Le mouton noir

· 13 décembre 2015

« Je suis le mouton noir de ma famille. » Il se peut que nous ayons déjà prononcé cette phrase plus d’une fois et vous avez sûrement pensé ceci d’une autre personne, que ce soit un membre de votre famille ou une personne qui n’est pas dans votre entourage.

Une personne qui se considère comme le mouton noir de la famille, se considère généralement comme le marginal de la famille, telle une bête étrange dans un environnement homogène.

D’autre part, le reste de la famille croit que le mouton noir a ce caractère à cause de lui-même ou de l’influence de ses amis, mais jamais à cause de la famille.

Il est vrai que, parfois, le mouton noir est « étrange » pour les normes « communes », car il est possible qu’il le soit, suite à une maladie mentale cachée non diagnostiquée. Il peut être un sociopathe qui viole les limites et l’attention de la famille, de telle sorte que celle-ci doit l’exclure afin de se protéger.

Etonnamment, de nombreux moutons noirs sont des personnes amicales qui ont beaucoup de chose à offrir à leur famille et au monde. En fait, ils sont souvent les meilleurs et les plus brillants. Le mouton noir peut être le plus créatif, le plus intelligent ou le plus sensible.

Si nous nous arrêtons à réfléchir sur ce sujet, nous nous rendrons compte que le monde est plein de moutons noirs.

Pour beaucoup, les moutons noirs ne sont pas physiquement exclus de la famille, et pour la plupart, il s’agit de quelque chose de beaucoup plus subtil, car l’exclusion est émotionnelle.

Voici trois éléments qui indiquent qu’il y a un mouton noir dans votre famille:

  1. Un membre de la famille semble blessé ou en colère sans raison apparente et sur une longue période de temps.
  2. Les discussions en famille se concentrent toujours sur la même personne quand elle n’est pas présente.
  3. Un membre de la famille n’est pas invité à certains évènements familiaux ou il est maintenu en dehors.

Si la plupart des moutons noirs ne sont pas vraiment étranges et qu’ils ont été exclus, qu’est-ce qui pourrait pousser une famille à traiter l’un de ses membres de cette façon?

Le mouton noir n’a probablement pas été désigné comme tel par une seule personne, mais il s’agit plutôt d’un produit de la dynamique familiale.

mouton noir22-420x274

 

Les moutons noirs chez les enfants

Les points de la dynamique familiale qui convertissent un enfant en mouton noir:

1. L’enfant qui a le moins de points en commun avec les parents. Cet enfant se distingue par sa personnalité, son tempérament ou ses intérêts. Les parents sont déconnectés de lui et sans le vouloir, ils le traitent différemment, ce qui s’étend aux frères et sœurs.

2. Le meilleur et le plus brillant. Cet enfant menace de surpasser un ou les deux parents. Que ce soit consciemment ou inconsciemment, les parents le sabotent. De cette manière, ils ne le perdront pas et ils ne devront pas se sentir mal avec eux-mêmes lorsqu’ils se comparerons à lui.

3. L’enfant le plus enclin à la dépression ou l’anxiété. L’enfant ayant des sentiments ou des pensées intenses ou sombres, que les parents ne peuvent pas comprendre, peut les effrayer. Ainsi, ne sachant pas comment l’aider, ils peuvent seulement le maintenir à distance.

4. La rivalité entre frères et sœurs. Dans cette famille, il n’y a tout simplement pas assez d’attention ou d’amour pour tous. Un ou les deux parents sont limités d’une certaine façon, par une maladie mentale, un trouble de la personnalité ou un abus de substances, par exemple.

5. Un parent qui se méprise lui même. Ce parent peut sembler être très affectueux avec ses enfants, de sorte qu’il peut être difficile à détecter.

Cependant, il n’est pas capable de tolérer certains aspects de lui-même, donc il projette ses caractéristiques sur un enfant choisi et le méprise. Il s’agit d’un mécanisme de défense inconscient qui se met en marche, d’une manière non intentionnelle, de la part des parents.

6.La négligence de l’enfance émotionnelle: la plus invisible. Dans cette famille, tous les enfants peuvent recevoir le message subtil que leurs sentiments ne comptent pas.

Cet enfant disparaît littéralement de l’écran radar de la famille et il est ignoré. Il devient une personne « non grata« , il est celui qui compte le moins.

Dans les six cas précédents, l’enfant exclu détecte dès le début qu’il doit être différent, mauvais ou inférieur. Il s’agit d’un cas de prophétie auto-réalisatrice, car il finit par agir comme ce que l’on attend de lui.

Que devez-vous faire si vous reconnaissez votre famille dans ces mots? Il est difficile de transformer une dynamique familiale retranchée mais tout n’est pas perdu:

-Choisissez de voir votre famille à travers une lentille plus complexe. Demandez-vous: Est-ce ainsi? Est-ce la personne que je veux être? Est-ce ainsi que je veux traiter mon frère ou mon fils?

-Partagez cet article avec des membres choisis de votre famille.

-Regardez votre mouton noir sous un nouvel angle et rendez-vous compte de ce que vous n’avez jamais vu auparavant.

-Ouvrez votre cœur à votre cercle familial.

-Laissez savoir au mouton noir ce que vous prétendez de lui.

Si vous êtes le mouton noir:

Il est normal que vous vous sentiez désorienté et confus, mais en réalité, rien n’est jamais aussi simple qu’il n’y paraît. Libérez votre esprit, la valeur est en vous.