Le mythe d'Atalante, la belle chasseuse

10 juin, 2020
Dans la mythologie grecque, Atalante est une femme ayant suscité l'admiration des Grecs pour son courage et son habileté au combat. Atalante est le symbole de la femme forte et déterminée qui finira par tomber en disgrâce par amour.
 

Le mythe d’Atalante nous raconte l’histoire d’une femme forte et indépendante. Notons d’ores et déjà que c’est assez rare dans la mythologie grecque. On l’appelle la belle chasseuse en raison de son habileté pour cette pratique. Recueillie et élevée par des chasseurs, elle a en effet développé une passion et beaucoup de talent pour cette activité.

Selon la mythologie grecque, à la naissance d’Atalante, l’oracle aurait dit que si elle se mariait un jour, elle serait alors transformée en animal. Elle était la fille d’Iasos et de Clymène. Ces deux personnages sont issus de la tradition béotienne de la Grèce centrale. Son père, Iasos, voulait un garçon et ne voulait en aucun cas avoir une fille.

Iasos a donc décidé sans aucun scrupule d’abandonner Atalante à sa naissance sur le flanc d’une montagne. Une ourse l’a alors pris en pitié et recueillie. Le mythe d’Atalante dit que cette ourse l’a allaitée et qu’elle s’est occupée d’elle jusqu’à ce que des chasseurs la trouvent et décident d’adopter la petite fille.

« Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, plus que nos capacités. »

-J.K. Rowling –

Petite, Atalante a été recueillie par une ourse
 

Le mythe d’Atalante et de la femme forte

Le mythe d’Atalante nous suggère que cette femme n’était pas très féminine, au sens moderne du terme. En raison de son enfance sauvage, elle a développé une véritable passion pour la nature et pour la chasse. Même si l’enfant est devenue une très belle femme, elle ne voulait pas ressembler aux autres femmes. Elle a donc décidé de suivre les préceptes d’Artémis, la déesse de la chasse et de la nature, et de vivre selon les principes de cette dernière.

Elle a, comme Artémis, fait vœu de virginité. Ce qui ne lui a pas posé de problèmes. Cette dévotion à la déesse a également impliqué qu’elle demeure dans les montagnes et les campagnes et qu’elle se consacre exclusivement à la chasse. Par conséquent, Atalante a développé de grandes aptitudes physiques. Elle a de plus appris à manier les armes avec une grande dextérité, en particulier le javelot.

Selon le mythe d’Atalante, deux centaures, nommés Hyléos et Rhoécos, subjugués par sa beauté, ont tenté d’abuser d’elle. Rappelons que dans la mythologie grecque, les centaures sont des créatures mi-homme, mi-cheval. Ils ont la tête, les bras et le torse d’un humain, et le corps et les jambes d’un cheval. Les centaures sont pour la plupart des créatures sauvages dominées par leurs pulsions animales. A l’issue d’un combat, les deux centaures ont péri sous les flèches d’Atalante.

La bravoure d’Atalante

Atalante était donc une femme qui aimait le combat et l’aventure. Elle a ainsi été l’unique femme à faire partie des Argonautes pour aller conquérir la Toison d’or aux côtés de Jason.

 

Mais ce qui l’a rendue réellement célèbre, c’est sa participation lors de la chasse au sanglier de Calydon. On dit que d’autres chasseurs ont refusé qu’elle prenne part à cette partie de chasse. Cependant, devant l’insistance du héros Méléagre, la jeune fille a pu se joindre au groupe de chasseurs.

La mythologie grecque raconte que c’est Atalante la première qui a blessé la bête, sous les yeux de Méléagre lui-même. C’est finalement ce dernier héros qui a tué la bête féroce. Cependant, il a décidé de donner la peau du sanglier à Atalante pour honorer le courage dont elle avait fait preuve au cours de la chasse.

Par la suite, les oncles de Méléagre se sont opposés à ce que la jeune fille reçoive cette récompense. En effet, ils la considéraient indigne d’un tel honneur. Finalement, à la suite d’une discussion avec ses oncles, Méléagre les a tués pour s’être opposés à sa décision. Il a ensuite offert la peau de sanglier à Atalante. Elle a ainsi gagné le respect de tous.

Atalante a gagné la peau d'un sanglier

L’amour et la tragédie

En raison de sa beauté et de sa renommée, les prétendants au cœur d’Atalante ne manquaient pas. Cependant, elle avait fait vœu de virginité en se plaçant au service de la déesse Artémis. De plus, à cause des prédictions de l’oracle qu’elle avait reçues à sa naissance mais aussi en raison de son propre caractère, elle s’est longtemps retenue de céder à ses nombreux prétendants qui lui faisaient la cour. Néanmoins, pour mettre fin à cette situation gênante, Atalante a déclaré qu’elle n’épouserait que l’homme qui pourrait la battre à la course. Toutefois, si le prétendant venait à perdre, elle le tuerait.

 

Malgré ce terrible avertissement, beaucoup se sont portés volontaires pour participer à une telle compétition avec elle. Toutefois, tous sans exception ont perdu. Un jour cependant, un jeune homme nommé Hippomène est apparu.

Aphrodite, la déesse de l’amour, a décidé d’aider Hippomène. Elle lui a donc donné trois pommes d’or en provenance du célèbre jardin des Hespérides. Au cours de la course, le jeune homme a fait tomber les pommes une par une sur le parcours. Atalante, curieuse et éblouie par la beauté de ces magnifiques fruits dorés, s’est arrêtée à chaque fois pour les ramasser. C’est ainsi qu’elle a perdu du temps et qu’Hippomène a pu la battre à la course.

Les deux jeunes gens se sont donc mariés et mis à chasser et à se battre côte à côte pendant un certain temps pour leur plus grand bonheur. Cependant, ils ont fait l’amour dans le temple de Cybèle, la déesse de la Terre Mère, ce qui a fait entrer cette dernière dans une rage folle. Elle a alors transformé le couple en lions et l’a condamné à tirer son char pour l’éternité. La fontaine de Cybèle, sur le Paseo del Prado à Madrid, nous rappelle aujourd’hui le mythe d’Atalante.

 

 

Alesso, M., Franco Durán, María Jesús (2018). El mito de Atalanta e Hipómenes: fuentes grecolatinas y su pervivencia en la literatura española. Circe de clásicos y modernos, 22(2), 115-120.