Les merveilleuses leçons d’amour et de vie de Frida Kahlo

21 septembre 2016 dans Curiosités 0 Partagés

La vie de Frida Kahlo s’est déroulée avec une grande intensité émotionnelle.

C’est une femme qui a fait des apprentissages précoces et qui a succombé à des tentations controversées, qui remplissent aujourd’hui sa biographie d’amour, de lutte et d’espoir.

Elle a montré au monde qu’une vie autre que celle bien tracée par notre société est possible.

Frida est née à Coyoacan, au Mexique, en 1907, au sein d’une famille d’origine judéo-hongroise, espagnole et indigène.

La vie de Frida Kahlo a été marquée par ses talents de peintre et de poétesse, mais également par ses amours tourmentées avec le célèbre Diego Rivera, qui fut son premier mari.

Frida Kahlo, un symbole du féminisme

La peintre fut une femme brisée qui rompit avec les conventions sociales. Elle fut capable de se représenter elle-même et de devenir une véritable prodige.

Elle fut capable de se voir et de se représenter avec des attributs virils, de prendre des positions féministes à une époque ou le monde était encore soumis au joug du machisme impérieux.

Frida Kahlo a rejeté cette image de l’homme et de la femme, elle est devenue une femme indépendante, un véritable symbole du féminisme et de l’égalité de genre.

L’héritage de son œuvre et de sa vie nous montre que tous les êtres humains se situent sur le même palier dans l’échelle de la vie.

frida-kahlo-gif

L’art comme mode d’expression

Si la vie de Frida Kahlo a été marquée indéniablement par la controverse, une grande partie de son essence s’est constituée à partir d’une enfance et d’une jeunesse marquées par la violence du destin.

Des événements tragiques l’ont poussé à mener une vie solitaire et injuste.

Les leçons d’amour que nous donne Frida Kahlo se reflètent dans la souffrance que l’on retrouve dans son art, notamment dans ses auto-portraits.

Sa peinture projette ses difficultés, démontre sa vision de la vie et nous expose son cheminement sur la voie de l’acception d’elle-même.

Bisexuelle et amoureuse d’un homme incapable de n’aimer qu’elle, Frida nous a enseigné qu’il est possible de vivre une belle vie malgré les douleurs provoquées par l’amour.

Sa passion peu conventionnelle avec Diego Rivera a surmonté les infidélités réciproques, un divorce et des dizaines de séparations.

frida-gif

Des leçons d’amour

Sur son divorce, qu’elle a demandé en 1939, ainsi que sur son remariage, Frida a écrit les mots suivants : « Le remariage a bien fonctionné. Moins de procès, une meilleure compréhension mutuelle et, de mon côté, moins d’indignations face aux autres dames qui occupaient soudainement une place importante dans son cœur« .

Par cette phrase, Frida veut nous dire que, malgré le fait que les infidélités de son mari la faisaient souffrir, leur relation s’est établie hors des sentiers battus et en faisant fi de toutes les conventions.

“Je ne parlerai pas de Diego comme de mon « époux », car cela serait ridicule. Diego ne serait jamais « l’époux » de personne. Ce n’est pas non plus un amant, car cela va bien au-delà des limites sexuelles. » 

De son côté, Diego Rivera déclara que la femme qu’il a toujours aimé était la poésie incarnée, comme on peut le constater dans ses propos qui reflètent parfaitement l’admiration mutuelle que ces deux amants se portaient : « J’ai eu la chance d’aimer la femme la plus merveilleuse que j’ai pu connaître. Elle fut la poésie-même et le génie-même. Malheureusement, je n’ai pas su n’aimer qu’elle, car j’ai toujours été incapable de n’aimer qu’une seule femme. Être tombé amoureux d’elle est la meilleure chose qui me soit arrivée« .

Ils ont compris ensemble tout ce qui constitue l’amour, ce sentiment aussi universel qu’inexplicable.

Les raisons qui ont poussé Frida à aimer un homme aussi réputé pour ses infidélités sont impossibles à comprendre, car l’amour est tout sauf quelque chose de rationnel.

frida-kahlo

On les surnommait l’éléphant et la colombe. Lui avait 42 ans et pesait 136 kg, elle avait 22 ans et ne pesait que 44 kg.

Il la passionnait, elle l’aimait sans limites. Il l’adorait sans pouvoir lui offrir une vie commune faite d’exclusivité.

Cependant, ils ont su évoluer et transcender leur relation, pour laisser une trace dans l’histoire de notre monde.

Des leçons de vie

La vie de Frida Kalho n’a pas été tourmentée uniquement par cette relation.

Son existence a été marquée par de nombreuses tragédies et maladies, qui ont eu une grande place dans sa construction et dans ses aspirations, notamment dans dans son désir d’être mère.

Frida a fini par comprendre que la souffrance est un état de conscience, et elle a retranscrit ce sentiment dans une phrase qui est passée à la postérité : « Je buvais pour noyer ma peine mais cette garce a appris à nager.« 
Partager

Foto de Frida a color

De la même manière, et comme nous le dit Diego Rivera dans la phrase suivante, toute femme dispose d’une force infinie en son fort intérieur : « Je suis certain que la femme n’est pas de la même espèce que l’homme. L’humanité vient d’elles. Les hommes sont une sous-espèce d’animaux (…) totalement inadaptés à l’amour, créés par les femmes pour se mettre au service des êtres intelligents et sensibles qu’elles sont. »

Faire une rétrospective sur la vie de Frida Kahlo nous permet de tirer un enseignement véritable, une leçon de vie : « Par-dessus tout, nous avons besoin de nous aimer nous-mêmes« .

Nous sommes les seuls à pouvoir mettre fin à notre propre souffrance, mais nous avons besoin pour cela de cultiver notre essence et de laisser s’épanouir notre style.

Emmurer notre propre souffrance c’est prendre le risque qu’elle nous dévore de l’intérieur…« 
Partager

A découvrir aussi