guidées par le créateur du programme (qui, dans ce cas, est comparé à un dieu).

Truman est heureux et vit éloigné de tout, à l’intérieur de l’énorme dôme qu’on lui a construit et qui constitue une ville. Quand il suspecte quelque chose ou a un petit doute, il est incapable de sortir de ce monde car il est contrôlé par les peurs et les insécurités qu’on lui a présentées dans son enfance (par exemple, la mer et le traumatisme avec son père). Mais il arrive un moment où il ne peut plus esquiver ses doutes : son monde n’est plus celui d’avant.

En vérité, nous sommes tous des Truman. La seule option que nous avons pour être authentiques se présente quand cette étincelle, cet éveil de la conscience se produit en nous. Seule notre volonté nous aide à surmonter la peur que peut susciter en nous le futur.

truman

L’acte de liberté le plus pur est celui consistant à penser

Quand cet éveil de la conscience se produit en nous, nous acquérons de l’énergie et de la détermination pour sortir de notre zone de confort et de notre environnement, poussés par cette sensation nous indiquant que nous verrons les choses plus clairement en nous éloignant… pour ensuite nous demander en notre for intérieur : Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? Mes croyances me comblent-elles ? En quoi suis-je en train de croire ? Quelle est ma vérité ?

Vos réponses doivent avoir plus de valeur que l’opinion des autres car elles sont parfaites pour vous ; elles sont faites à votre mesure et pas à celle des autres. Il est facile de penser que nous ne sommes pas libres car nous avons tous des responsabilités (la famille, les études, le travail) mais la vérité, c’est que l’acte de vérité le plus pur et accessible est celui consistant à penser. Nous sommes libres de penser et d’imaginer ce que nous voulons, de même que nous sommes libres de prendre des décisions en fonction de cela. Truman a aussi l’opportunité de connaître la vérité.

Quand nous restons avec les mêmes idées, celles qu’on nous a enseignées, nous empêchons toute évolution. En revanche, quand nous surmontons la peur de l’inconnu et cherchons notre propre connaissance, nous commençons à marcher sur un sentier qui nous fait acquérir des principes, des valeurs et des croyances personnelles plus authentiques, plus saines et moins dissonantes. En définitive, le fait de vous surpasser vous poussera à être plus libre. Pour cela, deux ingrédients seront toujours nécessaires : un éveil et du courage.

“Aucune barrière, aucune serrure et aucun verrou ne peuvent être imposés à la liberté de mon esprit.”

-Virginia Woolf (1882-1941)-

A découvrir aussi