La merveilleuse danse émotionnelle que nous partageons avec les personnes que nous portons en nous

30 octobre 2017 dans Psychologie 0 Partagés

Lorsque l’on est heureux-se aux côtés de quelqu’un, le temps s’arrête même si les aiguilles de l’horloge continuent à avancer. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais jours, mais les moments que l’on passe avec ces personnes nous aident à recharger nos batteries d’énergie vitale.

L’emballage dont sont recouverts leurs câlins a un doux nom, et notre coeur bat avec tendresse quand on pense aux moments partagés. Il y a des personnes que l’on porte en nous et dans notre coeur. Ce sont des connexions qui nous ancrent dans la vie et qui nous font nous sentir vivant-e-s, aimé-e-s et indispensables.

S’entourer de personnes qui sont des piliers dans notre vie, cela contribue à favoriser notre empathie, un type de sensibilité qui rend possible la compréhension de nos états internes et de ceux des autres, de même que la réalité qui nous accompagne. Cependant, l’empathie commence à se développer de manière individuelle pour ensuite donner lieu à une danse partagée. Voyons cela plus en détails dans la suite de cet article.

empathie et danse émotionnelle

L’empathie se développe à la première personne

L’empathie dont nous parlons communément commence dans l’exigence de se connaître soi-même, d’avoir conscience de ses émotions personnelles et de rechercher ainsi que d’atteindre la capacité à se contrôler soi-même.

Autrement dit, en plus de nous rendre compte de quelles sont les émotions qui sont présentes en nous dans une situation donnée, nous devons éviter d’être débordé-e par elles. Si on veut faire preuve d’empathie avec les autres, on ne peut pas être envahi-e-s par nos états psychiques.

Le célèbre psychiatre et psycho-analyste Sigmund Freud a affirmé que « les êtres humains ne peuvent pas garder un secret car, même dans le cas où leurs bouches restent closes, ils parlent avec la pointe des doigts et la trahison est visible au travers de chacun de leurs pores. »

Etre capable d’identifier les signaux émotionnels qui dénotent loyauté et affection sincère est un don qui se développe à partir des expériences sociales plus significatives.
Partager

C’est ainsi que, comme l’a dit Goleman, nous pouvons considérer l’empathie comme notre radar social. Ce processus de connexion avec les expériences internes des autres nous permet de ne pas vivre nos relations de manière automatique et d’éviter ainsi les stéréotypes.

danse émotionnelle que l'on partage avec les personnes qui comptent pour nous

Le tango émotionnel biologique entre deux personnes qui font preuve d’empathie

Le processus de connexion entre des personnes qui s’aiment à été étudié par Robert Levenson, de l’Université de Californie. Les couples qui entraient dans le laboratoire devaient établir deux types de conversations : une de ton neutre (tu as passé une bonne journée ?) et une autre qui impliquait un certain type de divergences entre les deux membres du couple.

Alors, Levenson et son équipe ont extrait différents indices tels que le rythme cardiaque ou l’expression faciale. Quand les couples font preuve d’empathie avec le ressenti de l’autre, le corps de l’un-e imite le corps de l’autre, les rythmes cardiaques se synchronisent et les expressions faciales établissent un type de danse subtile qui marque l’interaction.

Autrement dit, dans des situations de véritable empathie s’établit un tango émotionnel biologique qui reçoit le nom de déplacement ou « entrainment ». Cette synchronisation est clé pour avoir du succès dans nos relations.

connexion profonde

C’est un cadeau que d’avoir des personnes sur lesquelles nous appuyer jour après jour, des personnes qui nous comprennent et que nous comprenons. Cependant, à la lumière de ce qui a été exposé précédemment dans cet article, nous ne pouvons pas oublier que l’empathie commence avec nous et avec l’exploration de nos émotions.

Danser émotionnellement avec l’autre personne est, sans doute, un point d’ancrage pour nous tou-te-s. Cette sensation s’établit sur la base de la mémoire de notre peau, car finalement l’épiderme et la couche la plus profonde de notre substrat émotionnel. Et si quelqu’un l’atteint, alors cette personne est arrivée dans notre vie pour y rester…

A découvrir aussi