Le modèle de productivité de l'éducation de Walberg

01 mai, 2021
Le modèle de productivité de l'éducation de Walberg a un objectif fondamental : analyser ce qui fait que les performances de l'élève sont parfois inférieures aux attentes.

Herbert J. Walberg est un professeur renommé ayant travaillé comme pédagogue, mais qui est aussi devenu plus tard un chercheur émérite en pédagogie et en psychologie à l’Université de l’Illinois.

Il a écrit plus de 50 livres et mené près de 300 enquêtes. Mais sa renommée et son prestige découlent essentiellement du fait qu’il est l’auteur du modèle de productivité de l’éducation de Walberg.

Le modèle de productivité de l’éducation de Walberg avait un objectif fondamental : déterminer quels facteurs influençaient le rendement scolaire des élève. Il repose sur quatre piliers fondamentaux que nous détaillons ci-dessous.

Le modèle de la productivité de l’éducation de Walberg

Comme nous l’avons déjà souligné, le modèle de productivité de l’éducation de Walberg vise à expliquer les performances des élèves. Connaître les facteurs ou les variables qui les conditionnent expliquerait, par exemple, pourquoi un élève n’exploite pas son plein potentiel ou pourquoi son travail ne correspond pas à ses notes.

Pour déterminer tout cela, ce modèle est composé de quatre éléments fondamentaux qui permettraient de comprendre la performance des élèves. Découvrons chacun d’entre eux en détail ci-dessous.

Modèle de Walberg sur les aptitudes.

L’aptitude, l’un des éléments du modèle de Walberg

C’est le premier des éléments qui composent le modèle de productivité de l’éducation de Walberg. Il s’agit de la capacité de l’élève à progresser et à performer de manière adéquate. Quatre sous-éléments sont associés à l’aptitude :

  • La performance précédente. À savoir les connaissances que l’étudiant a déjà acquises précédemment. Pour savoir cela, de nombreux enseignants font passer un examen à leurs élèves pour connaître leur niveau et ainsi s’y adapter.
  • Les variables cognitives. Les élèves ayant un QI supérieur ou inférieur à la moyenne auront potentiellement une performance différente et auront besoin d’activités spécialement conçues pour leurs caractéristiques.
  • La motivation. C’est l’intention que chaque élève doit porter pour réaliser les activités, résoudre les problèmes et s’impliquer activement dans les cours. Aujourd’hui, il y a un manque de motivation évident. De nombreux étudiants n’arrêtent pas de se demander “à quoi cela va-t-il servir ?”
  • Le stade de maturité. Il a une forte influence sur les performances des élèves et sur l’assimilation de nouveaux concepts. De même, il influence également l’engagement dans la classe.

“Les racines de l’éducation sont amères, mais le fruit est doux.”

Aristote

L’environnement

L’environnement dans lequel se déroule l’apprentissage est également un autre élément fondamental à prendre en compte lors de l’évaluation de la performance d’un élève. Par exemple, le climat de la classe est important. Y a-t-il beaucoup d’étudiants ? Parlent-ils tout le temps ?

De même, nous ne pouvons pas oublier d’autres types d’environnements tels que la bibliothèque ou la maison elle-même. Par exemple, les disputes entre les parents à la maison affecteront très probablement la performance de l’élève.

L’apprentissage

L’apprentissage est un autre facteur clé du modèle de productivité de l’éducation de Walberg. Si nous parcourons les salles de classe et voyons comment le modèle éducatif actuel est mis en pratique, nous nous rendrons compte que dans de nombreux cas, le climat et la méthodologie sont loin d’être motivants.

Les longues heures de cours, pour la plupart théoriques, génèrent de l’ennui chez les étudiants. Pour éviter cela, de nouvelles méthodes pédagogiques comme celle de Maria Montessori commencent à être intégrées.

Cependant, l’éducation publique est toujours basée sur un modèle qui ne favorise pas du tout la diversité des élèves. Walberg a souligné que l’apprentissage coopératif était à la fois une source méprisée et précieuse d’accès au savoir.

L’enseignement

Dans ce dernier élément, la qualité et la quantité entrent en jeu. La qualité de l’enseignement est importante et repose sur tout ce que nous avons mentionné dans l’apprentissage. Une fois que nous avons les bons outils, nous devons nous concentrer sur la quantité.

La quantité et la qualité améliorent ensemble la réussite des élèves. Ces derniers doivent être motivés et participer activement à l’apprentissage. Bien qu’il existe une série d’heures stipulées, celles-ci peuvent être prolongées avec des tutoriels ou des cours de renforcement.

“L’essence de l’éducation est d’aider l’enfant dans son développement et de s’adapter à toute condition que le présent requiert.”

Maria Montessori

Engagement et modèle de Walberg.

L’engagement parental

Comme nous l’avons vu, les éléments qui composent le modèle de productivité de l’éducation de Walberg sont fondamentaux et nous les connaissons tous. Cependant, il y a un point fondamental que nous n’avons pas mentionné : l’engagement des parents. Nous pourrions placer ce facteur dans la partie environnement.

Le tutorat des parents qui s’intéressent à l’amélioration des performances de leurs enfants constitue un point d’ancrage important. Cependant, le travail, les problèmes relationnels et d’autres soucis peuvent les distraire de cette tâche. Les conséquences sont généralement claires. Des étudiants démotivés qui font en sorte de ne pas avoir à aller en classe.

Bien que nous ne puissions pas influencer le comportement des parents, en tant qu’enseignants, nous pouvons faire quelque chose. Tout d’abord, il convient de regarder tous ces éléments établis par le modèle de productivité de l’éducation Walberg pour savoir où se situe le problème et, si cela est possible, trouver une solution.

En outre, n’oublions pas que les éducateurs, en plus des erreurs, doivent également signaler les réussites. Il est important de les encourager à s’améliorer, en étant flexibles et équitables avec ceux qui ont le plus de difficultés.

  • Ballester, Carmen Pilar Martí. (2012). Análisis de los Factores que Influyen en el Desempeño Académico de los Alumnos de Contabilidad Financiera a través de Modelos de Elección Binaria. Revista Brasileira de Gestão de Negócios14(45), 379-399. https://dx.doi.org/10.7819/rbgn.v14i45.1080
  • Marti Ballester, C. P. (2012). Análisis de los Factores que Influyen en el Desempeño Académico de los Alumnos de Contabilidad Financiera a través de Modelos de Elección Binaria. Revista Brasileira de Gestão de Negócios14(45).
  • Serrano, J. M., Moreno Olivos, T., Pons Parra, R. M., & Lara Villanueva, R. S. (2008). Evaluación de programas de formación de profesores en métodos de aprendizaje cooperativo, basada en análisis de ecuaciones estructurales. Revista electrónica de investigación educativa10(2), 1-30.
  • Wallace, T., Stariha, W., & Walberg, H. (2004). Cómo enseñar a hablar, a escuchar ya escribir. Serie: Prácticas Educativas-14.