Sons of Anarchy et la culture de la violence

25 avril 2018 dans séries et psychologie 38 Partagés
Sons of Anarchy

Sons of Anarchy est une série américaine qui raconte l’histoire du groupe de motards de Samcro*ces derniers vivent à Charming, une petite ville du nord de la Californie, dont ils ont le contrôle. En échange de leurs activités illégales, ils offrent protection et tranquillité aux personnes qui y vivent, loin de la criminalité qui opère dans les environs eu égard aux rivalités existant entre les autres gangs de motards. Il existe donc une sorte de contrat social entre le club et les habitants de Charming.

Samcro réalise un trafic d’armes avec l’IRA, groupe terroriste irlandais avec lequel il entretient des relations depuis plusieurs années. Bien qu’il fut initialement créé en tant que MC** légal, de loisir et destiné à se retrouver entre amis, Samcro se transforma progressivement en un groupe criminel. L’histoire de ce dernier sera dévoilée tout au long de la série, nous aidant à comprendre un peu mieux les valeurs qui amenèrent à le fonder en son temps et celles qui en découlèrent plus tard.

Les origines du Motor Club

Les premiers MC ont été créés après la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec le retour des troupes américaines aux États-Unis. Les expériences entre camarades de différentes divisions de l’armée ou la camaraderie résultant des champs de bataille constituèrent des expériences uniques dans la vie des combattants. La fin de la guerre mit un terme à tout cela. De nombreux ex-combattants regrettaient cette vie, surtout parce que le quotidien leur était devenu insupportable. Ils ne se considéraient pas de ce monde ; ils se sentaient marginalisés. Personne n’avait vécu ce qu’ils avaient vécu, personne n’avait jamais tissé de liens aussi forts avec des compagnons, presque des frères.

sons of anarchy

Pour revivre tous ces moments et trouver leur place dans cette société qui ne les comprenait pas, ils formèrent les MC. Les motos étaient un moyen de transport dont beaucoup disposaient du fait de leur faible coût. Ils commencèrent ainsi à développer diverses activités financières entre eux. Voyages, promenades, et d’autres projets permettant de profiter des routes avec ceux qui avaient été leurs compagnons d’armes, de sang.

Cependant, après les émeutes survenues dans la ville de Hollister dans les années 50, certains de ces motards se séparèrent de la ligne traditionnelle de la vie de motard et formèrent le fameux 1%. L’American Biker Association (ABA) avait déclaré que 99% des motards respectaient les règles, de sorte que certains déclarèrent qu’ils constituaient les 1% qui n’étaient pas d’accord avec les normes sociales imposées. Ils devinrent des Outlaw (hors la loi).

La culture de la violence dans Sons of Anarchy

La violence semble être intrinsèque à la société elle-même. Elle suppose un phénomène social, utilisé par un groupe comme moyen d’imposer ses idéaux, de soumettre l’autre, etc. La violence, dans un contexte culturel, fait référence à un ensemble de valeurs, de normes…qui se basent sur elle.

En effet, la violence est comprise comme un moyen de résoudre des problèmes en perpétuant des comportements qui alimentent un tel comportement. Il s’agit de la raison pour  laquelle le degré de violence ne cesse d’augmenter. Il est facile de percevoir dans la série que pour maintenir le contrôle il est chaque fois nécessaire d’utiliser davantage d’agressivité.

Pourquoi ? Parce que ces comportements, auparavant « pas si graves », reçurent une réponse violente disproportionnée. Cela engendre par la même davantage de répression puisque le comportement qu’il faut affronter est également plus violent.

Par ailleurs, la violence est une manifestation de respect, d’imposition de l’autorité. Dans un système hiérarchique, l’honneur de l’individu et du club passe avant tout. Le président, leader du groupe, doit non seulement guider le club dans la bonne direction, mais également maintenir la cohésion de ce dernier et veiller à ce que les règles qui le soutiennent soient respectées.

sons of anarchy

L’importance de la famille

La famille est le pilier sur lequel repose le MC. Il ne s’agit pas de simples amis ou camarades, ce sont des frères. A ce titre, ils participent à la socialisation de leurs enfants, lesquels naissent dans un environnement les prédisposant à suivre les traces de leurs parents.

La famille est celle qui éduque, idée qui se trouve renforcée dans Sons of Anarchy. Les enfants ne vont pas à l’école parce qu’ils « ne font pas partie » de cette société. Les valeurs ou les règles qui les régissent sont différentes, créant des concepts et des idées uniques et adaptés à leur réalité, qu’ils transmettent de génération en génération. Cette limitation de l’apprentissage, sans permettre une socialisation au-delà des limites « familiales », empêche les nouvelles générations de disposer d’une vision plus large.

Le rôle des femmes

Elles forment un groupe à part de ce qu’est le MC lui-même. Bien qu’elles soient à l’intérieur de ce dernier, elles ne s’éloignent pas du rôle traditionnel que les femmes ont eu à travers l’histoire : des épouses et des mères. De sorte que Sons of Anarchy reflète cette violence qui a toujours existé à l’encontre du genre féminin. Il n’existe pas de manifestation physique, mais culturelle, se référant ici aux attentes comportementales qui sont tenues à leur égard.

Pour qu’une femme soit acceptée dans le club, elle doit devenir la petite amie officielle ou l’épouse de l’un membre. A défaut la femme est simplement présente pour satisfaire les désirs les plus immédiats des hommes, ayant l’obligation d’être continuellement à leur disposition.

La femme est celle qui s’harmonise et, dans sa position, a des fonctions à remplir. Une grande importance est accordée à la relation que le membre du club entretient avec elle parce que, dans ce concept de famille, ils considèrent qu’il n’est pas possible de tout donner pour le club s’il n’existe pas de cohésion dans la sphère privée.

Sons of Anarchy tente de montrer le style de vie et les valeurs qui unissent de nombreux « clubs de moto ». Le sentiment de marginalisation d’après la guerre les ayant conduits à s’éloigner de la société, à la rejeter. Les motos devinrent leur vie, ce qui les définis.

** MC (Club de moto)

A découvrir aussi