Les étapes de la stagnation émotionnelle

· 25 septembre 2017

Je n’aime pas la stagnation car j’aime connaître et que cela n’a pas de fin.« 

-Antonio Escohotado-


La stagnation fait disparaître la motivation. Ce que nous aimions auparavant nous paraît désormais ridicule et sans aucun sens. Nous préférons rester seul-e-s. Nous fermons notre cœur et nous décidons de nous isoler, pour ne pas déranger les autres et pour ne pas être dérangé-e-s. Et sans l’avoir véritablement décidé, nous nous enterrons dans notre propre vie.

Dans la suite de cet article, nous vous proposons d’étudier les étapes de la stagnation émotionnelle, pour que vous évitiez de tomber dans le piège de cette souffrance silencieuse.

La routine, le meilleur allié de la stagnation émotionnelle

Si vous êtes plongé-e dans la routine, vos jours diffèrent peu les uns des autres. Vous suivez les mêmes étapes, vous prononcez les mêmes mots, vous parlez avec les mêmes personnes. Vous devenez tellement habitué-e-s à cette situation que, sans même vous en rendre compte, vous répétez sans cesse les mêmes gestes. Le pire de tout est que vous ne voulez pas sortir de cet état de stagnation émotionnelle, même si vous vous sentez mal.

stagnation émotionnelle souffrance

Si nous sommes en couple, les choses ne sont pas différentes. Nous pouvons arriver à un moment, au bout de quelques années, où l’autre devient presque un-e étranger-ère. Nous ne nous rendons pas compte, ou nous ne voulons pas le voir, mais la personnalité de l’autre change. Nous ne partageons plus totalement sa vie, nous ne sommes plus aussi impliqué-e-s dans son existence. Cela devient une habitude de plus dans notre monotonie.

La routine est capable de détruire notre envie de vivre. Nous ne devons pas, pour autant, détruire tout ce que nous avons construit pour sortir de la stagnation émotionnelle. Nous devons simplement ouvrir la porte aux surprises, nous devons réapprendre à découvrir tout ce que le monde a à nous offrir. Opter pour un autre chemin pour vous rendre au travail ou pour pratiquer vos activités quotidiennes est un bon début.

Le reste viendra naturellement. Si vous commencez par vous surprendre à travers de petites choses, vous allez vous rendre compte que vous n’avez pas besoin de plus pour sourire à nouveau. Le simple fait d’être disposé-e à changer et à en finir avec la routine qui vous emprisonne va vous permettre de découvrir de nouvelles opportunités et de continuer à profiter de la vie.

L’enfermement de la zone de confort

L’une des choses les plus nocives qui puissent nous arriver est de ne pas vouloir sortir de notre zone de confort. Nous pensons être dans un état idéal qui comble tous nos besoins. Cependant, ce n’est qu’une illusion qui nous empêche d’avancer. Par exemple, nous ne parvenons plus à nous identifier à notre travail, mais nous continuons à nous y rendre tous les jours car nous avons peur de nous retrouver sans emploi.

stagnation émotionnelle zone de confort

Nous pouvons tout recommencer à nouveau, dans une nouvelle ville ou dans un autre pays. Mais nous rejetons souvent les opportunités que nous avons pour rester dans notre zone de confort. Nous ne nous risquons pas à tenter autre chose et nous préférons la stagnation émotionnelle à l’inconnu, pour maintenir un état que nous connaissons, même si nous ne l’apprécions pas.

Au-delà d’avoir des objectifs clairs, nous nous devons d’accepter que le développement personnel implique fatalement un mouvement de va-et-vient. Le changement est nécessaire et les nouvelles opportunités nous enrichissent. Petit à petit, si nous cultivons ces idées en nous, nous allons pouvoir trouver un équilibre sain et accomplir les objectifs que nous pouvons nous fixer.

De cette manière, nous pouvons dépasser les angoisses qui nous envahissent dans les moments difficiles. Le fait de ne pas dépendre de notre zone de confort nous permet de nous relever plus facilement des chutes de la vie. Nous abandonnons cette fausse sensation de tranquillité qui nous empêche d’avancer.

L’apathie, la démotivation et la tristesse

Nous perdons l’enthousiasme, plus rien ne nous motive et nous laissons parfois les autres décider pour nous. La joie n’est plus une option dans notre existence. Nous somme comme absent-e-s de notre vie, un voile de tristesse couvre nos yeux. Nous mangeons, nous respirons, nous dormons et nous bougeons comme des robots. Nous avons des réflexes, mais plus de volonté propre. Nous ne voyons plus les couleurs qui sont présentes dans le monde.

Nos émotions sont à leur niveau le plus bas de sensibilité. Plus rien ni personne ne nous motive, nous voyons la vie passer comme un train lointain, que nous avons manqué et qui nous a laissé à la station. Et si des opportunités se présentent dans notre vie, nous sommes incapables de les saisir et d’en profiter. Le train nous passe sous le nez et nous ne pouvons rien y faire.

stagnation émotionnelle ennui

La vie s’en va de nous toujours plus rapidement, sans que nous nous rendions compte, du fait que nous sommes incapables de sortir de cet état de stagnation émotionnelle. Récupérer la capacité de nous étonner est un élément clé pour recommencer à rêver. Dans cette situation, réveiller et chérir l’enfant que nous avons tou-te-s en nous, mais qui est parfois en sommeil, est indispensable. C’est l’heure de le laisser sortir.

Le rêve ne doit pas être brimé par la réalité. Les personnes qui n’abandonnent pas leurs rêves sont capables de faire des choses inimaginables. Tout commence simplement par ouvrir les portes de notre imagination et par croire que tout est possible. Le jeu doit remplacer la rigidité d’une vie monotone, c’est un formidable outil pour récupérer notre créativité et notre joie de vivre.

 

Images de Sean Gadoury