La trace émotionnelle que mon chien a laissée dans mon enfance

· 15 juillet 2016

Une enfance aux côtés d’un animal de compagnie se vit avec une plus grande plénitude et nous apporte un héritage émotionnel capable de nous construire en tant que personne.

Le bonheur que nous procure un animal, que ce soit un chat ou un chien, est si sincère que tout enfant devrait grandir avec ce privilège.

Selon une étude publiée dans le journal The Guardian, avoir un animal de compagnie aide les enfants à plus faire preuve d’empathie.

De plus, selon cette même étude, les enfants qui ont un animal sont moins susceptibles de souffrir d’asthme (jusqu’à 50 % s’ils vivent dans une ferme).

Mon chien a été le meilleur compagnon de mon enfance, mon complice d’aventures, le gardien de mes secrets et celui qui m’a vu grandir avec un regard si pur, qu’aujourd’hui il dort encore dans mon coeur.

Les animaux de compagnie sont une source de bien-être pour les enfants.

Je suis certaine qu’aujourd’hui vous vous remémorez encore tendrement cet animal qui a illuminé votre enfance. Dans cet article, nous vous invitons à y réfléchir.

madre e hijo con su perro

Les animaux de compagnie nous aident à nous socialiser durant l’enfance

Les chiens et les chats, sont bien plus que des simples compagnons de jeu.

Actuellement, il y a encore des parents qui ont peur d’introduire un animal dans leur foyer s’il y a des enfants en bas âge.

Cependant, rappelez-vous qu’un animal bien dressé peut représenter un véritable outil thérapeutique pour vos enfants.

Dieter Krowatschek, pédopsychiatre à Marbourg (Allemagne), nous offre un livre intéressant intitulé : « Les enfants ont besoin d’animaux de compagnie ».

Il démontre alors la capacité des chiens à favoriser la socialisation des plus petits.

Les chiens sont des agents thérapeutiques pour les enfants

Certains animaux, comme les chiens, sont bien souvent des agents thérapeutiques pour nos enfants :

  • Les chiens sont plus curieux et moins prévoyants que les adultes. Ils peuvent être des explorateurs intrépides et confiants, enseignant peu à peu aux enfants que la meilleure attitude à adopter face à la réalité, c’est de s’ouvrir à la découverte.
  • Grâce aux animaux, nos enfants développent une capacité d’empathie adéquate, comprenant dès leur plus jeune âge la valeur d’une caresse, des mots et l’importance des refus positifs par rapport aux refus négatifs.
  • Une chose aussi simple que le fait d’avoir un chien à la maison peut empêcher le risque de passer des heures seul devant la télévision ou l’ordinateur. Leur façon de se lier aux autres sera plus ludique, plus ouverte.
  • Les animaux de compagnie sont d’excellents compagnons pour le soulagement émotionnel, pour canaliser la tristesse, la peur ou la colère.
    En effet, nous ne pouvons pas oublier ce que révèlent les études : les animaux ont des émotions et savent également les interpréter sur nous.

Nous ne pouvons pas nier non plus le grand bienfait thérapeutique que les chiens peuvent offrir à des enfants atteints d’autisme ou de déficit de l’attention.

En effet, les chiens leur permettent de focaliser leur concentration, de profiter du contact physique et d’interagir avec leur environnement de façon plus sûre.

perro con la cabeza sobre un bebé

Les animaux de compagnie et leur importance sur notre mémoire

On dit souvent qu’une enfance heureuse est la base d’une vie plus sûre et plus sereine.

Le fait d’avoir grandi en compagnie d’un animal nous offre une réserve cognitive et émotionnelle que nous ne perdrons jamais et qui nous enrichira énormément.

Un autre aspect que nous devons prendre en compte, c’est que la mémoire s’établit durant l’enfance et qu’elle nous donne une identité.

Tous ces merveilleux moments passés avec notre chien lorsque nous étions enfant se logent dans notre hippocampe en créant une espèce de « boîte noire« .

  • Nous avons deux types de mémoire : une qui semble avoir une prédilection spéciale pour ressasser les parties les moins agréables de notre passé et une autre plus positive, chargée de nous rappeler ces moments heureux de notre enfance, dans laquelle notre animal de compagnie a joué un rôle essentiel.
  • La mémoire la plus précise commence à se profiler à partir de 3 ans. À partir de cet âge là, jusqu’à l’adolescence, nous vivons ce que María Montessori définit comme des « périodes sensibles » dans lesquelles toutes les stimulations acquièrent une importance vitale.
  • Si mon enfance est mon identité, mon chien m’a appris la loyauté de l’amour. Je suis sûre que nous serons d’accord sur ce point : grâce à cet animal de compagnie qui a grandi avec vous, vous savez ce que c’est de tout donner sans rien attendre en retour.
    Les chiens ne connaissent pas la rancoeur. C’est une chose que vous avez sûrement déjà apprise et que vous ne pourrez pas oublier.
niña susurrándole a su perro

Nous savons également qu’il est fort possible que les souvenirs que nous avons avec notre chien, notre chat, ou tout autre animal qui a partagé notre enfance, nous procurent un peu de nostalgie, mélangée à de la tristesse.

Un sentiment qui ressemble étrangement à celui qui nous envahit lorsque nous évoquons des moments passés avec des êtres chers, qui, pour une raison ou une autre, ne sont plus là.

Cependant, n’oubliez jamais que nos animaux de compagnie ne meurent jamais et qu’ils dorment dans notre coeur.

Il n’y a alors pas de plus grand cadeau pour ces amis de l’âme que de se souvenir d’eux avec un sourire et de les remercier pour tout ce qu’ils ont fait.

Grâce à eux, vous êtes une meilleure personne, et, en vous basant sur l’expérience que vous avez vécue, vous choisirez probablement que vos enfants aussi grandissent aux côtés d’un animal.