Lorsque la paresse s’empare de nous

· 30 octobre 2015

Toutes les personnes ont connu la paresse.
Peut-être a t-elle été le compagnon de votre vie pour une longue période.
Peut-être est-elle apparu seulement à l’occasion, puis elle a disparu sans laisser de trace.

Pourquoi apparaît la paresse?

La paresse est amie avec le confort, l’habitude et avec le fait de ne pas prendre de risque. Lorsqu’elle nous accompagne, nous voulons juste rester avec elle, seuls, sans rien faire, sans bouger, sans chercher.

Ce n’est pas un hasard si la paresse s’empare de nous au moment où nous aurions le plus besoin de sortir, de prendre des risques, d’essayer de nouvelles choses, etc.

Il s’agit d’une « mauvaise stratégie émotionnelle et mentale » qui nous protège en apparence de tout ce qui nous submerge, de tout ce qui nous fait nous sentir mal et de tout ce qui nous effraye.

Par conséquent, la paresse apparaît dans nos vies précisément quand nous sommes accablés, quand il y a trop de problèmes, quand tout nous fait mal, et que nous ne savons pas ce qu’il faut faire.

La paresse, nous protège de tout mouvement, parce qu’elle incite tout notre corps et notre esprit à être au « repos ». Mais, nous reposons-nous vraiment? Sommes-nous réellement tranquilles?

Le seul souvenir de la paresse, éveille déjà en nous un sentiment gênant d’inconfort. Nous savons que « quelque chose doit être fait », mais comme nous ne savons pas par où commencer, nous restons là, sans bouger, laissant les jours passer, sans prendre de décisions, sans rien risquer, sans faire de sport, sans chercher du travail, sans étudier, sans arrêter de fumer, etc.

Que faire de la paresse? Par où commencer?

Si sa compagnie n’est pas agréable, nous irons mieux sans elle.

En premier lieu, nous vous proposons de faire un plan, quelque chose de simple et de pas trop risqué ni audacieux, afin de commencer à vous bouger et à sortir, pour marcher vers un destin simple.

Deuxièmement, imposez-vous d’accomplir ce plan chaque jour sans exception. Cela vous générera de la satisfaction et du mouvement. De plus le mouvement crée plus de mouvement, et c’est le moteur dont nous avons besoin, afin de laisser derrière nous la paresse.

Si la paresse apparaît un jour, laissez-la seule et fixez-vous un plan. Invitez à la place votre force de volonté, car avec elle vous arriverez à aller de l’avant, et à réaliser vos objectifs.

Cultiver la force de volonté

Il est nécessaire de cultiver la force de volonté, de la solliciter et d’en prendre soin, pour qu’elle reste avec vous. Vous avez seulement besoin d’avoir la « volonté », c’est à dire « vouloir » abandonner la paresse et reprendre votre vie.

Pour cela, employez  toutes « vos forces », celles que vous avez à l’intérieur de vous lorsque quelque chose vous intéresse et que vous allez à sa recherche.

A mesure que vous utiliserez cette « force intérieure », vous sentirez que vous aurez plus de capacités et que rien ni personne ne pourra vous arrêter ou vous amener à vous renfermer dans la paresse, parce que vous pouvez obtenir ce que vous voulez.

Ainsi, la magie de cette découverte est que, bien que cela vous ait coûté beaucoup d’effort dans un premier temps,  vous allez progressivement prendre conscience que la force de volonté nait seule.

Par conséquent, le cadeau de ce début « forcé » est la satisfaction et la motivation de « se mettre en action » qui vous fera vous sentir bien avec vous-même.