Maladie chronique : effets sociaux et émotionnels

La maladie chronique, en plus des conséquences physiques, peut affecter notre vie sociale et notre domaine émotionnel. Aujourd'hui, nous vous parlons de son impact.
Maladie chronique : effets sociaux et émotionnels

Dernière mise à jour : 13 juin, 2021

Lorsque nous sommes confrontés à une maladie, notre vie entière change complètement. À notre époque, où l’espérance de vie a augmenté, il est de plus en plus fréquent que des personnes vivent avec une maladie chronique.

L’espérance de vie, selon l’OMS (2016), a augmenté de 5 ans depuis 2000. Les progrès de la médecine, les recherches qui ont permis de guérir ou d’atténuer les effets de nombreuses maladies, sont en grande partie responsables de la longévité des personnes.

Il est vrai que, dans de nombreuses occasions, les traitements qui existent sont simplement palliatifs. Cela signifie qu’ils ne guérissent pas la maladie à 100 %, mais qu’ils nous permettent de maintenir un état de santé fonctionnel dans certains cas.

Mais, dans quelle mesure pouvons-nous atteindre la vieillesse tout en restant en bonne santé ? Il faut tenir compte du fait que vivre avec une maladie chronique a des effets négatifs sur le déroulement de notre vie quotidienne et, par conséquent, cela signifie une diminution de la qualité de vie.

Qu’est-ce qu’une maladie chronique ?

Selon la définition de l’OMS, une maladie chronique est un trouble organique fonctionnel qui nécessite une modification du mode de vie d’une personne. Ce trouble tend à persister tout au long de la vie.

Il s’agit généralement d’une affection de longue durée, qui dure plus de 6 mois, et sa progression est généralement lente. Parmi les maladies chroniques qui affectent le plus les gens, nous trouvons (Vinaccia et Orozco, 2005) :

  • Les maladies cardiovasculaires : infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux
  • Le cancer
  • Les maladies respiratoires chroniques : bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et asthme
  • Le diabète
  • L’ostéoporose
Un homme qui a du diabète.

De nombreux facteurs endogènes peuvent influencer l’apparition de ces maladies (génétique, aspects hormonaux…). Toutefois, il est important de se rappeler que nous pouvons nous-mêmes essayer d’améliorer les circonstances qui nous entourent pour prévenir certaines d’entre elles.

Maintenir un mode de vie sain, éviter le stress, prendre soin de notre environnement… Ces bonnes habitudes sont quelques-unes des armes que nous avons en notre pouvoir.

“Sain est pour le malade le visage joyeux de celui qui le visite.”

Fernando de Rojas –

Les conséquences de la maladie chronique

Chronique ou non, toute maladie a des effets négatifs qui peuvent se répercuter sur le déroulement de notre vie. Nombre de ces conséquences se manifestent à différents niveaux du patient et de sa famille. Voyons maintenant quels sont les effets les plus importants.

L’impact de la maladie chronique sur le domaine social

Selon Castillo, Mañas, Moralejo et Ahijado (2017), une série de changements peuvent se produire lorsqu’une maladie chronique apparaît. Voici quelques exemples :

  • Modification du rôle joué avant l’apparition de la maladie. Dans de nombreux cas, les patients souffrent d’une perte d’autonomie et de dépendance, et peuvent donc avoir besoin d’une attention et de soins importants.
  • Dans la lignée du point précédent, le besoin d’un aidant principal peut se faire sentir. Normalement, cette figure est occupée par une femme de l’environnement familial du patient. Par conséquent, ses habitudes et ses routines sont également affectées.
  • Abandon des tâches domestiques et quotidiennes.
  • Impact sur la vie professionnelle du patient. La personne qui souffre de la maladie peut être obligée de s’absenter de ses fonctions professionnelles de façon permanente ou temporaire. De plus, si l’on parle de l’aidant principal, celui-ci peut également voir sa vie professionnelle affectée.
  • Effets négatifs sur l’économie du patient et de sa famille.
  • Perte des relations sociales.

L’impact de la maladie dans le domaine psychologique ou émotionnel

Quant à l’impact sur les aspects psychologiques que nous pouvons observer, nous constatons ce qui suit : (López Ibor, 2007)

  • L’anxiété, qui peut être due à l’incertitude quant à l’avenir proche ou à la douleur.
  • Dépression.
  • Problèmes d’adaptation. Il n’est pas facile de faire face à une situation qui peut changer complètement votre vie.
  • La peur de l’inconnu, de la douleur…
  • Face à certaines maladies, la peur de la mort est une conséquence plus qu’évidente. En particulier dans les maladies cardiovasculaires ou lorsque nous sommes confrontés au cancer.
  • Sentiments de culpabilité ou de regret. Le patient se “punit” généralement en pensant à ce qu’il a fait de mal ou à ce qu’il aurait pu faire de mieux.
Femme qui regarde la pluie à travers la fenêtre.

En bref, s’il est évident que le traitement visant à soulager la maladie est une priorité, il ne faut pas oublier la nécessité de traiter les effets psychosociaux d’une maladie chronique. Nous devons accorder l’importance qu’elle mérite à la santé mentale et émotionnelle, non seulement du patient, mais aussi de son environnement le plus proche.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les personnes avec des maladies chroniques : comment vivent-elles la pandémie ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les personnes avec des maladies chroniques : comment vivent-elles la pandémie ?

Les personnes avec des maladies chroniques représentent le groupe le plus sensible au cours de la pandémie que nous connaissons.



  • Angarita, O. V., & Escobar, D. G. (2009). Apoyo social: elemento clave en el afrontamiento de la enfermedad crónica. Enfermería global8(2).
  • Durán, A., Valderrama, L., Uribe, A., González, A., & Máximo Molina, J. (1). Enfermedad crónica en adultos mayores. Universitas Medica51(1), 16-28. Recuperado a partir de https://revistas.javeriana.edu.co/index.php/vnimedica/article/view/15965
  • Fachado, A., Menéndez, M., & González, L. (2013). Apoyo social: mecanismos y modelos de influencia sobre la enfermedad crónicaCuadernos de atención primaria19(2), 118-123.
  • Ledón Llanes, L. (2011). Enfermedades crónicas y vida cotidiana. Revista cubana de salud pública37, 488-499.
  • López Ibor, M. I. (2007). Ansiedad y depresión, reacciones emocionales frente a la enfermedad. In Anales de Medicina Interna (Vol. 24, No. 5, pp. 209-211). Arán Ediciones, SL.
  • Vinaccia, S., & Orozco, L. M. (2005). Aspectos psicosociales asociados con la calidad de vida de personas con enfermedades crónicas. Diversitas1(2), 125-137.