Les adolescents se déconnectent de la voix de leur mère

Votre fils adolescent ne vous écoute pas ? Eh bien, le fait serait étroitement lié aux changements qu'il subit au niveau du cerveau. Dans cet article, nous vous donnons plus de détails !
Les adolescents se déconnectent de la voix de leur mère
Cristina Roda Rivera

Rédigé et vérifié par Psychologue Cristina Roda Rivera.

Dernière mise à jour : 10 décembre, 2022

Les adolescents se déconnectent de la voix de leur mère, notamment parce qu’ils préfèrent en écouter d’autres. Bien que la déclaration soit radicale, c’est le résultat d’une étude qui s’aligne également sur les preuves précédentes. Cette hypothèse expliquerait aussi pourquoi de nombreuses mères voient leur relation avec leurs enfants complètement transformée à l’adolescence.

Directement ou indirectement, nous avons presque tous été témoins de cette mutation au niveau relationnel qui s’opère à l’adolescence par rapport aux références de l’enfance. Pour beaucoup de mères, c’est un soulagement. Pour d’autres, c’est le début d’un processus de deuil pour ces années qui ne reviendront plus.

De la même manière qu’une mère se prépare à la naissance de son enfant, il est également recommandé de le faire pour certains changements évolutifs prévisibles. Elle pourra ainsi être active et non simplement réactive et la sensation de poursuivre un train qui s’éloigne en s’atténuera.

L’étude centrale de cet article précise que les adolescents n’ignorent pas leur mère parce qu’ils ne veulent pas l’écouter ou parce qu’ils ont mis un filtre conscient pour rejeter toute suggestion de leur part. Le problème pourrait être beaucoup plus biologique : ils n’enregistrent plus leur voix de la même manière que pendant l’enfance.

adolescents mère
Les adolescents se déconnectent de la voix de leur mère parce qu’ils en entendent de nouvelles.

Les jeunes de 13 ans se déconnectent de la voix de leur mère

Les cerveaux adolescents ne trouvent plus la voix de leur mère si valorisante. Une sensation qui peut partiellement dériver des autres, selon une recherche publiée dans le Journal of Neuroscience. Dans l’étude, qui n’incluait que des mères, des IRM fonctionnelles (qui permettent d’imager les régions actives du cerveau) ont été utilisées pour fournir la première explication neurobiologique détaillée de la façon dont les adolescents commencent à se séparer de leurs parents.

La recherche porta sur un échantillon de 46 garçons et filles âgés de 7 à 16 ans. Les chercheurs eurent l’occasion d’être témoins de leur activité cérébrale tout en écoutant des enregistrements vocaux de leurs mères, ainsi que de femmes inconnues.

L’étude réussit à fournir une explication neurobiologique détaillée de la façon dont les adolescents commencent à se séparer de leurs parents. “Tout comme un bébé sait se syntoniser sur la voix de sa mère, un adolescent sait se syntoniser sur de nouvelles voix”, déclara l’auteur principal de l’étude, Daniel Abrams, PhD, professeur agrégé clinique de psychiatrie et de sciences du comportement.

Une série d’images cérébrales le révéla.

Nous le soulignions, à l’adolescence apparaît un changement d’orientation vers des objectifs sociaux qui ne sont pas en lien avec la famille. Les adolescents veulent se démarquer de leurs pairs. Cela se reflète alors dans le temps qu’ils passent avec leurs parents.

Jusqu’à présent, on savait peu de choses sur les signatures neurobiologiques de ces changements. Cependant, l’imagerie cérébrale fonctionnelle fut très révélatrice. Le traitement de la voix humaine chez les enfants et les adolescents (7-16 ans) a produit des signatures neuronales distinctes pour la voix de la mère et les voix inconnues. Ces systèmes de récompense et de valeurs sociales se trouvent dans le noyau accumbens et le cortex préfrontal ventromédian.

Alors que les enfants plus jeunes montraient une activité accrue dans ces systèmes cérébraux pour la voix de la mère par rapport aux voix non familières, l’effet inverse fut identifié chez les adolescents : une activité accrue pour la voix non familière par rapport à la voix de la mère.

Le changement par rapport à la voix de la mère est spectaculaire

Une équipe de Stanford découvrit précédemment que dans le cerveau des enfants de moins de 12 ans, entendre la voix de la mère déclenchait une explosion de réponses uniques.

Les changements sont si évidents que les chercheurs purent deviner l’âge d’un enfant simplement en fonction de la façon dont son cerveau réagissait à la voix de sa mère.

Une étude publiée en 2016 montra que les enfants peuvent identifier la voix de leur mère avec une très grande précision. Son son spécial signale non seulement les zones de traitement auditif du cerveau, mais également de nombreuses zones qui ne s’activent pas par des voix inconnues. Par exemple, les centres de récompense, les régions de traitement des émotions, les centres de traitement visuel et les réseaux cérébraux qui décident quelles informations entrantes sont les plus importantes.

adolescents mère
Les enfants sont capables d’identifier très précisément la voix de leur mère.

Les adolescents sont-ils conscients de ce qu’ils font ?

“Tu m’écoutes?”. C’est une question que les parents posent souvent à leurs adolescents distraits. Et la réponse est probablement “non”. De nombreuses mères se sentent tristes lorsqu’elles se sentent ignorées. Une émotion qui s’intensifie lorsqu’on compare le présent avec ces années où ils étaient le centre d’attention de leurs enfants.

Cependant, d’un autre côté, il est très difficile pour les adolescents de se rendre compte qu’ils changent. En règle générale, la conscience se produit généralement lorsque la nouvelle dynamique est établie depuis un certain temps.

Ils commencent simplement à fréquenter les personnes avec qui ils partagent le plus de temps dans leur vie. Ils ont en effet des amis et de nouveaux compagnons, et ils veulent passer du temps avec eux. Leur esprit est de plus en plus sensible et de sorte ces voix inconnues l’attirent. Les circuits de récompense et les centres cérébraux qui donnent la priorité aux stimuli importants sont davantage activés par ces voix inconnues. De plus, l’activation cérébrale produite par de nouvelles voix est un phénomène associé à une maturation normale au niveau biologique.

“Un enfant devient indépendant à un moment donné, et cela doit être précipité par un signal biologique sous-jacent. C’est un signal qui aide les adolescents à s’engager dans le monde et à nouer des liens qui leur permettent d’être socialement compétents en dehors de leur famille”, déclara l’auteur principal de l’étude, Vinod Menon.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Pour les enfants, le ton de votre voix est le plus important
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Pour les enfants, le ton de votre voix est le plus important

Pour les enfants, le ton de votre voix est le plus important, c'est un aspect déterminant qui médiatise leur bien-être psychologique.



  • Abrams, D. A., Chen, T., Odriozola, P., Cheng, K. M., Baker, A. E., Padmanabhan, A., … & Menon, V. (2016). Neural circuits underlying mother’s voice perception predict social communication abilities in children. Proceedings of the National Academy of Sciences113(22), 6295-6300.
  • Abrams, D. A., Mistry, P. K., Baker, A. E., Padmanabhan, A., & Menon, V. (2022). A Neurodevelopmental Shift in Reward Circuitry from Mother’s to Nonfamilial Voices in Adolescence. Journal of Neuroscience42(20), 4164-4173.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.