Logo image
Logo image

L'expérience de la guimauve

4 minutes
L'équipe d'expérimentation de la guimauve était censée trouver une relation entre la capacité à retarder la gratification et le niveau de bien-être général. Vous voulez savoir ce qui a été observé ?
L'expérience de la guimauve
Dernière mise à jour : 02 mai, 2023

Faisons un petit voyage dans le temps. Revenons en enfance. Imaginez que vous êtes assis devant une assiette avec votre sucrerie préférée. Combien de temps pensez-vous qu’il vous aurait fallu pour commencer à en manger ? Nous avons tous regardé l’enfance depuis l’enfance, et aussi l’enfance d’un point de vue adulte, et nous savons qu’à ce stade, nous ne sommes pas caractérisés par la patience ou la résistance pour satisfaire les désirs qui, d’une certaine manière, nous sont présentés.

Mais soyons honnêtes… L’impatience n’est pas qu’une affaire d’enfants. Les adultes choisissent souvent d’obtenir une gratification immédiate, même si les conséquences à moyen ou court terme nuisent à nos intérêts à long terme. Vous avez faim et un frigo vide ? Demander qu’on ramène de la nourriture à la maison peut devenir trop tentant, même en sachant que ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour notre santé (qu’il nous serait bon d’aller nous promener) ou pour nos économies.

La chemise de la vitrine que vous avez tant aimée ? Pas de problème, vous pouvez l’avoir chez vous en 24h et la sortir samedi. Vous devez étudier, et vos amis vous ont invité. Renoncer à une bière fraîche en été n’est pas une option.

Face à ce type de décision, le lobe préfrontal est activé. Notre désir, promu par le système limbique, se confronte à la pensée défendue par le néocortex selon laquelle ce qui nous tente n’est pas vraiment ce qui nous convient le mieux. Nous parlons de notre système de récompense, de la saillance des différents renforçateurs ou punitions que nous anticipons, dans une dialectique intense qui se produit presque constamment dans notre monde interne.

Some figure
Le retard dans la gratification est lié à la maîtrise de soi et à une plus grande confiance en soi.

De quoi parlait l’expérience de la guimauve ?

C’est le psychologue Walter Mischel de l’Université de Stanford qui, il y a de nombreuses années, a enquêté sur l’importance de ce type de négociations internes dans l’enfance. Son équipe a voulu découvrir la valeur indicatrice de pouvoir résister à la tentation d’un renforcement immédiat au profit d’un plus important à long terme.

Les sujets expérimentaux de l’étude de Mischel étaient des garçons et des filles âgés de trois à cinq ans. Il les a assis devant une assiette avec une guimauve. On leur a alors dit que s’ils ne la mangeaient pas dans les 15 minutes, ils auraient accès à un supplément.

Résultats obtenus

L’étude visait à étudier l’association entre le contrôle des impulsions dans l’enfance en tant que prédicteur de certains traits plus tard dans la vie. Ainsi, après quelques années, les enfants de l’étude furent à nouveau convoqués. Il a été constaté que les enfants qui ont décidé d’attendre pour manger les deux guimauves avaient de meilleurs résultats scolaires, estime de soi et confiance en soi, par rapport aux enfants qui avaient mangé la guimauve dans l’assiette ce jour-là.

Au bout de quelques années, les enfants, déjà adultes, furent à nouveau convoqués. Et qu’ont-ils observé ? Que ceux qui avaient réussi à surmonter la tentation avaient moins tendance au surpoids, étaient en bonne santé, étaient plus compétents dans leurs relations sociales et avaient obtenu des emplois plus qualifiés.

Révision

Le professeur Tyler Watts a douté des résultats de l’expérience de la guimauve, considérant que l’échantillon n’avait pas été représentatif. Elle avait été réalisée auprès d’un échantillon de moins de 90 enfants aux caractéristiques très similaires et ayant grandi dans un contexte similaire.

Ainsi, il a reproduit l’ enquête, en faisant particulièrement attention à l’échantillonnage. Son équipe a réuni plus de 900 enfants de différentes cultures, ethnies et niveaux socio-économiques.

L’étude a conclu que les variables économiques étaient significativement associées à la capacité des enfants à retarder la gratification. Les enfants de familles plus aisées ont montré une plus grande maîtrise de soi et se sont également révélés dans une meilleure situation la deuxième fois qu’ils ont été réunis pour une évaluation.

Some figure
Tyler Watts a reproduit les recherches de Mischel et a découvert que les variables économiques jouaient également un rôle dans la gratification différée chez les enfants.

Le besoin de satisfaction immédiate

La société d’aujourd’hui semble être conçue pour une gratification immédiate, il n’est pas facile de pratiquer la tolérance à la frustration et d’être capable d’attendre. En fait, dans certains contextes, la décision d’attendre est devenue quelque peu stupide. Pourquoi attendre quand on a un accès illimité à ce qu’on veut quand on veut ? Pourquoi attendre si c’est possible maintenant ?

De manière générale, on peut dire que les résultats de l’étude de la guimauve sont discutables. Cependant, nous ne pouvons ignorer qu’opter systématiquement pour l’option instantanée nous empêche d’affronter des situations propices à l’entraînement de notre tolérance à la frustration. De plus, l’immédiateté dévalorise également la valeur de certains boosters, tout en augmentant l’inconfort que l’on peut ressentir après les avoir obtenus.

“Sans gratification différée, les buts ne sont pas atteints et les objectifs ne sont pas atteints.”

-Dimanche Adelaja-


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Bembenutty H., Karabenick S. A. (2004). Asociación inherente entre el retraso académico de la gratificación, la perspectiva del tiempo futuro y el aprendizaje autorregulado. Educational Psychology Review, págs. 16, 35–57.
  • Watts T. (2018). Revisitando la prueba del malvavisco: una réplica conceptual que investiga los vínculos entre el retraso temprano de la gratificación y los resultados posteriores. Journals Sage.

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.