Les effets de la chaleur sur le rendement cognitif

· 12 mars 2019
Auriez-vous pensé à un tel phénomène ?

Une étude scientifique menée à l’Université de Harvard indique que la chaleur affecte nos rendements cognitifs. Ainsi, il a été mis au jour que les performances cognitives des étudiants pouvaient être altérées par la température ambiante ; la chaleur a donc des effets néfastes sur le rendement cognitif.

La Harvard T.H. Chan School of Public Health a publié un article informatif sur le lien entre “une chaleur extrême et une performance cognitive réduite chez les jeunes ayant accès à la climatisation”. Les étudiants qui vivaient dans des chambres sans climatisation pendant une période de chaleur avaient de moins bons résultats à une série de tests cognitifs.

Les chercheurs ont donc réuni des experts de différentes disciplines. Le but était de former les nouvelles générations de leaders mondiaux de la santé. Ainsi, l’objectif ultime est la production d’idées novatrices qui améliorent la qualité de vie des personnes dans le monde.

L’un des objectifs fondamentaux de l’institution, c’est que chercheurs, éducateurs et responsables d’étudiants puissent travailler conjointement pour appliquer les idées mises au jour en laboratoire à la vie quotidienne de tous.

Recherches sur les effets de la chaleur

L’étude de terrain montre dans quelle mesure les effets de la chaleur ont une influence négative sur les performances cognitives de jeunes individus en bonne santé. De cette manière, les températures intérieures lors d’une vague de chaleur nuisent considérablement à la capacité de développer des compétences intellectuelles.

La recherche donne une nouvelle dimension aux connaissances dont nous disposions jusqu’à présent sur les effets néfastes de la chaleur sur le bien-être de la population en général, et ce indépendamment de l’âge et de la condition physique.

les effets de la chaleur sur le rendement cognitif

 

Si jusqu’aux résultats de cette étude, on pensait que seuls les enfants et les personnes âgées pouvaient être touchées par les vagues de hautes températures, on sait aujourd’hui, que tout cela n’est pas tout à fait vrai. Harvard rapporte en effet que même les jeunes dotés de capacités intellectuelles supérieures peuvent être affectés par une vague de chaleur. Cela diminue considérablement leurs capacités naturelles.

José Guillermo Cedeño, chercheur à la Harvard T.H. Chan School of Public Health, est l’auteur principal de l’étude. Il indique que « pour remédier à cet angle mort, nous avons réalisé nos recherches lors d’une vague de chaleur à Boston auprès d’étudiants en bonne santé qui vivent dans des dortoirs ».

José Guillermo Cedeño souligne aussi l’importance de connaître les risques inhérents à différentes populations. Sans oublier que, dans de nombreuses villes, le nombre de vagues de chaleur devrait augmenter dans les années à venir. Et ce en raison du changement climatique.

les effets néfastes de la chaleur sur le rendement cognitif

 

Pourquoi étudier les effets de la chaleur à l’échelle mondiale ?

Il est important d’étudier les effets de la chaleur. Le changement climatique est présent à l’échelle mondiale et a de graves conséquences sur la santé publique. C’est précisément la principale cause de décès chez les personnes âgées, parmi tous les phénomènes météorologiques.

Il est essentiel de suivre le cours des recherches pour savoir comment la chaleur nous affecte. Il faut aussi résoudre les problèmes pouvant découler de l’exposition à cette dernière, laquelle dépend de différentes variables. Ainsi, le changement climatique pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur notre qualité de vie. Pour préserver la qualité de vie des générations futures, nous devrons mettre en oeuvre des politiques publiques de protection de l’environnement.