Humboldt, un explorateur sans limite

17 juin, 2020
Humboldt est l'un des grands personnages emblématiques de la modernité, l'un des derniers grands érudits. Décidé à découvrir le monde, ce fut le premier grand explorateur de l'Amérique latine. Ses voyages ont contribué à une meilleure compréhension de la flore, de la faune et des climats du monde.

Humboldt fut une personne très importante pour la science moderne. Pour les chercheurs de domaines divers et variés, Humboldt est le dernier grand érudit, au même titre que d’autres grands érudits de l’histoire comme Léonard de Vinci, par exemple.

Alexander von Humboldt était un scientifique d’origine prussienne (l’Allemagne actuelle). Ce scientifique a essentiellement consacré sa vie à la géologie et à la biologie.

Ses conclusions scientifiques ont permis de réaliser d’incroyables découvertes. Les mesures atmosphériques et magnétiques réalisées pendant ses voyages ont permis à d’autres scientifiques de découvrir le champ magnétique de la Terre.

Humboldt fut également un fidèle défenseur de la nature. L’une de ses plus grandes préoccupations était que l’Homme mette fin à la vie naturelle via la déforestation. Comment un scientifique ayant vécu il y a près de 200 ans a-t-il pu prévoir ce problème que nous connaissons aujourd’hui ?

Une ancienne carte du monde du temps d'Humboldt

Humboldt, un explorateur né

Alexander von Humboldt est né en 1769. De nature inquiète et curieuse, et ayant soif de connaissances, il passe une bonne partie de son enfance à explorer les jardins et la vie sauvage de sa propriété. Très jeune, il ramasse les plantes pour les étudier méticuleusement et adopte des animaux.

Humboldt et son frère Wilhelm étudient à la maison sous la supervision de plusieurs tuteurs. Leur mère, une femme religieuse et stricte, estime que ses enfants doivent consacrer leur vie à la vie publique. Les frères Humboldt étudient donc les mathématiques et la littérature, un fait commun à l’époque. Ils étudient également l’histoire politique et l’économie.

Malheureusement pour sa mère, Humboldt manque de rigueur ; il ne s’adapte pas bien aux études traditionnelles. Il tente plusieurs fois les études au sein de différentes universités, mais il abandonne à chaque fois avant la fin de la première année. Au bout de plusieurs tentatives, une opportunité incroyable se présente à lui… Il a la possibilité d’étudier la géologie tout en étant chargé de superviser le travail dans une mine.

Le futur d’Alexander von Humboldt ne se limitera pas aux mines de cuivre, mais à ce moment-là, il est encore loin de se douter de ce qui se passera pour lui.

Une carte géologique qu'utilisait Humboldt

La grande traversée américaine de Alexander von Humboldt

Au bout de 5 années fructueuses, Humboldt entreprend un voyage avec un bon ami à lui, Aimé Bonpland. Ce voyage sera la plus grande exploration sur le territoire sud-américain. Mais comment a commencé la grande traversée de Humboldt ?

En 1799, Alexander von Humboldt convainc le roi Carlos IV d’Espagne de lui octroyer un permis afin de pouvoir entreprendre un voyage vers les colonies.  Le premier arrêt est censé être La Havane. Malheureusement, une épidémie de fièvre typhoïde oblige les voyageurs à changer de direction. La nouvelle destination sera le Venezuela.

Humboltd est, jusqu’à présent, l’un des cartographes les plus importants du territoire vénézuélien. Aux côtés de Bonpland et de ses compagnons de voyage, il explorera les grottes, les marais et les zones sauvages du pays.

L’étude de Humboldt sur l’Amérique latine est sans doute l’une de ses réussites à l’origine de sa notoriété. Le but de ce voyage était de “découvrir” le continent. Les cartes, l’observation astronomique et les mesures magnétiques et climatiques faisaient également partie de la recherche.

Après le Venezuela et après un bref séjour à Cuba, Humboldt entame une longue marche le long de la cordillère des Andes. C’est au cours de cette longue marche qui durera plusieurs années qu’il tire l’une de ses conclusions les plus importantes : la nature est interconnectée.

Suite à ses explorations, Humboldt conclut que la nature est continuellement en interaction. Les animaux dépendent des plantes et d’autres animaux. Le climat dépend de la flore et de la faune, tout comme ces dernières dépendent du climat. Alexander von Humboldt est, d’une certaine manière, le premier environnementaliste.

De retour en Europe

De retour en Europe, Humboldt déménage à Paris, ville dans laquelle il résidera plus de vingt ans. À Paris, il se consacre à la compilation et publication des résultats obtenus pendant ses recherches. Bien qu’il ait rassemblé tous ses résultats pendant son séjour en Amérique latine, c’est à Paris qu’il les étude et les approfondit.

Humboldt publiera de nombreux articles et ouvrages pour exposer ses conclusions. Grâce à ses descriptions sur la flore et la faune, il devient un personnage emblématique pour la science de l’époque. Il rejoindra ensuite différentes académies et groupes sélects de scientifiques (biologistes, géologues, botanistes…).

Pendant son séjour à Paris, Humboldt parraine également de jeunes scientifiques. Il souhaite parrainer des jeunes avec du potentiel dans le domaine de la science ne disposant pas des ressources économiques suffisantes. Néanmoins, la situation économique de Humboldt n’est pas non plus idéale, car il a tout investit dans ses projets.

À l’âge de 56 ans, Humboltd n’a plus d’argent. Il se voit donc obligé de retourner à Berlin où, n’ayant pas d’autre choix, il donne des cours aux héritiers de la maison royale de Prusse.

Humboltd passera les dernières trente années de sa vie à Berlin à donner des cours et des conférences. C’est aussi à Berlin qu’il écrira une bonne partie d’une encyclopédie intitulée Kosmos dans laquelle il rassemblera toutes ses recherches.

L’héritage du génie

Alexander von Humboldt fut l’un des plus grands scientifiques modernes. Ses recherches ont constitué une avancée significative dans certains domaines, notamment en géologie et en physique.

Grâce à ses études, des scientifiques ont pu découvrir le champ magnétique terrestre et les tempêtes solaires. Ses études ont également permis de mieux comprendre la géologie et les volcans. Elles ont aussi profondément inspiré certains auteurs comme Charles Darwin, un grand biologiste et généticien.

L’une de ses contributions aux sciences modernes les plus significatives est sans doute sa profonde préoccupation pour l’environnement. À une époque où une grande partie de la nature était intacte, ce scientifique fut capable de voir l’importance de la nature dans la vie de l’Homme.

Dans ses travaux, il a mis en avant le fait que tous les éléments naturels sont vitaux pour une vie planétaire équilibrée. C’est pourquoi il a alerté sur l’importance de préserver les espaces naturels. La vie humaine dépend de l’environnement ; l’éducation moderne doit nous enseigner à le préserver. C’est une leçon incroyablement précieuse dans le monde moderne.

Malheureusement, à l’heure actuelle, nous devons faire face au changement climatique, aux problèmes liés au plastique et aux déchets que nous générons. Pendant des siècles, l’Homme n’a pas été capable de prendre soin de la planète, pensant sans doute que la Terre est inépuisable et éternelle. Cette idée qui a été démythifiée à plusieurs reprises semble ne pas avoir suffisamment impacté la population.

Il est incroyable de constater que, bien des années auparavant, quelqu’un avait compris à quel point il était essentiel de respecter la Terre et de la considérer comme le foyer de toutes les espèces. Humboldt était en avance sur son temps. Il avait bien compris qu’il fallait prendre soin de la planète en veillant sur sa faune, sa flore et tous ses espaces naturels.

 

  • Humboldt, A. (1988) Del Orinoco al Amazonas: viaje a las regiones equinocciales del nuevo continente. Barcelona: Labor.
  • Puig-Samper, M.A. (1999) Humboldt, un prusiano en la corte del Rey Carlos IV. España: Centro de Estudios Históricos.