Ne laissez pas les gens vous emporter dans leurs tourments

5 août 2015 dans Emotions 26 Partagés
– Si quelqu’un vient à vous avec un cadeau, et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient ce présent ? 

– A celui qui a essayé de l’offrir, répondit l’un des élèves. 

– La même chose vaut pour l’envie, la colère et les insultes, dit le maître. Lorsqu’elles ne sont pas acceptées, elles continuent à appartenir à ceux qui les ont émises. 

Ne permettez pas aux autres de vous transformer en monstre. Ne laissez pas les gens vous entraîner dans leurs tourments et voler votre lumière. Ne vous laissez pas provoquer, et ne consentez jamais à vous laisser pénétrer par les démons des autres.

Il n’existe pas d’offense, que des offensés

“Souffrir d’une offense n’est rien, du moment que l’on ne s’entête pas à s’en rappeler ».

Confucius

Chaque personne donne aux autres ce qu’elle possède en elle-même, que ce soit agréable ou non. Cependant, ce ne sont pas les autres qui nous font du mal, mais nous qui donnons de la validité à leurs opinions et à leurs actions.

amour-420x263

Personne ne peut vous faire du mal sans le consentement de votre Moi intérieur, car c’est le pilier qui soutient toute votre architecture émotionnelle.

Le meilleur mépris est de ne pas accorder d’importance aux personnes qui vous font du mal. L’indifférence est le meilleur des châtiments et la meilleure arme pour lutter contre ce genre d’attaques, qu’elles soient gratuites ou non.

Que le vent emporte toutes ces paroles

Votre pire ennemi n’est pas celui qui vous fait du mal, c’est la partie de vous-même qui a envie de répliquer 1000 fois plus fort.

Laissez les mots être emportés par le vent et ne les gardez pas avec vous. Pour que les mots vous fassent du mal, vous devez leur donner un sens.

Cet acte simple est le reflet de votre état interne, de votre être. Gardez à l’esprit que vous avez la possibilité d’opter pour une totale liberté émotionnelle, ou de vous enfermer dans un esclavage mental de l’autre. L’option qui vous apportera le plus est relativement évidente.

Pourquoi ne pas répondre à une provocation ?

“Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. »

Aristote

Perdre le contrôle de soi et faire usage de sa colère contre quelqu’un, ne nous mènera jamais à quelque chose de positif.

En réagissant ainsi, nous ne ferons que mettre de l’huile sur le feu. L’honnêteté avec soi-même, la tempérance et la confiance en soi sont des outils indispensables pour apprendre de ses erreurs.

Si nous laissons toutes les choses négatives accéder à notre intérieur, nous ne nous sentirons jamais entiers et libres. En définitive, la seule différence entre un bon et un mauvais jour, c’est l’attitude avec laquelle nous assumons les situations du quotidien.

Parfois, nous nous chargeons de douleur, d’envie et de colère. Ce sont des maux qui deviennent rapidement des parasites, et qui nous envahissent pour ne plus nous lâcher.

tristesse-2

Le plus rapide et le plus simple est d’opter pour le chemin que nous offrent les autres, et qui peut nous mettre rapidement en danger. S’il est plus difficile de tracer sa propre route, le résultat n’en sera que plus satisfaisant.

A paroles idiotes, oreilles sourdes 

La meilleure défense est l’attaque, si l’on souhaite vaincre un adversaire. Mais, répondre aux provocations des personnes qui vous veulent du mal, qui vous envient et qui vous accusent de tout et n’importe quoi, n’est pas une bonne solution. Les ignorer c’est leur répondre intelligemment.

Ne faites pas attention aux gens qui parlent dans votre dos sans vous connaître, ou qui prétendent vous faire du mal avec leurs paroles et leurs actes. Souvenez-vous :

Vous méritez d’être aimé, non d’être molesté. Vous méritez le respect, comme chacun d’entre nous. Vous pouvez tout perdre dans la vie, mais pas votre dignité. Ce qui vous fait réellement du mal, ne le permettez jamais. Si vous sentez que vous avez déjà perdu cet aspect de votre personnalité, il n’est jamais trop tard pour le récupérer. Et n’oubliez jamais : ceux qui ne vous accordent pas d’importance ne vous méritent pas.
Partager

A découvrir aussi