L'eskétamine, un spray nasal antidépressif ?

18 mai, 2020
L'agence américaine du médicament (FDA) a récemment approuvé le Spravato - commercialisé par Janssen - pour le traitement de la dépression résistante. Il s'agit d'un nouveau médicament par voie nasale dont le principe actif est l'eskétamine.

L’eskétamine est un composé innovant avec de bonnes perspectives dans le traitement de la dépression. Et notamment dans le cas de dépressions résistantes aux autres traitements, puisqu’il agit grâce à des mécanismes différents des antidépresseurs connus.

L’eskétamine provient de la kétamine, un anesthésique général très utilisé, par voie intraveineuse ou intramusculaire. Elle possède des propriétés hypnotiques, analgésiques et sédatives. Son action est rapide, à court terme. On l’utilise parfois comme drogue récréative.

La kétamine est une combinaison de deux énantiomères. Il s’agit de molécules stéréoisomères qui sont comme l’image dans le miroir l’une de l’autre. L’eskétamine est le énantiomère S de la kétamine, l’énantiomère le plus puissant et le plus actif. L’autre énantiomère est l’arkétamine.

Pourquoi utilise-t-on l’eskétamine ?

Récemment, l’eskétamine a été approuvée par l’Agence américaine du médicament (FDA) pour le traitement de la dépression résistante ainsi qu’un autre antidépresseur oral.

Le médicament Spravato – commercialisé par Janssen – est administré par voie nasale. Il est indiqué contre la dépression aiguë chez l’adulte quand les autres antidépresseurs ne fonctionnent pas.

Une femme sous eskétamine

Plusieurs études assurent également l’efficacité de l’eskétamine dans la réduction des pensées suicidaires. Notamment chez les patients dépressifs résistants au traitement conventionnel et avec un risque de suicide immédiat.

Les principaux avantages de son utilisation sont :

  • Une action plus rapide – 4 heures environ en comparaison avec plusieurs semaines pour les autres antidépresseurs –
  • Administration nasale, non invasive
  • Biodisponibilité élevée

Mécanisme d’action

L’eskétamine est un antagoniste non compétitif du récepteur D-aspartate de N-méthyle (NMDA), un récepteur de glutamate. En ce sens, l’eskétamine agit sur la régulation des taux de ce neurotransmetteur présents dans le cerveau.

Le glutamate est un neurotransmetteur excitant, qui est lié au comportement suicidaire.Dans ce cas, l’eskétamine diffère des mécanismes traditionnels des antidépresseurs. Par ailleurs, on pense que l’eskétamine contribue à restaurer les connexions synaptiques dans les neurones. Néanmoins, on ignore le mécanisme d’action exacte de l’action antidépressive de l’eskétamine.

Il agit également, dans une certaine mesure, comme inhibiteur de la recapture de dopamine. Il augmente ainsi son activité dans le cerveau. Mais, à l’inverse de l’eskétamine, il n’interagit pas avec les récepteurs sigma.

Conditions d’utilisation de l’eskétamine

Le médicament n’est disponible aux États-Unis qu’à travers d’un système de distribution restreint, en raison du risque d’effets secondaires. Mais aussi pour le potentiel d’abus de ce médicament. Le médicament doit être vendu avec sa notice, qui comporte les utilisations recommandées et les risques.

En raison du risque élevé d’apparition d’effets secondaires, ce médicament doit être administré pendant la consultation d’un médecin, sous surveillance. Il est nécessaire de surveiller le patient pendant deux heures après son administration.

Selon le laboratoire qui le commercialise, le patient et le praticien doivent signer un formulaire. Le patient doit assurer qu’il compte sur une manière sûre de retourner chez lui. En effet, il ne peut pas conduire pendant une journée après la prise du traitement.

Une patiente prenant de l'eskétamine sous surveillance de son médecin

Effets secondaires

L’eskétamine intranasale peut provoquer de sérieux effets secondaires, tels que :

  • Sédation
  • Dissociation
  • Vertiges
  • Anxiété
  • Nausées et vomissements
  • Diminution de la sensibilité
  • Augmentation de la tension artérielle
  • Sensation d’ivresse
  • Apparition des pensées suicidaires

En règle générale, ces effets secondaires apparaissent rapidement après la prise et disparaissent souvent au cours de la journée. Mais il est très important de les avoir à l’esprit et les contrôler.

Lors de la journée de prise du traitement, on ne peut pas conduire ni réaliser d’activités qui nécessitent d’être vigilant. On doit suivre exactement les indications prescrites par le médecin.

En conclusion, l’eskétamine intranasale est une option nouvelle et prometteuse à action rapide contre la dépression aiguë. Elle ouvre une perspective très intéressante et une nouvelle approche dans la recherche de la dépression qu’on ne connaissait pas jusqu’à maintenant.

Néanmoins, elle n’est pas encore autorisée en Europebien que son approbation ait été sollicitée à l’Agence européenne du médicament (EMA). Pour le moment, nous devons attendre et voir comment les recherches à plus long terme évoluent.

  • Medication Guide. Spravato (2019). Disponible online en: http://www.janssenlabels.com/package-insert/product-patient-information/SPRAVATO-medication-guide.pdf
  • Prescribing information. Spravato (2019). Disponible online en: http://www.janssenlabels.com/package-insert/product-monograph/prescribing-information/SPRAVATO-pi.pdf
  • Canuso CM, Singh JB, Fedgchin M, et al: Efficacy and safety of intranasal esketamine for the rapid reduction of symptoms of depression and suicidality in patients at imminent risk for suicide: results of a double-blind, randomized, placebo-controlled study. Am J Psychiatry 2018; 175:620–630
  • Courtet, P., de la Vega, D., & Giner, L. El tratamiento agudo de la crisis suicida. PSIQUIATRÍA EN, 85.