Narcissisme collectif : des groupes qui s’aiment

· 28 octobre 2017

Le narcissisme est un comportement ou une manie qui se manifeste à l’échelle individuelle ou d’un groupe (narcissisme collectif). Cet adjectif, qui vient du personnage mythologique Narcisse, fait référence à l’homme qui se trouve beau, qui est amoureux de lui-même ou qui conserve exagérément son calme. Le mythe précise que Narcisse est un jeune homme d’une beauté singulière suscitant les passions chez les mortels et chez les dieux, lesquelles ne sont pas satisfaites eu égard à l’incapacité du jeune homme à reconnaître et aimer autrui.

Voyant son propre visage reflété dans l’eau, Narcisse s’en trouve fasciné et ne peut arrêter de se contempler. Le jeune homme cesse alors de s’occuper de ses propres besoins fondamentaux, absorbé par à son image, et finit par par se convertir en une belle et malodorante fleur, le narcisse.

Le narcissisme clinique

Le narcissisme est associé à une image grandiose et gonflée de soi-même. Les personnes narcissiques pensent qu’elles disposent d’une meilleure apparence, qu’elles sont plus intelligentes et plus importantes que les autres. Par conséquent, elles croient mériter un traitement spécial.

 

narcissisme

Le narcissisme est un type de personnalité qui peut conduire à un trouble de la personnalité. Ce trouble affecte 1-2% de la population, étant plus commun chez les hommes. Les traits associés à ce trouble correspondent à une vision grandiose de soi-même, à des problèmes d’empathie, à des sentiments d’autosuffisance, et le besoin d’admiration et d’attention. Ces traits prennent le contrôle de la personne, lui générant divers problèmes.

Bien que les causes du narcissisme sont multiples, certaines d’entre elles ont un aspect social. Le narcissisme est souvent plus présent dans les cultures qui valorisent l’individualité et l’auto-promotion. Ce narcissisme est également applicable aux groupes. Pour découvrir comment cela se passe, nous devons penser à l’amour, à l’amour d’un groupe envers lui-même.

Suivre le groupe

Toutefois, que se passe-t-il lorsque le narcissisme est partagé par un groupe ? Normalement, les personnes appartiennent à plusieurs groupes : nationalité, sexe, religion, etc. L’appartenance à ces groupes implique un degré d’implication plus ou moins important. Lorsque la participation est très importante, nous pouvons dire que la personne s’identifie beaucoup à son groupe.

S’identifier fortement à un groupe implique d’accepter les normes, explicites et implicites, du groupe. Par ailleurs, celleux qui se sentent très identifié-e-s intérioriseront également les valeurs de ce groupe. Par exemple, si les règles du groupe prescrivent de s’habiller d’une certaine manière, les membres du groupe qui s’identifient fortement à lui s’habilleront selon les règles.

Les normes et les valeurs des groupes conditionneront certains comportements par renforcement. Dans une situation donnée, la façon dont nous nous comportons peut être très diverse. Dans une situation, nous pouvons agir de différentes manières. Cependant, si les normes et les valeurs prescrivent une forme particulière de comportement, notre tendance sera de les suivre.

narcissisme

Le narcissisme collectif

Par conséquent, imaginons que nous parlons d’une personne qui appartient à un groupe avec lequel elle s’identifie énormément. Si ce groupe compte parmi ses normes et ses valeurs un comportement narcissique, il est probable que cette personne développera également un comportement narcissique. Plus encore, tou-te-s les membres du groupe, du moins celleux qui s’identifient beaucoup à lui, se comporteront de manière narcissique.

Dans cette hypothèse, ce groupe ou cette communauté sera narcissique. Cela donnera lieu à ce que la psychologie appelle un narcissisme collectif. Le narcissisme collectif est défini comme un grand investissement émotionnel dans une croyance peu réaliste faisant allusion à la grandeur exagérée d’un groupe auquel nous appartenons. Dans la même mesure où les individus peuvent s’idéaliser eux-mêmes, ils peuvent également idéaliser les groupes sociaux auxquels ils appartiennent et les différencier des autres groupes.

Le côté obscur du narcissisme collectif

Une des caractéristiques du narcissisme est d’avoir des croyances exagérées de supériorité nécessitant une validation externe continue. Imaginez une personne qui pense être supérieure et qui a besoin que nous le lui rappelions à chaque instant. Lorsque cela n’est pas le cas, lorsque d’autres personnes les critiquent ou remettent en question leur supériorité, un résultat probable sera la colère. Cette dernière pourrait être accompagnée d’agressivité et de violence.

narcissisme

Dans le narcissisme collectif, les membres du groupe penseraient que leur groupe est beaucoup mieux que les autres. Dans le cas où d’autres personnes d’autres groupes ne le reconnaîtraient pas ou remettraient cela en question, le résultat serait le même. Le groupe se sentirait menacé et ses membres réagiraient avec une colère qui pourrait les conduire à utiliser la violence contre ceux qui ne reconnaissent pas leur supériorité.

De plus, les groupes narcissiques sont souvent très sensibles et perçoivent/imaginent des menaces à chaque occasion. Le narcissisme collectif est lié à l’attaque contre d’autres groupes lorsqu’il est perçu que ces derniers menacent l’image de notre groupe. Dans le même temps, le narcissisme collectif augmente la probabilité qu’une situation entre groupes – désaccord, confrontation, débat, etc. – soit interprétée comme menaçante.

Nous connaissons tou-te-s des groupes ayant des caractéristiques historiquement narcissiques. Et, aussi, nous connaissons tou-te-s les conséquences que peuvent avoir les délires de grandeur d’un groupe disposant de beaucoup de pouvoir. Par exemple, il n’est pas nécessaire de remonter trop loin dans le temps et d’imaginer les méfaits commis par les partisan-e-s d’Hitler et de l’Allemagne nazie.

La solution à ce narcissisme collectif est compliquée car les ressorts/variables de changement de fonctionnement dans un groupe peuvent être beaucoup plus sensibles que celles qui fonctionnent avec les individus, une erreur pouvant ici revêtir des conséquences fatales. L’attachement, l’empathie, être entouré-e de personnes et leur faire comprendre que personne n’est supérieur à quiconque sont toujours des solutions qui, bien appliquées, génèrent des résultats positifs.