Qu’est-ce que la psychologie appliquée ?

· 26 octobre 2017

La psychologie est souvent perçue comme un grand arbre aux branches infinies à partir duquel nous tentons de comprendre le comportement humain. Ainsi, parmi tous cet ensemble de branches et de feuilles, nous sommes à même d’en différencier une particulièrement utile : il s’agit de la psychologie appliquée, celle qui cherche à apporter des solutions concrètes aux problèmes qui se présentent dans notre vie quotidienne.

Il est tout à fait possible que plus d’un-e lecteur-trice se sente quelque peu surpris-e. Ne s’agit-il pas de ce qu’a toujours recherché la psychologie ? Cette science n’a-t-elle pas pour objectif, depuis sa création, d’aider, de donner des réponses et d’apporter son soutien aux besoins les plus communs et les plus complexes de l’être humain ? Eh bien, aussi surprenant que cela puisse paraître, la réponse est non, ceci n’a pas toujours été son objectif.

« L’intelligence consiste non seulement en la connaissance, mais aussi en la capacité d’appliquer lesdites connaissances dans la pratique. »

Aristote

A ses début, la psychologie était davantage axée sur la collecte d’informations et la compression de processus psychologiques aussi élémentaires que l’attention, la mémoire, l’apprentissage ou le langage… Tout ce domaine passionnant, immense et en expansion constante, correspond ce qui est connu comme « psychologie de base ».

D’autre part, ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle que, grâce au psychologue germano-américain Hugo Münsterberg, un nouveau saut dans l’histoire de la psychologie se produisit. Cette vaste science s’est finalement orientée vers la recherche de solutions pratiques et réelles pour l’être humain, en utilisant toutes les connaissances générées par la psychologie de base pour transformer nos scénarios, améliorer l’apprentissage, le bien-être et la santé des personnes. Comme nous le voyons, il est presque impossible de concevoir les deux domaines séparément. La psychologie de base et la psychologie appliquée sont deux branches fondamentales du même arbre. Un arbre spectaculaire qui ne cessera jamais de croître pour améliorer notre environnement et notre qualité de vie.

Hugo Münsterberg

Hugo Münsterberg : un homme objectif qui jeta les bases de la psychologie appliquée

Les biographes de Hugo Münsterberg racontent qu’il lisait Kant et que bien qu’au début il ait eu une bonne relation avec William James après que ce dernier lui ait proposé de travailler dans son laboratoire de psychologie à l’Université de Harvard, les choses ne se terminèrent pas très bien. Il se dit que William James avait un certain intérêt à enquêter sur les phénomènes dits paranormaux, ce que le disciple de Wilhelm Wundt ne pouvait concevoir et accepter en tant qu’amoureux de l’objectivité, et par essence, du pratique.

Münsterberg cataloguait tout ce qui échappait à la logique et au tangible comme la « psychologie de l’abracadabra ». Peut-être à cause de cela, et sachant que son principal intérêt était d’augmenter la productivité des entreprises, il a toujours éprouvé certaine réticence à l’encontre de ses collègues universitaires qui comprenaient la psychologie depuis le laboratoire, du point de vue de l’observation et de l’expérimentation afin de publier un article et peut-être remettre en cause une théorie préconçue par d’autres collègues.

S’il existe une raison pour laquelle Hugo Münsterberg posa les fondements de la psychologie appliquée, c’est dans un but très précis : il voulait améliorer les compétences des travailleur-se-s dans ce contexte où l’industrie et le taylorisme exigeaient de nouveaux profils, des personnes plus aptes et plus compétentes pour un environnement de travail plus complexe.

psychologie appliquée

Ainsi, et même si Münsterberg mourut au début de la cinquantaine, sa contribution au domaine de la psychologie appliquée fut à la fois décisive et immense. Il établit les bases de la psychologie industrielle, développa de multiples tests sur la compétence professionnelle et posa même les bases de la psychologie juridique en créant une échelle d’évaluation de la fiabilité des témoignages.

Les différents aspects de la psychologie appliquée

Nous avons dit en introduction qu’une grande partie des outils et des connaissances utilisés par la psychologie appliquée découlent directement de la psychologie de base. Maintenant, comme cela arrive toujours lorsque nous effectuons un travail pratique, l’application et le développement d’un travail finissent par générer de nouvelles connaissances, de nouvelles données et de nouveaux concepts. Par conséquent, il n’est pas difficile de comprendre que la psychologie appliquée peut parfois trouver une certaine indépendance vis-à-vis de cette branche sœur qu’est la psychologie de base, d’où elle tire son origine.

Dès lors, nous comprenons également que la psychologie appliquée peut disposer de champs d’action infinis, domaines couvrant plusieurs de nos contextes quotidiens et où, grâce à son immersion, nous pouvons trouver des solutions, améliorer les compétences, innover … etc. Voyons à présent quelques exemples de ceci.

« Toute théorie qui ne trouve aucune application pratique dans la vie est une acrobatie de la pensée. »

-Swami Vivekananda-

imagerie du visage humain

 

  • Psychologie de la santé. Bien que ce domaine ait des points communs avec la psychologie clinique, nous pouvons dire qu’il s’agit de deux disciplines différentes. Psychologie de la santé analyse la relation entre le comportement et les troubles physiques, et cherche à prévenir et traiter différentes maladies.
  • Psychologie clinique. Son domaine de travail est centré sur la prévention et le traitement des comportements dysfonctionnels afin d’améliorer notre qualité de vie et notre bien-être mental.
  • Psychologie du sport. Elle vise à améliorer la performance des athlètes, en réduisant par exemple l’anxiété et en améliorant le travail en groupe des équipes sportives.
  • La psychologie des organisations. Il s’agit, avec la psychologie clinique, des deux aspects les plus familiers de la psychologie appliquée. Il est recherché dans cette hypothèse à améliorer l’environnement de travail, à résoudre les problèmes, à former, à entraîner, à renforcer les compétences, à gérer les ressources humaines de toute organisation…
  • Psychologie de l’éducation. Nous sommes confronté-e-s à un autre domaine important, là où la psychologie appliquée utilise la psychologie de base pour améliorer l’enseignement, les méthodologies, pour comprendre comment les élèves apprennent et leur fournir de meilleures ressources et de meilleurs mécanismes au quotidien.
  • Psychologie environnementale. Nous avons ici un domaine aussi important qu’intéressant où comprendre comment les personnes interagissent avec leur entourage et comment l’environnement lui-même peut affecter notre comportement.
  • Psychologie médico-légale. Dans ce cas, le travail du professionnel ne se limite pas à enquêter sur des crimes ou tout autre acte criminel. Il est également procédé à l’analyse de la validité des témoignages, des conflits de garde, des soins aux victimes, etc.
  • Psychologie de la publicité. Nous savons tou-te-s que la publicité fait partie intégrante de l’économie de consommation. Comprendre ce qui pousse l’acheteur à choisir certains produits, savoir quels sont les processus inconscients qui régissent leurs désirs et leurs besoins, sont des aspects essentiels de ce domaine intéressant de la psychologie.

Comme nous pouvons le constater, chaque champ d’action donne lieu à un profil différencié dans l’exercice de la profession. Il s’agit d’aspects de la psychologie appliquée qui font partie de notre société, où il nous manque incontestablement de nombreux autres champs à détailler, tels que la psychologie d’urgence, de la sécurité routière, du vieillissement, etc. Il s’agit simplement de petits exemples qui nous permettent de comprendre les multiples scénarios où la psychologie peut s’avérer utile, où les bon-ne-s professionnel-le-s essaieront toujours de donner des réponses à l’ensemble des besoins et des problèmes.

Références bibliographiques

Münsterberg, Hugo (1914) « Psychologie et industrie ». Presse de psychologie

Münsterberg, Hugo (2008) « Psychologie et Santé Sociale » Psychologie Presse

Muchin, Paul (1994) « La psychologie appliquée ». Paidós

Olivares Rodriguez, José (2012) « L’exercice de la psychologie appliquée » Pyramide