Lorsque la famille est source de stress : comment gérer la situation ?

14 février 2018 dans Famille 170 Partagés

Parfois, la famille est une source de stress. Il y a des moments pendant lesquels les racines de l’arbre généalogique nous attrapent par les pieds sans nous laisser nous en aller, en nous embobinant avec leurs comportements toxiques, leurs demandes, leurs phobies et leurs liens affectifs régis par un narcissisme marqué. Gérer ce type de dynamiques est la clé pour protéger notre dignité et également améliorer le tissu relationnel.

Il y a ceux qui disent que le fait de naître est quasiment comme le fait de tomber d’une cheminée. Nous ne savons jamais dans quelle famille nous allons tomber, nous ne savons pas non plus comment sera le premier scénario socio-affectif qui déterminera une bonne partie de notre structure psychique et l’attachement que nous créerons avec nos géniteurs. Nous ne savons pas non plus si cette famille nous procurera du bonheur, si nous serons élevés dans la délicatesse ou si nous serons témoins d’un environnement où le reproche, l’attaque et la dévalorisation entre les membres de la famille sont très présents.

« Nous venons de nous-mêmes, nous allons vers nous-mêmes. Bien que la famille et société tente de l’en empêcher, soyons nous-mêmes ! »

-Alejandro Jodorowsky-

Si parfois le fait que nous tombions sur une bonne famille est presque une loterie, le fait d’en survivre en sortant indemnes de certaines frustrations ou de certaines tensions que nous ne résolvons pas toujours l’est également. Il est commun que certaines carences subsistent, que malgré la maturité, nous continuions d’être en désaccord avec les valeurs de nos parents, de nous disputer avec nos oncles ou même d’être en compétition avec nos frères et sœurs pour une raison ou pour une autre.

La cohabitation n’est pas toujours facile. En revanche, dès lors qu’il y a du respect, ces processus d’apparence antagonistes peuvent s’effectuer avec une certaine naturalité en nous permettant de compter sur les autres, sur cette famille qui comme le dit bien cette phrase célèbre, doit être là dans les bons comme dans les mauvais moments. Mais, que se passe-t-il lorsque ce n’est pas le cas ? Que devons-nous faire lorsqu’il n’y a pas de respect et que notre moral est continuellement miné ou bafoué ? Comment agir lorsque nous sentons que la famille nous stresse et nous étouffe ?

cohabitation

Lorsque la famille stresse et étouffe

Parfois, nous décidons par nous-même que nous ne tomberons pas une fois de plus dans les mêmes erreurs. Nous nous convainquons de ne pas nous rendre aux réunions de familles ou aux célébrations qui finissent toujours mal. Nous essayons de nous convaincre que nous serons fermes et que nous ne cèderons à aucun type de chantage, aux demandes qui laissent habituellement notre estime de nous-même au plus bas niveau. Et, en revanche, nous tombons toujours dans les mêmes pièges, une fois et une fois encore.

Mais en fait, comment ne le faire ? Ils sont nos proches et comme tout patrimoine érigé par le sang et la génétique, nous tentons de l’honorer et de le respecter jour après jour, bien que le prix de notre stoïque dévotion ne soit chaque fois plus important. Nous faisons face à des situations que nous ne savons pas correctement gérer, nous laissons le chantage l’emporter, nous baissons la tête pour contenir nos émotions et nous nous mordons la langue pour ne pas perdre en une seconde des relations de toute une vie.  

Lorsque la famille stresse et étouffe, nous pensons à de nombreuses choses. Il est peut-être temps de formaliser une sortie définitive ? Faut-il continuer de nous étouffer par ce lien du sang pour la vie ? Il ne faut pas tomber dans ces extrêmes, ce n’est ni sain ni admissible. Voyons ci-dessous les solutions que nous pouvons appliquer.

Lorsque la famille stresse, il est recommandé de ne pas prendre de décisions extrêmes et d’observer la situation avec calme.

dispute

Comment gérer des situations stressantes dans le contexte familial

L’usure dans les situations de conflit familial peut être très importante, en raison de la quantité de sentiments et de postures impliqués. Cette érosion émotionnelle peut finir par être si profonde qu’un quelconque mot ou geste dans ce contexte familial asphyxiant s’analyse très intensément, voire même de manière surdimensionnée.

Ainsi, un premier pas vers lequel nous devrions travailler est dans la relation, dans le calme interne. Lorsque quelqu’un a digéré tellement de choses tout au long de son cycle vital, il accumule une frustration immense, une colère qui a créé une carapace et des racines. Il faut canaliser tout cela, le soulager. Une fois que les émotions chargées de tensions auront été ventilées, il sera temps de travailler sur l’aspect suivant.

Définissez-vous, renforcez votre identité

Lorsque les personnes ne développent pas un sentiment d’identité fort, défini et à la fois séparé du contexte familial, leur bien-être émotionnel est en danger continu. Il est nécessaire de couper ce cordon ombilical et d’avancer en temps qu’entités indépendantes dirigées vers leurs propres idéaux, leurs propres valeurs et leurs propres nécessités.

Lorsque l’identité et l’auto-concept sont sûrs, il n’y a aucun doute, nous savons ce qui est bien, ce qui admissible et ce qui ne l’est pas. Aussi, nous ne voyons pas uniquement plus clairement les comportements toxiques et les actes narcissiques, mais nous avons moins de préoccupations lorsqu’il est temps de poser des limites : nous savons qu’elles sont nécessaires pour améliorer la cohabitation.

la famille

Vous n’avez pas à être toujours d’accord avec votre famille, ce n’est pas quelque chose de mauvais

Le stress familial prend racine dans le manque d’harmonie. Il surgit car il existe un champ de forces dans lequel les uns et les autres agissent en tant qu’opposants et non pas en tant que facilitateurs. Un fait très commun dans ce genre de scénario est la nécessité que nous avons parfois de recevoir toujours l’approbation des nôtres, de ne pas vouloir sortir des lignes que les uns tracent et dans lesquelles les autres devraient rester quasiment par la force afin de ne pas décevoir.

Cela ne correspond pas à la définition d’une famille. L’authentique famille est un microsome singulier dans lequel les éléments les plus différents cohabitent dans une harmonie parfaite. C’est une pierre précieuse dans laquelle sont incrustés les minéraux les plus variés, avec leurs propres couleurs, leurs propriétés fabuleuses et leurs singularités. C’est cette diversité qui trace la beauté de ce bijou où tout le monde sait qu’il est différent, mais également exceptionnel. Nous comprenons donc qu’une famille, une bonne famille, respecte et tend la main, elle n’étouffe pas et ne correspond pas à un obstacle pour la croissance.

A découvrir aussi