Pourquoi dépenser plus que ce que vous avez ?

· 26 mai 2018

L’argent n’est pas seulement un moyen d’acquérir des biens. Une grande quantité d’émotions naissent et fleurissent avec lui. En fait, gagner de l’argent est le point central de l’agenda de nombreuses personnes. Le dépenser à gauche et à droite est l’idéal poursuivi par beaucoup de gens.

Même s’il s’agit d’une idée assez triste, la consommation aide actuellement certaines personnes à combler ou compenser certaines de leurs carences ou besoins émotionnelsTout fonctionne de manière subtile. En revanche, si une chose ne l’est pas, c’est bien le compte en banque à la fin du mois. Lorsqu’on le regarde, on voit clairement que l’on est tombé dans un piège : celui de dépenser plus que ce que l’on possède.

« Ma mère a commencé à acheter à crédit. Mon père n’a jamais aimé cela. Il disait toujours que le crédit est le premier pas vers les dettes et le début du retour à l’esclavage. »

Malcolm X

L’économie actuelle nous pousse à nous endetter. Ceci est extrêmement rentable pour beaucoup de personnes. On veut nous voir dépenser plus que ce que l’on gagne en « facilitant » au maximum nos achats.

On nous oblige à dépenser. Pourquoi? Parce qu’il est bien connu que nous souffrons tous d’un certain mal-être. La publicité et le marketing font tout leur possible pour nous faire croire que tout se résout en achetant des choses. Ils ne le font pas de manière directe mais à travers des insinuations et des suggestions.

Dépenser pour cacher des difficultés

Habituellement, ceux qui dépensent trop n’ont pas assez de choses motivantes dans leur vie. Ils achètent pour « se sentir mieux ». Le fait d’acheter entretient une sensation inconsciente de pouvoir et de contrôle. Le marché est à vos pieds et vous décidez de ce que vous voulez ou non. Le client a toujours raison. On le traite avec déférence. Il s’agit d’une première compensation à tout ce dont vous souffrez.

consommation : pourquoi dépenser plus que ce que l'on a ?

Après cela, quand vous êtes surendetté, vous pouvez y voir un mécanisme pour expliquer votre mal-être par rapport à la vie. Devoir de l’argent et tomber dans le cycle du crédit vous aide aussi à dissimuler un deuil non résolu. Ou une angoisse qui ne disparaît jamais.

Il est plus facile d’accepter l’idée que nous ne dormons pas à cause de nos dettes plutôt que de savoir que la raison de cette insomnie est, au contraire, imprécise et latente. Il est aussi plus simple de vivre en fonction de notre compte en banque que d’un sentiment d’insatisfaction généralisé.

La manipulation qui nous pousse à dépenser

Il existe deux réalités psychologiques qui rendent les consommateurs particulièrement manipulables: la peur et la culpabilitéLes mécanismes de persuasion utilisés par la publicité sont presque toujours liés à ces deux émotions. Le message transmis est indirect. Le plus souvent, une situation quotidienne est mise en scène. Lors de cette dernière, la tranquillité et le bien-être sont associés à la consommation d’un produit. Bien sûr, vous êtes libre d’interpréter ce qu’il se passe quand vous ne consommez pas ce dernier.

Il y a d’autres moyens pour manipulerEn 1977, une expérience a été menée à l’Université de Cornell (Etats-Unis). Un groupe d’individus a subi un faux test. L’un des participants, qui était en réalité un chercheur infiltré, est sorti du salon. Il est revenu un peu plus tard avec des boissons gratuites pour plusieurs personnes. À la fin du test, ce même chercheur a demandé aux gens de lui acheter des tickets pour une tombola. Ceux qui avaient eu à boire ont acheté deux fois plus de billets.

argent : pourquoi dépenser plus que ce que l'on a ?

L’expérience fut ensuite répétée mais sans les boissons gratuites. Seuls quelques participants finirent par acheter un ticket. On a ainsi pu vérifier que ces cadeaux poussent de manière décisive à acheter, à dépenser de l’argent. Voici la raison pour laquelle on vous offre autant d’échantillons gratuits quand vous allez dans un supermarché. Et cela explique aussi pourquoi vous recevez, pour diverses raisons, des cadeaux de certains commerces. Les commerçants savent qu’en faisant cela, vous dépenserez plus lors du prochain achat.

Les exemples sont nombreux. Certaines aires se spécialisent dans l’étude du comportement du consommateur. Le système, en particulier le système financier, a besoin de nous voir obsédés par les achats et endettés à vie. Il nous vend des illusions de contrôle et de satisfaction et nous les achetons. C’est aussi simple que cela.