L'importance d'apprendre à communiquer efficacement

La communication est l'un des aspects les plus importants à prendre en compte dans tout type de relation. Découvrez ici les clés fondamentales pour progresser.
L'importance d'apprendre à communiquer efficacement

Dernière mise à jour : 27 février, 2022

Combien de fois communiquons-nous quelque chose et les autres l’interprètent très différemment de ce à quoi nous nous attendions ? Combien de conflits personnels résultent d’e malentendu ? Nous vivons en société et dépendons les uns des autres sous d’innombrables aspects. Il est donc essentiel d’avoir la capacité de s’exprimer et d’apprendre à communiquer efficacement avec les autres.

Que l’on veuille prospérer ou cultiver une vie sociale intense qui nous satisfasse sur le plan personnel, nous devons améliorer nos capacités de communication. Pour cela, il est nécessaire de prendre en compte certaines clés qui nous aideront à le faire.

“Pour apprendre à communiquer efficacement, nous devons réaliser que nous sommes tous différents dans la façon dont nous percevons le monde et utiliser cette connaissance comme guide pour communiquer avec les autres.”

-Tony Robbins-

Les clés pour communiquer efficacement

1. Communiquer en étant concis et non répétitif

Lorsque nous réitérons un message en donnant trop d’explications, encore et encore, notre interlocuteur peut se sentir méprisé, comme si nous pensions qu’il n’est pas capable de le comprendre dans un premier temps. Il est toujours possible de soulever quelque chose d’extrêmement profond et significatif, mais de manière simple, sans tant d’éclaircissements et de répétitions.

De plus, si nous sommes très répétitifs, l’attention de notre interlocuteur diminuera. Il cessera alors de nous écouter, même lorsque nous transmettons des informations pertinentes. C’est pourquoi il est important de parler de manière claire, concise et non répétitive.

communiquer

2. Essayer d’être précis et d’aller droit au but

Pour que notre communication soit efficace, nous devons nous exprimer précisément et clairement. Laissons de côté les ambiguïtés et les généralisations et disons exactement ce que nous voulons. Si nous nous exprimons sans détour, l’effet sera bien meilleur.

“Il n’y a rien de plus admirable qu’une personne qui s’exprime dès le début.”

-Candidman-

Trop réfléchir à la question peut prêter à confusion. Lorsque cela se produit, et qu’ils nous demandent : « avez-vous entendu ce que je vous ai dit ? ». La réponse est généralement : “Tu m’as dit tant de choses que je ne sais pas ce que tu veux dire.” À ce stade, l’orateur est généralement en colère parce qu’il ne se sent pas compris. Il doit néanmoins savoir que c’est peut-être sa façon de communiquer qui est défaillante.

3. Lorsque vous communiquez, ne revenez pas en arrière

Rien de bon ne ressort de l’évocation de problèmes passés et de la résolution de vieilles rancunes, à l’exception de la douleur et des ennuis.

Il est vrai que le passé peut nous être très utile et nous montrer la voie à suivre, mais tant que nous sommes prêts à le considérer de manière positive, c’est-à-dire en essayant d’en tirer des leçons. Se rappeler encore et encore ce qui s’est passé, sans l’intention de saisir la “leçon” implicite, n’apporte pas de bons résultats.

4. Trouver le bon moment et le bon espace pour communiquer

Il est évident qu’il y a des problèmes qui ne peuvent être résolus nulle part. Lorsque nous devons communiquer quelque chose de difficile à une autre personne, il est préférable de le faire en privé.

Au contraire, si nous allons féliciter quelqu’un, il est conseillé de le faire en public, où les autres peuvent également écouter. Il n’est pas nécessaire de flatter excessivement, mais si nous le faisons de manière naturelle, la personne se sentira sûrement très appréciée.

communiquer

5. Abordez les problèmes séparément, les uns après les autres

Il n’est pas conseillé de prendre plusieurs sujets ensemble, qui n’ont rien à voir les uns avec les autres.

Parfois, nous voulons profiter du moment et évoquer une longue liste de problèmes en suspens, mais cela ne fera que provoquer de la colère et de l’inconfort chez l’interlocuteur.

6. Surveiller la communication silencieuse

Ce qui est dit verbalement n’est pas tout. Vos gestes, le ton et le volume de votre voix, ainsi que les grimaces que vous faites, doivent être en accord avec ce que vous dites. Sinon, le message se perdra. Ce que vous dites est aussi important que la façon dont vous le dites.

“La chose la plus importante pour communiquer efficacement est d’écouter ce qui n’est pas dit.”

-Peter Drucker-

Comme l’indique Elisabeth Corrales (2011), nous devons être prudents avec le message non verbal car “souvent, ce message est plus fort que le verbal, il peut même révéler un mensonge”.

D’autre part, McEntee (1996) assure “qu’on nous communique certaines informations sur la relation entre deux personnages à travers les gestes, les expressions faciales et la tension ou la relaxation corporelle qui sont décrites”.

7. Ne pas parler en termes absolus

Quand nous utilisons des expressions comme “tu fais toujours la même chose”, nous appliquons des étiquettes qui ne sont pas vraies. Si nous nous exprimons ainsi, nous sommes probablement injustes et pas très honnêtes. Si le but est de résoudre un conflit, essayez d’utiliser des termes plus relatifs comme « parfois » ou « fréquemment », qui rassurent notre interlocuteur.

Lorsque vous devez faire des critiques constructives, faites référence au comportement et non à la personne elle-même. La plupart du temps, dans une situation donnée, ce qui nous dérange vraiment, c’est le comportement spécifique de quelqu’un et non la personne elle-même. Il est essentiel de comprendre la différence et aussi de la clarifier.

En conclusion, communiquer efficacement est un art et cela vaut la peine de faire des efforts pour le faire de mieux en mieux. Cela assurera un grand succès dans nos relations, permettant aux malentendus et aux conflits de nous éloigner autant que possible.

Cela pourrait vous intéresser …

This might interest you...
Comment améliorer notre capacité à écouter (écoute active) ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment améliorer notre capacité à écouter (écoute active) ?

Voici quelques clés pour améliorer votre écoute active, en découvrant tout ce que peut nous apporter cette pratique. Lisez-nous donc !



  • Corrales-Navarro, E. (2011). El lenguaje no verbal: un proceso cognitivo superior indispensable para el ser humano. Revista comunicación20(1), 46-51.
  • McEntee, E. (1996). Comunicación oral para el liderazgo en el mundo moderno. E. M. Entee, COMUNICACIÓN ORAL PARA EL LIDERAZGO EN EL MUNDO MODERNO, 132-182.