La force de la gratitude

· 24 mars 2015

La gratitude est la mémoire du cœur(Lao-Tsé)

« Merci » est une formule de politesse facile à prononcer, mais qui s’accompagne d’un sens et d’un fort potentiel si nous l’utilisons correctement.
Malheureusement, nous oublions souvent l’existence de ce petit mot.

La gratitude, ou la capacité à être reconnaissant, nous permet de reconnaître les aspects positifs qui ont touché notre vie dans le présent ou le passé. Ces aspects qui nous ont été bénéfiques de telle ou telle façon ont donné un sens agréable à notre existence (Peterson y Seligman, 2004; Emmons, 2007).

La gratitude est une vertu primordiale au développement et au maintien d’un niveau propice de bien-être, d’émotions, de satisfaction et de qualité de vie.
Mais au-delà d’être un signe de politesse et d’une bonne éducation, la gratitude est une valeur, et pour beaucoup, un mode de vie. C’est l’attitude par laquelle nous accueillons ce qui vient de l’extérieur, en octroyant une valeur positive et bienfaitrice pour nous-mêmes. Remercier revient à exprimer notre reconnaissance.

Il existe des personnes qui préfèrent se plaindre d’un jour gris, et d’autres qui préfèrent remercier l’existence d’un jour nouveau malgré les quelques nuages qui cachent le soleil.

Ce qui est certain, c’est que bien souvent nous oublions ce pour quoi nous devrions être reconnaissants, que ce soit envers les autres ou envers la vie elle-même.
Nous ne devons pas attendre qu’il nous arrive quelque chose d’extraordinaire pour que nous exprimions notre gratitude, mais au contraire, nous devons apprendre à apprécier chaque petit détail qui se présente, car il est important de savoir observer et reconnaître les bonnes choses.

C’est dans ces moments que nous exprimons notre gratitude, ou plus précisément lorsque nous arrêtons de nous charger de nuances pessimistes et que nous nous concentrons sur le côté positif d’une expérience à laquelle nous participons, en oubliant nos regrets ou nos malheurs.

Nous devons être connectés avec le présent, et décider de le vivre intensément grâce à la gratitude. En outre, la gratitude peut parfois être repayée en chemin, car selon les experts, l’acte de remercier nous enveloppe d’énergie, nous fait nous sentir vivants, et contribue à nous rendre plus heureux. Par conséquent, si nous nous entraînons à remercier la vie et les autres, nous renforcerons notre bonheur, tout en apprenant à donner de la valeur à ce que nous possédons.

Vivre de façon automatique fait que nous vivons anesthésiés, en hibernation, sans donner de valeur à ce qui nous arrive ou sans dénier le reconnaître, et en cherchant toujours ce qui nous manque. Toutefois, si nous faisons preuve de gratitude, nous devenons plus sensibles aux petits plaisirs de la vie, profitant de chaque instant pendant que nos regrets mettent les voiles.

En effet, les regrets et les remords ne mènent à rien. C’est bien souvent le manque de gratitude qui entraîne de la culpabilité, et nous maintient prisonniers du passé.

Remercier c’est apprécier la vie.