Les trois phrases de la haute performance, selon Manuel Coloma

28 août 2018 dans Phrases 0 Partagés
atteindre la haute performance

La haute performance n’est pas un concept limité aux athlètes d’élite ou aux grands hommes/femmes d’affaires. Nous pouvons tous aspirer à être des gens très performants, parce que nous pouvons tous devenir beaucoup plus que nous ne le sommes aujourd’hui, beaucoup plus que nous ne l’avons jamais imaginé.

Car, comme vous le découvrirez dans les lignes qui suivent, la haute performance n’est pas tant une question de savoir ou de technique, mais une question d’impulsion ; une impulsion qui vient de chacun d’entre nous. Pour Manuel Coloma, la haute performance dépend directement de la capacité d’orienter et d’aligner toutes nos capacités vers l’objectif que nous recherchons. Et cela vaut aussi bien pour le sport que pour la vie professionnelle et personnelle. Dans cet article, nous examinerons son approche de la haute performance et la façon de la mettre en œuvre.

« Lorsque nous parlons de haute performance, nous parlons de quelque chose qui est fait. Cela doit donc être mesurable, car l’important n’est pas tant ce que nous savons, mais ce que nous pouvons faire avec ce que nous savons. »

-Manuel Coloma-

Pour donner le meilleur de vous-même, vous devez connaître vos limites

Manuel Coloma propose que pour atteindre un haut niveau de performance, il est nécessaire de connaître ses propres limites, puis de les ignorer et de les briser. La haute performance consiste à briser les frontières de ce que nous pensons être aujourd’hui le maximum que nous pouvons savoir ou faire.

Nous sommes en évolution permanente, dit Coloma. Nous recherchons constamment l’excellence, ce qui signifie que nous devons maintenir nos attentes élevées afin d’accroître notre performance.

haute performance et limites

Les phases de la haute performance

Pour Manuel Coloma, la haute performance repose sur trois propriétés ou phases (étapes) : l’énergie, l’audace et la patience.

Energie : connaissance + technique + technique + motivation

L’énergie est ce qui permet aux gens de faire face au travail qu’ils ont à faire. Dans le sport, parler d’énergie, c’est parler d’aptitudes physiques. Dans notre travail quotidien, l’énergie est la connaissance, la technique avec laquelle nous pouvons développer notre travail et la motivation.

La motivation est particulièrement importante pour atteindre cette énergie, car c’est l’impulsion pour faire ce que nous avons à faire. Parce que sans dynamisme, sans motivation à faire, il est peu utile d’avoir beaucoup de connaissances ou de maîtriser les techniques.

Audace : capacité à se différencier

L’audace, c’est la créativité, l’innovation et la proactivité. Coloma explique que l’audace consiste à aller au-delà du scénario, à chercher de nouvelles solutions, à voir quelque chose là où d’autres ne l’ont pas vu, à faire ce que d’autres n’ont pas fait.

En d’autres termes, pour Coloma, l’audace est liée à la capacité de se différencier des autres. Quelque chose qui n’a rien à voir avec l’énergie, mais avec la façon dont nous sommes capables de nous adapter, d’être flexibles, avec les capacités que nous sommes capables de déployer à tout moment.

Patience : métaboliser l’expérience vécue

Pour Manuel Coloma, la patience est l’expérience vécue et métabolisée, la sagesse. Il explique que ce n’est que lorsque nous atteindrons cette dernière phase que nous saurons si nous devons nous concentrer davantage sur l’énergie ou l’audace.

Comportement proprioceptif global : maîtriser le parquet

Quand une personne a été capable de passer par ces trois étapes, énergie, audace et patience, elle manifeste ce que Manuel Coloma appelle un comportement proprioceptiblement global. La proprioception a à voir avec la façon dont nous nous percevons dans l’environnement, avec la capacité de dominer l’espace dans lequel nous travaillons.

Coloma appelle cela « dominer le parquet », tout comme un joueur de tennis domine le court ou un agent de change domine sa scène. Maîtriser le parquet, c’est donc être capable de prévoir l’ampleur et les conséquences de vos actions.

Pour cela, il est essentiel d’être positif et optimiste, ce qui implique ce qui suit :

  • Pensez à ce que vous voulez réaliser.
  • Gardez la forme, tant physiquement que mentalement.
  • Investir des ressources, surtout du temps.

« Les gens ont besoin d’être impliqués dans un processus de développement personnel continu qui leur permet de chercher à s’améliorer, de s’adapter à de nouvelles circonstances, de s’adapter aux changements qui se produisent dans la vie. »

-Manuel Coloma-

recherche de la haute performance

La recherche de la haute performance

Coloma dit clairement que quiconque veut obtenir un rendement élevé doit d’abord devenir une personne indépendante qui est capable de faire son travail par ses propres moyens, sans avoir quelqu’un devant lui pour voir et lui dire quoi faire.

Une personne est autonome lorsqu’elle prend l’impulsion de lui-même, de sa motivation intérieure. Ce sont ces personnes qui se rapprocheront de plus en plus près d’atteindre un rendement élevé.

C’est pourquoi Coloma dit que ceux qui veulent atteindre un haut niveau de performance devraient se préoccuper davantage de la motivation et de l’impulsion interne que de la technique et des connaissances, puisque ces dernières peuvent être acquises.

Manuel Coloma est diplômé en psychologie et expert en haute performance. Il a été entraîneur professionnel de basketball pendant trois décennies et entraîneur de basketball pendant six ans. Pendant qu’il était à la tête de l’équipe nationale féminine d’Espagne, il a remporté la première médaille d’or pour le basketball espagnol en 1993.

A découvrir aussi