Savez-vous comment exposer un problème à votre partenaire d’une manière positive ?

· 1 novembre 2017

Très souvent, lorsque nous envoyons un message, sa forme (comment nous le disons) est plus importante que son contenu (ce que nous disons). Savoir communiquer correctement est loin d’être une tâche facile. Il faut ajuster la voix, les gestes, les émotions, notre attitude, etc. En fait, lorsque nous nous adressons à nos partenaires, tout cela s’avère encore plus compliqué. Savez-vous comment exposer un problème à votre partenaire d’une manière positive ?

La « communication » est une spécialité psychologique en soi. Il y a des psychologues qui recherchent à améliorer les compétences de communication d’autres personnes, et à comprendre comment les médias de communication nous affectent au quotidien.

Tant de choses ont été étudiées en matière de communication, que nous sommes aujourd’hui très conscient-e-s que de bonnes compétences en communication sont très importantes dans tous les aspects de notre vie. Cependant, s’il y en a un qui revêt un intérêt tout particulier, c’est bien celui du couple.

Savoir exposer un problème à votre partenaire de manière positive peut vous aider à surmonter les conflits et à apprendre d’eux. Par conséquent, nous vous expliquons dans cet article les 8 plus importantes stratégies pour réussir une communication positive avec votre partenaire.

8 stratégies de communication les plus efficaces pour poser un problème à votre partenaire

1. Trouvez le bon moment : il faut de l’intimité, de la tranquillité et de l’attention de votre partenaire

Afin d’exposer un problème à votre partenaire de manière positive, vous devez trouver le bon moment. Cela signifie que vous avez besoin d’intimité, de tranquillité et d’attention. Très souvent dans le couple, on ne partage qu’une brève partie de la journée, le soir/la nuit, alors qu’il y a des milliers de choses à faire mais avec un niveau de fatigue au plus haut. Rappelez-vous : des tels moments ne sont pas les meilleurs pour exposer un problème.

couple se caressant les mains

Vous devez évaluer à quel point votre problème est urgent afin de savoir si vous pouvez attendre ou non. La meilleure chose est toujours de trouver un moment de tranquillité où votre partenaire est disponible. Tou-te-s deux serez calmes et sans distractions. Il n’y a rien de plus pénible que d’essayer d’expliquer ou de comprendre quelque chose en étant interrompu-e. Ainsi donc : pas de téléphone, d’enfants, de télévision ni de musique. Vous devez capter l’attention de votre partenaire à 200%. Bien sûr, la vôtre ne doit pas être à un niveau inférieur non plus.

« Lorsque quelqu’un vous montre qui il est vraiment, faites-lui confiance » 

-Maya Angelou-

2. Faites attention au langage corporel

Il est très important que votre corps transmette physiquement de la sérénité et non un état d’inquiétude ou de défense lorsque vous allez exposer un problème à votre partenaire. Il est normal dans ces moments d’être nerveux-ses ou mal à l’aise. En ce sens, essayez de garder le contrôle et de surveiller des détails tels que : avoir une attitude corporelle ouverte, éviter les bras croisés, regarder dans les yeux sans intimider et essayer de ne pas trop avoir la bougeotte.

Se tenir face à face et être près l’un-e de l’autre, sans rien entre vous, vous aidera à créer un climat positif. Par exemple, s’asseoir sur le canapé et maintenir un contact visuel, en utilisant un ton de voix calme peut être bien mieux que de s’asseoir face à face à table. Ces petits détails aident à rendre l’évocation du problème plus positive et plus proche.

3. Soyez précis-e et concentrez-vous sur le présent

Ne pas tourner autour du pot est essentiel lorsque vous exposez un problème à votre partenaire. La première chose pour rester sur la voie est d’être clair-e avec soi-même, de savoir ce que vous voulez dire et ce que vous attendez de l’exposé du problème. Il est très important avant de commencer à parler, que vous sachiez ce que vous ressentez, ce que vous voulez ainsi que les changements que vous recherchez afin de mettre fin au problème.

En ce sens, il est préférable de dire ce que vous ressentez et pensez clairement et brièvement. Vous n’êtes pas obligé-e de répéter la même chose encore et encore. Choisissez des mots faciles à comprendre. Expliquez-vous par des exemples récents et aussi proches que possible du présent. Le passé est important pour comprendre où nous sommes et pourquoi nous sommes comme cela, mais quand il s’agit de poser un problème, vous devez vous concentrer sur ce qui se passe et sur comment vous voulez que la situation change.

4. Utilisez la technique du sandwich : quelque chose de positif + le problème + quelque chose de positif

La technique du sandwich a du sens quand nous voulons corriger l’autre, mais que nous voulons réduire l’impact émotionnel de cette critique. C’est pourquoi il est bon de l’apprendre si vous voulez exposer un problème à votre partenaire. Cela revient à entourer le message central d’éléments positifs, les plaçant avant et après dans la discussion. Par exemple: « Je sais que tu travailles de longues heures et j’apprécie beaucoup, car ça témoigne des efforts que tu fournis pour notre famille. Mais je pense que tu pourrez être plus présent-e dans le ménage, et je suis sûr-e que nous pouvons trouver le moyen d’y arriver» .

L’objectif de cette technique est de tirer parti de l’effet psychologique de ce qui est nouveau et récent. Ces effets expliquent que ce dont nous nous souvenons le plus dans un message est son début et sa fin. Pour cette raison, mentionner le problème au milieu du message, commencer et finir par quelque chose de positif, est une excellente formule pour soulever le conflit avec un sentiment final positif.

5. Faites de la flexibilité votre meilleur allié-e et profitez de la magie des mots

Les mots que vous choisissez au moment de soulever le problème sont fondamentaux. Ainsi, pour poser un problème d’une manière positive, vos mots doivent transmettre une certaine flexibilité, refléter un désir ou une suggestion, et non un ultimatum. Par exemple, il est bien plus probable que l’autre personne vous écoute si vous utilisez « pourrez-tu » au lieu de « tu dois ».

Débutez vos argmentations avec des mots comme « j’aimerais », « j’aurais besoin », « je serais très heureux-se ». C’est beaucoup mieux que de dire : « je veux », « tu dois » ou « j’ai besoin que». Le message est le même, mais les paroles peuvent s’avérer magiques, faisant accepter par l’autre personne un changement auquel sans cela elle se serait opposée.

couple se regardant

6. Très important : convaincre votre partenaire que le problème a une solution

Si vous voulez exposer un problème d’une manière positive, vous ne pouvez pas faire l’impasse de suggérez une solution. Expliquer un problème et ne pas fournir de solution n’est pas une bonne idée ! Si vous ne suggérez pas un moyen de dénouer la situation, vous conduisez le couple dans une impasse. Une autre chose importante est que la solution soit suggérée et non imposée. L’idée est de résoudre le problème, pas que l’autre fasse exactement ce que vous voulez.

Avant d’exposer le problème, il est très important de faire un «brainstorming» pour évaluer les possibles solutions à suggérer. Il ne s’agit pas d’expliquer à votre partenaire ce que vous pensez être la solution. Pour que la solution soit juste et efficace, elle doit être validée par les deux membres du couple. Il s’agit de suggérer ce que vous pensez pouvoir faire si vous êtes d’accord. Car si c’est un problème dans lequel le couple en tant qu’entité est impliqué, la responsabilité de l’origine, de la maintenance et de la solution du problème est partagée entre deux.

« Le fait d’être honnête est ce qui fait durer les relations. »

-Lauryn Hill-

7. Transformez vos plaintes en souhaits

Derrière chaque plainte se cache un désir. Par exemple, quand vous pensez « pourquoi ne s’aperçoit-iel pas de mes efforts » ou « iel est toujours en retard, iel ne me prend pas au sérieux », le désir derrière chacune de ces plaintes est « Je veux qu’iel reconnaisse mes efforts et qu’iel me fasse savoir qu’iel apprécie ce que je fais » et « je veux que tu sois ponctuel-le parce que c’est important pour moi ».

Transformer la plainte en un désir est un savoir-faire. Il faut de la pratique, mais ce n’est pas impossible. La première étape consiste à mettre de côté toutes les émotions puissantes et désagréables générées par la plainte et à réfléchir à ce que nous voulons vraiment demander.

Deuxièmement, il est très important de transmettre le désir dans un langage positif qui n’immobilise pas l’autre. C’est-à-dire, pour poser un problème à votre partenaire d’une manière positive, vous devez expliquer ce à quoi vous voulez arriver, sans focaliser sur ce qui vous dérange (la plainte).

8. Accordez un moment de réflexion à votre partenaire

Ne demandez pas une réponse ou une action immédiate. Laissez votre partenaire réfléchir à ce que vous avez proposé. Si vous n’exigez pas une réponse au même moment où vous posez le problème, vous ne mettez pas la pression à votre partenaire. Et soulager quelqu’un de la pression pour prendre une décision est l’un des moyens les plus efficaces de transformer le problème en un défi positif. Parce que la liberté est donnée à l’autre, on lui permet d’évaluer sans pression et de nous répondre une fois « le choc » passé, en prenant conscience que quelque chose ne va pas.

Mais attention.. tout moment de réflexion, pour être utile, doit avoir une date d’expiration. En d’autres termes, vous devez définir une date limite. La date limite que vous donnez à votre partenaire dépendra de chacun-e, mais surtout de l’importance et de l’urgence de la résolution du conflit. Il ne s’agit pas de prendre un temps indéfini pour réfléchir, car dans ce cas, on peut passer à côté du problème. Et évitement un problème ne fait que le renforcer.

Si vous gardez ces idées en tête lorsque vous soulevez un problème avec votre partenaire, vous pouvez le faire d’une manière positive, et il sera beaucoup plus facile d’apprendre du conflit, de mieux vous connaître et de renforcer votre union.