“Les Enfants du silence” : un lieu où les mots ne sont pas nécessaires

12 mai 2017 dans Psychologie 173 Partagés

Les années 80 nous ont laissé des oeuvres majeures, et parmi elles, celle dont nous souhaitons vous parler dans cet article ; le film intitulé Les Enfants du silence, tiré du roman Children of a lesser god. On y retrouve William Hurt (James) et Marlee Matlin (Sarah), qui a reçu l’Oscar de la Meilleure Actrice pour son interprétation authentique.

Ce film raconte l’histoire d’une femme sourde et muette qui, contre tout pronostic, vit une idylle avec son éducateur spécialisé duquel elle finit par tomber amoureuse. Une histoire qui invite à la réflexion sur tout ce que l’on peut transmettre avec notre corps et qui fait ressortir ce qu’il y a de plus authentique en nous.

La scène culte de ce film est celle qui a lieu dans la piscine d’une maison sur la plage, où on peut apprécier la communication gestuelle entre Sarah et James. Dans cet échange de messages se fait explicite l’attirance qu’iels ressentent l’un-e pour l’autre, produisant un processus de conquête où les mots et la communication verbale ne sont pas présents, mais où ils ne manquent pas pour autant.

Plus que des mots : le pouvoir de la communication non verbale

Souvent, nous avons besoin des mots pour manifester aux autres nos sentiments et notre affection. Or, nous vous parlons ici du pouvoir manifeste de la communication non verbale, une manière de transmettre des messages si puissants qu’on n’a besoin d’aucun complément vocal pour toucher l’âme de l’autre.

D’un autre côté, la communication non verbale est moins consciente que la communication verbale. Pour autant elle est plus fiable et moins compliquée à manipuler. D’un autre côté, tenez compte du fait qu’avec les mots, normalement, on ne révèle pas plus de 10% de l’information que l’on veut transmettre.

Pour en revenir à la scène du film, vous n’y entendrez aucun mot, mais vous verrez une conversation passionnée où James posera des questions avec des regards sincères et loyaux, auxquelles Sarah répondra avec des caresses candides. Vous verrez qu’il n’y a rien qui puisse être remis en question, qu’il n’y a pas de doubles interprétations, que le sentiment est REEL.

L’authenticité des regards

Le système visuel est celui qui est le plus connecté à nos émotions. On le sait ; de fait, quand on veut cacher notre humeur, quand on ne veut pas que les autres lisent ce que l’on dit vraiment, ce que l’on fait, c’est que l’on détourne le regard. Dites-vous que lorsque l’on veut camoufler une émotion, note regard et nos muscles oculaires sont perturbés.

Les regards nous trahissent, nous laissent sans échappatoire face à l’autre, nous mettent à nu et nous capturent à la fois, nous laissant sans mots. Avec un regard, on peut tomber amoureux-se, on peut charmer, on peut permettre à quelqu’un de se sentir important, on peut exciter, on peut attirer une personne vers nous pour toujours.

Quand la personne qui nous aime, et à laquelle on correspond, se rapproche de nous et nous regarde dans les yeux, cela peut provoquer ce fourmillement spécial dans l’estomac, qui autrement est si difficile à atteindre. Ce regard-là peut être le meilleur refuge que vous puissiez trouver car en lui vous êtes capable de lire une compréhension immense ; cela peut aussi vous mener à avoir l’impression d’être le/la  plus grand-e étranger-ère dans un monde inhospitalier. D’une manière ou d’une autre, son pouvoir est immense.

Un regard à temps, avec une caresse inattendue, peut percer l’âme d’une autre personne d’une manière plus intense qu’un mot gentil. Avec un regard, nous sommes capables de traverser tout type de barrières et limites, car au travers d’elle on peut révéler tout ce qu’il y a de plus réel et de plus intime en nous.

Plus qu’écouter, il faut sentir

Après ce moment, Sarah ne pourra pas prononcer “je t’aime”, mais probablement James n’aura-t-il de toute façon pas besoin de l’entendre. Sans doute le sait-il déjà, car les gestes de Sarah, l’expression de son visage ou son regard ne laissent pas l’ombre d’un doute. Il s’agit d’un message ouvert, clair et sincère transmis sans autres artifices que l’intensité que transmet le corps lui-même.

Cela nous permet donc d’apprendre à quel point il est naturel de montrer ce que l’on ressent sans avoir besoin de mots ou de compliments. Cela nous permet d’apprendre la vérité, une attirance réelle et sans fin, avec de grandes doses de passion, de sincérité et de véracité. Cela nous permet d’apprendre un immense désir de communiquer au travers d’une force silencieuse et en même temps dominante.

Alors, ouvrez les yeux, assumez vos regards, utilisez vos mains et soutenez cette personne importante pour vous. Finalement, ne baissez pas les yeux, ne cachez pas vos mains, et ne tendez pas les traits de votre visage pour éviter de sourire ; vous aussi aimez en silence, les “je t’aime” réitérés ne manqueront pas car vous les aurez déjà dit et que l’autre personne le saura.

A découvrir aussi