Lorsque la famille affecte la relation de couple

· 1 septembre 2018

Les fondations vacillent et le scénario devient compliqué lorsque la famille affecte la relation de couple. C’est alors que nous apprenons à faire face à des situations auxquelles nous n’étions peut-être pas préparés. De sorte que nous pouvons mener une réflexion : lorsque nous choisissons de partager notre vie avec quelqu’un, nous choisissons en quelque sorte aussi sa famille.

Le problème n’est pas nouveau, nous le savons. Cependant, les conflits, les affrontements et les désaccords perdurent (en moyenne) assez souvent au milieu de telles situations orchestrées par la dynamique intra-familiales. Plusieurs études, publiées notamment dans la revue Psychology Today, révèlent en outre que trois couples sur quatre éprouvent des problèmes importants avec leurs beaux-parents, et 60% des femmes tendent à avoir des divergences avec les mères de leurs conjoints.

« Toutes les familles heureuses se ressemblent. Mais chaque famille malheureuse a une raison particulière de se sentir malheureuse. »
-Leon Tolstoi-

Cela nous rappelle d’une certaine manière ce merveilleux film de Stanley Kramer Devinez qui vient dîner ce soir. Dans ce film, les parents de la jeune femme – qui vient de se fiancer avec un homme de couleur – font un raisonnement qui résume l’essence de ces situations conflictuelles. Nous pensons avoir parfaitement éduqué nos enfants. Nous leur inculquons des valeurs et des lignes directrices, mais ils choisissent finalement des conjoints qui ne sont pas toujours conformes aux attentes de la famille.

Les parents ne définissent parfois pas leurs enfants comme des personnes libres capables de choisir leurs propres chemins, objectifs ou personnes à aimer. Ils les voient davantage comme des projets personnels sur lesquels ils projettent une série d’idéaux. Ainsi, l’ombre de la déception, le son inconfortable de quelque chose qui échoue et surtout, cette ombre allongée qui menace le projet familial apparaît souvent lorsque ces derniers entament une relation.

Lorsque la famille affecte la relation de couple, les fondements peuvent vaciller si le sujet n’est pas discuté.
film devinez qui vient dîner ce soir

Entre le marteau et l’enclume : le  rejet du conjoint par la famille

Les familles sont de plusieurs types. Plus encore, comme disait Oscar Wilde, rien n’est aussi hermétique et mystérieux que cette maison où l’on tire les rideaux et où personne ne parvient à deviner ce qui s’y passe, ce qui s’y vit. Certains parents se caractérisent par le principe de la santé émotionnelle. Ils comprennent qu’il existe des limites, ils facilitent et respectent pleinement la relation de leurs enfants avec leurs conjoints.

Le contraire se produit parfois. L’affection de la famille devient toxique. Contrôleuse. Et même autoritaire. Nous avons commençons parfois une relation sans savoir que l’autre provient d’une famille où existent les rivalités les plus toxiques, les dynamiques les plus négatives. Parce que même si nous parlons toujours de la classique et antagoniste relation avec les beaux-parents, nous omettons les problèmes hérités, les rivalités entre frères, les cousins conflictuels, les oncles et les gendres critiques, les beaux-parents qui se mêlent de tout…

Nous pouvons donc parler d’une famille comme d’un microcosme chargé de multiples significations et dynamiques. Nous pouvons entrer en collision avec des parents plus âgés qui tentent de maintenir leur position d’autorité. Ou avec des mères habituées à un comportement passif-agressif. Nous pouvons avoir des démêlés quant à la manière d’élever un enfant, sur la religion ou la politique. Il se peut que nous ayons régulièrement à lutter contre la conviction que nous ne sommes suffisamment bien pour cette famille. Tout commence alors à vaciller lorsque cela se produit et nous affecte. Nous devons relever le défi de remédier à la situation, sans dommages, lorsque la famille influe sur les relations et franchissent les limites de notre vie privée.

 

Lorsque la famille affecte la relation de couple : que puis-je faire ?

Certaines personnes optent pour des décisions extrêmes, mettant le conjoint entre le marteau et l’enclume, et le forcer à choisir. D’autres créent des camps et provoquent de véritables tempêtes. D’autres choisissent le silence et laissent aller, allant jusqu’à être le centre de tous les griefs, la marionnette qui endure tout par amour du conjoint. De sorte que, tôt ou tard, ces situations finissent par affecter la relation elle-même, atteingnant des situations aussi tristes que décevantes.

Bien que nous aimerions souvent pouvoir effacer ou désactiver la présence de ces familles conflictuelles qui accompagnent parfois nos conjoints, il existe de meilleures options. Voyons quelques stratégies sur lesquelles réfléchir :

  • Nous maintiendrons une communication constante avec notre conjoint. Il est nécessaire de lui exprimer comment certains mots, actes ou circonstances nous affectent. Nous éviterons les critiques. Il s’agit seulement de mettre en évidence les réalités, sans tomber dans le mépris ou l’offense.
  • La situation de chaque famille est particulière. Il est donc nécessaire de faire la distinction entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Entre ce qui est compréhensible et ce qui constitue un abus.
  • Nous arriverons à un accord avec notre conjoint sur nos limites. À propos de ce que nous accepterons et de ce que nous ne serons pas disposés à accepter. Le consensus entre les deux doit être très élevé. Mais le plus important est de fixer rapidement ces limites avec la famille afin qu’elles soient claires pour toutes les parties.
  • Il est également nécessaire de toujours mettre en évidence ce qui nous fait mal. Ou ce qui nous dérange de cette belle-mère qui nous critique, de ce frère qui ne nous accepte pas ou de ce père qui veut à tout savoir et contrôler. Nous pratiquerons l’assertivité pour qu’ils comprennent l’impact de leur comportement. Pour qu’ils perçoivent nos limites et comprennent qu’il existe des alternatives pour améliorer la relation.
lorsque la famille affecte la relation de couple

Pour conclure. Bien que la famille influence parfois la relation de couple, elle ne le fait pas toujours de manière négative. En effet, de nombreuses familles politiques font place à la réflexion en temps de crise. Si, en revanche, l’influence est négative, il est important de parvenir à un accord avec le conjoint sur la façon d’agir. Nous obtiendrons ainsi son soutien. Le couple aura davantage de chances de sortir renforcé du défi et du conflit résolu si nous le faisons.

L’important est d’établir un accord sur la manière d’agir lorsque la famille affecte la relation de couple.