Raisonnement stratégique : caractéristiques et exercices pour le favoriser

31 janvier 2018 dans Autres 20 Partagés

Le raisonnement stratégique est un concept qui commença à faire fureur dans le domaine du marketing. En revanche, il est parfaitement applicable à d’autres domaines, en plus des domaines commerciaux ou professionnels. En réalité, il s’agit d’une approche utile dans pratiquement tous les secteurs.

On nomme « raisonnement stratégique » l’approche qui regarde aujourd’hui avec une perspective de futur. En d’autres termes, cela fait référence à ceux qui sont capables d’anticiper l’effet des actions, d’avoir une vision à long terme, une vision créative et orientée vers la réussite d’objectifs ponctuels.

Comme son nom l’indique, le raisonnement stratégique implique une stratégie. Un plan d’action coordonné et centré vers une réussite importante. En principe, ce type de raisonnement s’emploie en période de guerre puis ensuite dans le monde du commerce. En revanche, comme nous l’avons mentionné précédemment, il peut s’appliquer à n’importe quel autre sujet.

« Nous sommes ce que nous faisons quotidiennement ; d’une telle manière que l’excellence n’est pas un acte, mais une habitude. »

Aristote

Caractéristiques du raisonnement stratégique

La première chose qu’il faut mentionner au sujet du raisonnement stratégique est qu’il ne s’apprend pas avec un livre. Nombreux sont ceux qui comparent son apprentissage au fait d’apprendre à marcher, à nager ou à faire du vélo. Ce n’est pas quelque chose de théorique, mais quelque chose qui s’apprend et se renforce avec la pratique.

de la théorie à la pratique

On raisonne stratégiquement lorsque l’on respecte ces caractéristiques :

  • Savoir où arriver. Il est nécessaire d’avoir un objectif ou un but clairement défini. Dans le cas contraire, la stratégie manque de sens.
  • Savoir à quel point on se situe. Il est nécessaire d’avoir la capacité de définir la situation actuelle et la distance qui sépare de l’objectif à atteindre.
  • Savoir définir un chemin à suivre. C’est le point central de la stratégie. Il implique le fait de savoir comment arriver à ce que l’on nous propose.
  • Savoir autoévaluer et corriger. Le raisonnement stratégique exige une certaine flexibilité afin de contrôler constamment ce qui est fait et d’être capable de redéfinir la trajectoire.

Afin de penser stratégiquement, il faut une dose de réalisme, une capacité de réflexion, de synthèse et une vision d’ensemble. En fait, ces capacités ne naissent pas de rien, il faut les développer au travers de la pratique.

Trois clés du raisonnement stratégique

Dans le raisonnement stratégique, de nombreuses habilités ont une influence. En revanche, trois d’entre elles sont déterminantes. Elles le sont car elles permettent de construire l’axe de cette manière de penser : la stratégie.

Ces habilités sont :

  • La capacité à éliminer les modèles prédictifs. Il n’est pas possible d’adopter un modèle d’action et de s’attacher à lui obstinément. La stratégie se renouvelle constamment. Ainsi, il est nécessaire d’avoir l’esprit ouvert pour diriger, rediriger constamment et aborder l’incertitude.
  • La capacité à formuler des questions. Dans le raisonnement stratégique, les questions sont beaucoup plus importantes que les réponses. Si l’on parvient à définir une question, la moitié du chemin est déjà parcourue.
  • La capacité à identifier les points clés. Il est nécessaire d’apprendre à séparer l’important de l’aléatoire, savoir distinguer les facteurs décisifs est fondamental. Cela permet de réaliser un suivi plus précis et de réorienter les actions au sujet de ces aspects lorsque c’est nécessaire.

Le raisonnement stratégique n’est pas le même que la « planification stratégique ». Le premier est une capacité intellectuelle qui s’oriente. Le second est l’application de cette capacité sur un aspect ou une situation concrète.

logique

Exercices pour développer le raisonnement stratégique

Il y a de nombreuses manières de développer le raisonnement stratégique. Cela part du fait de jouer aux échecs, jusqu’au fait de faire des hypothèses quotidiennes et de les tester. En revanche, pour commencer vous pouvez réaliser certains exercices simples. Leur efficacité pour discipliner l’esprit afin qu’il acquière la capacité à mettre en place des stratégies a été prouvée.

Les exercices simples les plus recommandés sont :

  • Faire quelque chose de totalement différent. L’idée est de vous proposer de réaliser une activité que vous n’avez jamais effectuée. Cela peut être quelque chose de très simple, comme le fait de changer de chemin quotidien pour aller au travail. Vous devez rester attentif à tout. Ensuite, vous devrez décrire l’expérience sur un papier. Notez ce que vous avez découvert.
  • Jouer au modèle. Il s’agit de choisir quelqu’un que vous admirez profondément. La mécanique est similaire à celle d’un jeu de rôles. Vous prenez le personnage et vous inspirez de sa manière de penser. Ensuite, pendant toute la journée, vous vous comportez comme si vous étiez cette personne. A la fin de la journée, vous décrivez ce que vous avez découvert.
  • Questions folles. Chaque jour, tentez de vous poser une question sur quelque chose qui soit inhabituel. Cela ne doit pas être une question qui recherche une information, mais qui induise une analyse. Tentez d’y répondre sans avoir recours à aucune information. Lancez des hypothèses. Ensuite cherchez et vérifiez. Par exemple, pourquoi les yeux sont-ils ronds ?

Le raisonnement stratégique est une habilité qui facilité l’atteinte des objectifs. C’est pour cette raison qu’il est applicable pratiquement à tout. Il vous aide à penser de manière plus ordonnée, mais surtout à penser en matière de réussite et sur le long terme.

atteindre ses objectifs

A découvrir aussi