Rendre les choses amusantes, une méthode infaillible pour apprendre aux enfants

21 septembre 2017 dans Psychologie 55 Partagés
amusant

Peut-être, lorsque José Luis Cortes a déclaré que « parfois, sourire est la meilleure façon de contribuer à changer le monde », était-il trop ambitieux, peut-être…  Néanmoins, un détail semble clair : rendre les choses amusantes ne changera peut-être pas la société dans son ensemble, mais cela peut faire la différence avec les enfants.

Il existe de nombreuses études scientifiques ayant démontré les bienfaits du rire et du plaisir à tous les niveaux. Que ce soit sur le plan physique ou sur le plan psychologique, s’amuser et rendre une activité amusante est une méthode formidable pour apprendre. C’est en outre un analgésique naturel dans la mesure où cela active la libération de dopamine et de sérotonine, favorisant ainsi le bien-être. Par conséquent, si cela est utile pour lutter contre le stress ou la dépression, pourquoi n’en sera-t-il pas de même pour éduquer nos enfants et réduire leur niveau d’anxiété ?

Une nouvelle étude scientifique vient se joindre à la légion de recherche témoignant déjà de la valeur du rire. Cette dernière a été réalisée par les psychologues de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Selon ce groupe de psychologues, le rire est un excellent remède pour le corps . Mais pas uniquement cela, il est également fantastique pour l’apprentissage infantile. En effet, les résultats obtenus montrent que les enfants apprennent mieux en riant. Pendant qu’ils rient.

Comment ont-iels découvert un tel effet du rire ? Tout d’abord, iels se demandèrent quel effet pourrait avoir le sens de l’humour sur la capacité d’apprentissage d’un enfant. Pour cela, iels créèrent un groupe de 53 enfants d’environ 18 mois. L’activité consistait à apprendre à utiliser un objet pour atteindre un jouet auquel les enfants n’auraient pas eu accès autrement. L’objectif était qu’ils apprennent à le faire après avoir vu comment procédait un adulte.

Les enfants, divisés en deux groupes, présentèrent des résultats distincts après avoir visionné des vidéos légèrement différentes. D’un côté, le groupe dans lequel l’adulte agissait de manière sympathique, burlesque et plus incongrue faisait rire les enfants. Ces derniers, après s’être amusés, ont mieux imité les mouvements de l’adulte pour atteindre le jouet. Plus encore, 94% d’entre eux ont atteint l’objet, alors que dans l’autre groupe seulement 25% des enfants y parvinrent.

Rendre les choses amusantes, cela change le cerveau de l’enfant

Aucune explication claire des effets obtenus n’a pu être apportée. Cependant, il a été spéculé que le rire peut modifier la chimie du cerveau. Le fait de générer du plaisir et des émotions positives augmenterait le niveau de dopamine.

La dopamine est un neurotransmetteur impliqué dans les processus cognitifs du cerveau. Selon les observations, ledit neurotransmetteur est sensible aux changements dans le cortex préfrontal des enfants. Ainsi, il influe au niveau cellulaire dans les neurones du cortex préfrontal. Il favorise l’excitation des couches profondes, stimule l’apprentissage et facilite une bonne régulation des processus cognitifs .

En outre, il convient de rappeler que, selon de nombreuses études, les faibles niveaux de dopamine affectent la mémoire. Son déficit est donc clairement préjudiciable à tous les niveaux.

L’amusement comme méthode d’attention

Il est clair que rendre les choses amusantes est idéal pour l’apprentissage. Une étude menée par une équipe multidisciplinaire de l’Université d’Etat de Sam Houston, a montré que les élèves retenaient davantage lorsque le/la professeur-e incluait des blagues lors de la lecture d’un sujet.

Il semble donc évident que rendre les choses amusantes soit une technique infaillible pour l’apprentissage infantile. Par conséquent, créer un environnement détendu et de proximité, dépourvu d’anxiété et de stress, favorise les capacités d’attention des enfants.

rendre les choses amusantes pour favoriser l'apprentissage des enfants

Il ne fait aucun doute que lorsque nous nous amusons, apprendre et répondre est beaucoup plus facile. En fait, cela semble être une réalité parfaitement applicable tant au monde des enfants qu’à celui des adultes.

A découvrir aussi