Le bruit blanc peut-il nous aider à mieux dormir ?

Ces derniers temps, le bruit blanc est l'une des variables ayant reçu le plus d'attention en tant que moyen pour améliorer notre concentration. Que savons-nous sur cette variable ?
 

De plus en plus de personnes témoignent des bienfaits du bruit blanc. Ces personnes affirment que ce son favorise la détente et l’état méditatif en améliorant la concentration et les capacités cognitives. Le bienfait qui se démarque est lié au sommeil :  ce son nous aiderait à trouver le sommeil plus facilement et à bien dormir. Et cela concerne aussi bien les adultes que les enfants en bas âge.

Ainsi, nombreux sont les parents qui ont recours au bruit blanc pour calmer leur bébé et améliorer leur repos. Selon eux, ce bruit génère une atmosphère relaxante idéale pour mieux dormir.

Le bruit blanc peut-il réellement nous aider à mieux dormir ? Si c’est le cas, cette technique pourrait diminuer considérablement le nombre de personnes qui souffrent d’un quelconque trouble du sommeil. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à continuer votre lecture.

Le bruit blanc pourrait aider cette femme à mieux dormir

Le bruit blanc, qu’est-ce que c’est ?

Tout comme la lumière, le son peut également être représenté par un graphique spectral. Ainsi, tout comme le blanc est la somme de toutes les autres couleurs, le bruit blanc intègre tout le spectre sonore, à savoir toutes les fréquences. Et ce, de manière harmonieuse : aucun son ne se démarque par rapport aux autres.

 

Le résultat est donc un son uniforme et constant, similaire à celui que peut produire une radio non réglée sur une station. Il s’agit d’un bruit de fond comme celui qu’émettent certains appareils électroménagers en fonctionnement, la machine à laver ou le sèche-cheveux par exemple. Le bruit blanc peut aussi être comparé au son naturel de la pluie ou du vent.

Comment le bruit blanc nous aide-t-il à mieux dormir ?

Le principal effet positif du bruit blanc sur notre sommeil est lié à sa capacité à masquer d’autres sons. De cette manière, nous évitons les sursauts à cause du bruit de la circulation, de travaux ou de tout autre stimulus perturbateur.

L’effet relaxant du bruit blanc peut s’avérer particulièrement bénéfique pour les bébés et pour les personnes qui ont généralement le sommeil léger. Grâce au bruit blanc, les autres sons se retrouvent bloqués (ou sont perçus avec moins d’intensité), ce qui empêche la stimulation du cortex cérébral.

Les personnes qui souffrent d’acouphènes peuvent également tirer parti de cette technique pour jouir d’un sommeil de meilleure qualité. Il est à noter que la présence de sifflements continus peut s’intensifier à l’heure de dormir en raison du silence régnant.

 

En somme, écouter un bruit blanc est une stratégie plutôt efficace pour atténuer les désagréments cités et jouir d’un meilleur repos.

Y a-t-il des contre-indications ?

Néanmoins, il n’y a pas que des avantages. Le bruit blanc n’est pas bénéfique pour tout le monde. Ce bruit est particulièrement déconseillé aux personnes qui souffrent d’apnée du sommeil et à celles qui souffrent de problèmes respiratoires. Par ailleurs, en excès, ce bruit peut être néfaste pour tout le monde.

Le recours au bruit blanc toutes les nuits de manière continue peut endommager les cellules ciliées, des cellules chargées de capter les sons. De plus, la présence constante de bruit les maintiendra actives et leur empêchera de réaliser efficacement les tâches de régénération nécessaires qui se déroulent pendant le sommeil.

Ainsi, il faut faire preuve de prudence à l’heure d’avoir recours à cette technique avec les bébés. L’écoute de ce bruit à un volume sonore trop fort peut causer des dommages au niveau de l’audition du nourrisson et augmenter le risque de problèmes pour le développement du langage.

Le bruit blanc a permis à ce bébé de trouver le sommeil

Comment faut-il procéder ?

 

Nous ne disposons pas encore suffisamment de preuves scientifiques confirmant les effets positifs du bruit blanc sur le sommeil. Néanmoins, si ce bruit génère en vous une sensation agréable, vous pouvez y avoir recours avec modération. Faites en sorte d’y avoir seulement recours de façon ponctuelle, lorsque qu’il vous est particulièrement difficile de trouver le sommeil. Aussi, assurez-vous que le volume n’est pas trop fort.

Pour les bébés, les recommandations sont les mêmes. Si le bruit blanc apaise votre enfant, vous pouvez avoir recours à cette technique, mais seulement à des moments spécifiques, à savoir lorsque rien ne semble calmer votre enfant. N’exposez pas vos enfants à des sons de ce type de manière constante.

Pour jouir d’un bon repos, l’idéal est de maintenir une bonne hygiène de sommeil. Couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure. Évitez les boissons et aliments stimulants pendant la deuxième moitié de la journée. Dormez dans une ambiance appropriée.

Si vous rencontrez de grandes difficultés ou si vous souffrez d’un trouble du sommeil, l’idéal est que vous consultiez un spécialiste. Ce dernier pourra vous indiquer les mesures nécessaires à adopter pour améliorer votre repos. Le bruit blanc peut être une alternative ponctuelle, mais ce n’est pas un remède à long terme.

 

 

  • Miramontes, P. (1999). El color del ruido. Ciencias, (054).
  • Spencer, J. A., Moran, D. J., Lee, A., & Talbert, D. (1990). White noise and sleep induction. Archives of disease in childhood65(1), 135-137.