Savez-vous ce qu'est le syndrome de Paris ?

Si vous avez eu la chance de connaître la capitale française ou si un parent ou un ami l'a visitée, alors vous saurez qu'il existe une sorte de "fixation" pour tout ce qui se passe dans cette merveilleuse ville. Mais pour certains, Paris avoir un impact négatif.
Savez-vous ce qu'est le syndrome de Paris ?

Dernière mise à jour : 18 août, 2022

Le syndrome de Paris a été identifié par un psychiatre nommé Hiroaki Ota. Bien qu’il affecte principalement des personnes d’origine japonaise ou asiatique, il peut également survenir chez des voyageurs d’autres parties du monde, notamment chez ceux dont la culture est très différente de celle de Paris.

Dans le cas précis des Orientaux, il se produit un choc profond qui peut même provoquer des traumatismes ou des symptômes physiques, ainsi que des dépressions nerveuses. Pourquoi cela arrive-t-il? Essentiellement à cause du “choc” des coutumes et des attentes que l’on place dans le voyage.

L’Ambassade du Japon en France décida de proposer un service de prise en charge aux touristes atteints du Syndrome de Paris. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une quantité significative (plus d’un million de Japonais visitent la “ville lumière”), le fait est que de plus en plus de Japonais souffrent de ce problème en marchant sur le même sol que la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe.

La plupart des personnes atteintes du syndrome de Paris sont des femmes de plus de 30 ans. Leur idée de Paris comme un lieu magique, romantique, idéal pour trouver l’amour, etc. vient des films et des livres, ainsi que de l’imaginaire populaire.

Tous les touristes, quel que soit leur pays, peuvent être surpris par le vrai Paris et la différence avec ce qu’ils avaient imaginé (ce à quoi ils s’attendaient en raison d’une idéalisation du lieu). Les Japonais montrent toutefois des symptômes plus intenses. L’impact du choc culturel est tel qu’ils sont traumatisés. Ils ont même besoin d’une assistance médicale. Cela peut sembler extrême, mais c’est vrai.

La vision idyllique de Paris résulte de ce qu’ils virent dans des films tels que “Amélie Poulain“, où vous pouvez voir les Champs Elysées romantiques, le Musée du Louvre, la Cathédrale Notre Dame, la Seine, le quartier pittoresque de Montmartre et bien sûr la fabuleuse Tour Eiffel. Paris est davantage que ce que montre au cinéma, comme être la mode, les cafés traditionnels et les belles femmes… Il y a aussi, le bruit, la mauvaise éducation, les bousculades, les gens partout, la saleté, la pollution…

Le caractère des Français est typique de la Méditerranée et totalement différent de ce qui se passe au Japon, une culture très calme et chaleureuse. Les Parisiens ont tendance à être extravertis. Ils élèvent le ton de leur voix, parlent haut et fort dans la rue, n’ont pas problème à discuter dans un café, etc. Tout le contraire de ce qui se produit dans les villes du Japon, même dans Tokyo surpeuplée. Là-bas, les gens sont plus éduqués, plus serviables, plus mesurés, moins « émotifs » et plus rationnels.

Ainsi, un touriste japonais arrivant à Paris se heurte à un comportement qui lui est étranger. Si à cela s’ajoute le fait d’imaginer la capitale française comme tirée d’un conte de fées, le tableau se dégrade. Pour tout voyageur, arriver à un endroit où les gens crient, klaxonnent, où les habitants ne sont ni courtois ni serviables envers le visiteur (ce n’est pas une généralité mais ça arrive), peut être un choc important.

La réalité de cette métropole bouleverse les Japonais souffrant du Syndrome de Paris, de sorte que le corps dit « ça suffit ». De même, comme l’indique l’Ambassade (qui dispose d’un service en ligne 24h/24), ce choc survient le premier jour et ne dure pas plus de 48 heures. Les visiteurs peuvent ensuite facilement profiter de toutes les merveilles que la “Ville Lumière” a à offrir.

Quelque chose de semblable peut arriver avec d’autres villes importantes. L’exemple qui ressemble le plus à ce qui se passe à Paris est celui de New York. En effet, les films montrent le pont de Brooklyn, Central Park et les rues enneigées à Noël mais une autre réalité nous accueille lorsque nous y arrivons.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Syndrome de la vie active ou rush disease : en souffrez-vous ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Syndrome de la vie active ou rush disease : en souffrez-vous ?

Le syndrome de la vie occupée est l'un des principaux déclencheurs du stress et de l'anxiété actuels. Que pouvons-nous faire dans ces cas ?