Noël en famille : 7 lignes directrices pour profiter

· 20 février 2018

« Noël n’est pas une date, c’est un état d’esprit ». Voici comment Mary Ellen Chase en parlait, mais qu’en est-il des personnes qui ne le vivent pas ainsi ? Cet article leur est spécialement dédié, article dans lequel nous mettrons en exergue une série de lignes directrices pour profiter ou, au moins, supporter de passer Noël en famille.

En effet, bien qu’une grande majorité des personnes qui célèbrent ces dates attachantes en apprécient leurs célébrations, il ne s’agit pas de quelque chose qui peut être généralisé à tout le monde. Alors que certains essaient d’être plus empathiques et heureux, d’autres ne voient aucune raison de faire quelque chose de spécial, et souffrent même tout au long de ces célébrations eu égard au fait d’avoir le sentiment d’être obligés de célébrer quelque chose qu’elles ne veulent pas célébrer.

Noël en famille

Lignes directrices pour profiter de Noël en famille

Quoi qu’il en soit, et comme le disait Charles Dickens, « j’honorerai Noël dans mon cœur et j’essayerai de le conserver tout au long de l’année ». Autrement dit, il ne semble pas judicieux de tomber dans l’extrême lors de ces jours de célébration, ni d’un point de vue négatif, ni exagérant en voulant être plus heureux et empathique uniquement pendant 20 jours. Et plus tard…quoi ?

Le fait est que nous pouvons trouver diverses raisons de ne pas profiter d’un Noël en famille. Soit du fait de querelles avec d’autres membres de la famille, soit parce qu’un être cher n’est pas là ou simplement parce qu’il s’agit de dates qui peuvent ne pas nous plaire. Cependant, il existe des options pour les supporter, et même pour en profiter. C’est du moins ce que considère le psychologue Graci Molines, comme nous le verrons plus loin.

Souhaiter qu’il en soit ainsi

La première clé est de vouloir s’amuser. Pour autant qu’il puisse s’agir de dates qui ne nous plaisent pas, ou qu’il existe des problèmes dans la famille, il s’agit tout de même d’une bonne occasion de profiter, de renforcer les liens et de passer du bon temps. Par conséquent, il est fondamental d’être disposé à faire de ces dates quelque chose de positif.

Noël en famille

Distinguer l’important du superflu

Si nous sommes en famille et que nous souhaitons discuter le minimum possible, nous y parviendrons incontestablement. En revanche, si nous essayons d’être réceptifs, et de ne pas faire de commentaires ou de ne pas tout prendre au premier degré, non seulement nous nous offrirons la possibilité d’en profiter mais nous ferons également en sorte que les autres puissent profiter d’un moment agréable. Les personnes que nous aimons sont toujours une bonne raison de ne pas chercher à nous disputer lors de ces dates où prédominent précisément les sentiments pour ceux qui les vivent et les attendent avec plaisir.

Se concentre sur le positif

Noël est un excellent moment pour se concentrer sur le positif, et non l’inverse. Par conséquent, si les réunions familiales semblent fastidieuses, essayons de nous concentrer sur ce que nous aimons le plus en elles. Il existe sûrement une personne que nous apprécions particulièrement, des moments amusants et des moments attachants que nous pourrons apprécier.

Améliorer notre humeur

Laissons de côté le visage impassible et allons aux réunions de Noël en famille avec le désir d’apporter quelque chose de positif, de contribuer, d’influencer. Ce faisant, non seulement nous ferons plaisir aux autres, mais il sera plus difficile de ne pas être en mesure de retirer quelque chose de positif de cette fête qui correspond en partie ce que nous voulons.

Noël en famille

Trouver l’empathie qui est en nous

Encore une fois… l’éternelle empathietoujours autant nécessaire. Dans le cas présent, lors d’un Noël en famille, il s’agit de quelque chose de basique. Si nous sommes capable de comprendre les motifs des autres, et même de nous mettre à leur place, cette période de l’année nous sera certainement beaucoup plus supportable et, qui sait, pourrons-nous même l’apprécier. En effet, d’une certaine manière, si nous parvenons à nous connecter avec les sentiments de ceux qui apprécient Noël, il nous sera plus facile d’en faire autant.

Respecter les autres

Très similaire au point précédent. Dans ce cas, rappelons-nous que chaque personne est un monde et possède sa façon de voir la vie. Par conséquent, même si cela peut parfois être difficile, il est nécessaire de respecter les autres. Écoutons leurs points de vue et, même si nous ne les partageons pas, soyons respectueux de leurs idées.

Ne pas s’engager sur des sujets difficiles

Enfin, la psychologue citée en introduction nous offre une ligne directrice très importante. Lors d’une réunion de famille, où tout le monde se connaît bien, nous savons qu’il existe des sujets qui peuvent provoquer le malaise. Par conséquent, surtout à Noël, que gagnons-nous à nous aventurer sur ces terrains là ? Il ne s’agit certainement pas du moment pour incommoder qui que ce soit.

Noël en famille

Noël en famille ne doit pas être un moment difficile pour quiconque. Quoi qu’il en soit, mettons en oeuvre ces directives pour en profiter avec les personnes que nous apprécions. En fait, ces clés non seulement nous aideront à affronter ces périodes de l’année mais nous seront utiles pour tout rassemblement social. Profitons-en !