Les sentiments sont la motivation de l'esprit, selon Antonio Damasio

Antonio Damasio, comme d'autres neuroscientifiques, affirme que les sentiments sont la motivation de l'esprit. Selon lui, cela explique pourquoi l'intelligence artificielle n'égalera jamais l'intelligence humaine.
Les sentiments sont la motivation de l'esprit, selon Antonio Damasio

Dernière mise à jour : 09 juillet, 2021

Antonio Damasio est un prestigieux neuroscientifique d’origine portugaise qui a consacré une grande partie de sa vie à l’étude des bases neurologiques de l’esprit.Dans son livre L’Erreur de Descartes : la raison des émotions, il a étudié en profondeur l’idée selon laquelle les sentiments sont la motivation de l’esprit humain.

C’est dans son œuvre Le sentiment même de soi que Damasio a fini de consolider sa thèse. Sa longue expérience et ses recherches l’ont mené à la conclusion selon laquelle les sentiments sont effectivement la motivation de l’esprit et non la connaissance ou la raison en tant que tels.

Que signifie l’affirmation selon laquelle les sentiments sont la motivation de l’esprit ? Cette idée fait référence au fait que le comportement est motivé par ce que nous ressentons et pas tellement par ce que nous pensons depuis notre partie la plus rationnelle. Damasio dit que tout ce qui a été créé par la civilisation humaine est le fruit des sentiments.

« Dans ces processus computationnels extrêmement complexes, basés sur la codification et le silicium, il n’y a ni vie, ni risques, ni vulnérabilité : par conséquent, il n’y a pas de moyen de faire en sorte qu’ils aient des sentiments ».

– Antonio Damasio –

Un esprit.

Les sentiments sont la motivation de l’esprit, selon Damasio

Il est facile de trouver un lien entre sentiments et certaines actions, comme écrire un poème. Néanmoins, Antonio Damasio dit que la conquête de l’espace extérieur, la recherche microscopique et même les décisions d’affaires sont le résultat de ce qu’une ou plusieurs personnes ressentent.

Ce neuroscientifique affirme que les moyens modernes qui existent aujourd’hui pour explorer le cerveau lui ont permis de corroborer sa thèse. À travers une IRM, par exemple, on peut avoir des images très détaillées de tout le cerveau et l’étudier en profondeur.

Ainsi, on peut aujourd’hui savoir beaucoup plus de choses sur le cerveau à partir de ces explorations, et pas seulement à travers le comportement observable, comme c’était le cas auparavant. Mais qu’est-ce que cela a à voir avec l’affirmation selon laquelle les sentiments sont la motivation de l’esprit ? Approfondissons cela.

Esprit, émotions et sentiments

Antonio Damasio signale que les émotions constituent l’un des équipements automatisés avec lesquels nous naissons. Elles opèrent seules et n’ont pas besoin de la pensée pour s’activer.

Il existe des émotions primaires ou basiques, comme la peur, la colère, la satisfaction, la tristesse, etc. D’autres émotions sont sociales et, par conséquent, plus complexes. Les émotions sont là à la naissance mais, au fur et à mesure qu’une personne progresse dans le monde et grandit, elle apprend à associer ces émotions à certains objets ou événements.

Par exemple, il est possible qu’elle relie l’objet « chien » à l’émotion « bonheur » ou l’événement « réunion de personnes » à l’émotion « peur ». Cette connexion entre un objet ou un événement et une émotion est ce qui configure les sentiments.

En outre, les émotions peuvent se visualiser dans le corps. La peur provoque une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, une pâleur, etc. Les sentiments sont une réalité symbolique. Par ailleurs, l’émotion crée une séquence d’actions tandis que le sentiment est associé au résultat de cette chaîne.

Ainsi, en voyant un chien, nous pouvons ressentir du « bonheur » et cette sensation de bien-être peut nous pousser à caresser l’animal. Ou, en voyant un groupe de personnes, l’émotion de la « peur » peut s’activer et nous quittons alors l’endroit. L’émotion est ce qui surgit en premier ; le sentiment correspond à la décision de réaliser une action déterminée.

Un cœur dans un esprit.

La motivation, selon Damasio

Si nous nous appuyons sur ce fonctionnement de base, nous parvenons aussi bien à des émotions qu’à des sentiments très complexes. À partir de là, Antonio Damasio a émis l’idée que les sentiments sont la motivation de l’esprit. D’un point de vue biologique, les sentiments sont ceux qui fournissent une « régulation homéostatique ».

Cette régulation fait référence à l’état d’équilibre d’un organisme. Damasio dit qu’ils opèrent comme des « informateurs ». Si une personne ressent de la joie en se levant et a envie de commencer la journée, cela signifie que son équilibre homéostatique est bon. Si, en revanche, elle n’a pas le moral ou se sent en colère, cela indique que son équilibre s’est brisé.

Dans un cas, il y aura une plus grande disposition à agir et à faire face aux défis, même s’ils sont complexes. Dans l’autre, c’est tout le contraire qui se produira. Cela illustre la façon dont, au final, les sentiments sont la motivation de l’esprit.

Dans les deux cas, il y a aura un penchant vers certains types d’actions. Selon la connaissance et l’expérience, tout cela aboutira à des développements concrets : un jour de travail, la création d’une fusée, la conquête du pouvoir, etc.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les émotions sociales : quelles sont-elles ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les émotions sociales : quelles sont-elles ?

Les émotions sociales sont ces états qui ne surgissent que lorsque nous sommes en compagnie d'une ou plusieurs personnes. Découvrez-les dans cet ar...



  • Damasio, A. (1997). El error de Descartes. Revista de Filosofía, ág-129.