Les personnes désagréables peuvent-elles changer ?

· 30 mars 2015

Ces personnes qui sont incapables d’entendre raison, qui sont convaincues d’avoir toujours raison, et certaines qu’il existe toujours un ou une responsable de leurs erreurs, celles qui vous bombardent constamment de leur sarcasme et de leur insolence, ou qui vous laissent sans voix avec leurs grossièretés, et qui ne tolèrent aucune plaisanterie.

Ces personnes agissent avec malice et mesquinerie tout en enviant, sans s’en cacher, le succès des autres, elles sont rongées par l’amertume et cherchent à entrer dans nos vies avec leur hostilité pour confirmer leur vision négative et pessimiste du monde…  Ces personnes peuvent-elles vraiment changer ?

Leur négativité et leurs comportements sont responsables de nos réponses émotionnelles.

Ces personnes sont incapables d’entendre raison, car la rage, la colère, et leurs manières sont des concepts selon lesquelles elles choisissent de vivre. Face à de tels comportements, la seule solution viable est de les éviter, et de rester calme

Si vous n’arrivez pas à garder votre patience, ce qui peut s’avérer difficile, le mieux est de vous éloigner d’elles, mettant ainsi de la distance entre vous.

Devrions-nous nous montrer aimables avec ce type de personnes?

Les scientifiques déclarent que lorsque nous développons des bonnes manières, les personnes qui échangent ces manières finissent par en bénéficier mutuellement. Cet effet porte le nom « d’extase de la personne qui aide ».

Si nous nous montrons polis et éduqués, un grand nombre d’hormones et de neurotransmetteurs bénéfiques s’activent dans notre corps. Beaucoup d’études ont démontré que les personnes aimables et compatissantes mènent une vie plus saine, plus longue, et plus couronnée de succès que les imbéciles heureux.

Nous avons tous été grossiers, à un moment ou un autre,  mais cela n’a rien à voir avec le comportement de ces mauvaises personnes dont nous parlons. Nous sommes des êtres humains, et il est normal que nous commettions des erreurs.

Toutefois, ce qui est certain est que certaines de nos actions du quotidien nous rapprochent de ces personnes désagréables.

Pour ne pas être une victime, nous avons appris à maîtriser l’art de l’indifférence, nous limitons notre temps d’exposition au contact avec ces personnes et, si la sécurité de notre esprit nous semble mise en danger, nous devons nous éloigner définitivement.