Design graphique et psychologie : comment sont-ils liés ?

Les objets avec lesquels nous interagissons évoquent des sensations et des perceptions. Le graphisme et la psychologie étudient cette relation et nous l'explorons aujourd'hui.
Design graphique et psychologie : comment sont-ils liés ?

Dernière mise à jour : 07 juin, 2022

Chaque forme, chaque lettre, chaque tonalité influence au moment d’interagir avec elles. Pour cette raison, différentes stratégies de marketing mettent l’accent sur ces aspects afin que les entreprises se développent. Mais comment agissent-ils sur nos pensées et nos sentiments ? Nous chercherons une réponse à travers le graphisme et la psychologie.

Ces deux disciplines sont liées depuis le début, mais leur lien devient actuellement plus visible à travers des processus de formation dans lesquels elles montrent combien il est productif d’exploiter leur relation pour comprendre différents phénomènes.

À travers cet article, nous allons vous montrer quel est leur lien. Pour ce faire, nous explorerons divers domaines de la psychologie et montrerons comment ces deux disciplines fonctionnent ensemble. De plus, nous présenterons quelques exemples d’application des deux tâches.

Design graphique et psychologie : leur lien

Pour commencer, il est important de savoir à quoi chacune de ces disciplines se consacre. La psychologie se consacre à l’étude et à l’intervention du comportement, de la cognition et des émotions et le design graphique se concentre sur la projection de communications visuelles ; en d’autres termes, il s’agit d’un art et un processus dans lequel on communique un message à travers du texte, des photographies, des chiffres, etc., en cherchant précisément à ce que ces éléments fassent ressortir davantage le message.

Mais quel est leur lien ? Ils travaillent tous les deux avec l’être humain. En fait, ils interviennent dans ses pensées, sentiments et comportements : seule leur approche est différente.

psychologue faisant de la psychothérapie

Les gens vont généralement chez un psychologue pour se connaître, se perfectionner, trouver une solution à un problème, etc., et ils consultent un graphiste lorsqu’ils souhaitent faire passer un message à un public précis (cible) de manière efficace, que ce soit pour leur marque ou celle de leur entreprise.

En outre, les deux fonctionnent avec la communication. Dans le cas du psychologue, lors de l’établissement d’un lien thérapeutique avec son patient ; et dans le cas du graphiste, pour transmettre plus efficacement le message à ses destinataires potentiels à l’aide d’éléments graphiques.

D’autre part, les deux professionnels se connectent aux gens. Pour ce faire, ils doivent avoir des compétences telles que l’empathie ; il leur sera ainsi plus facile de comprendre la personne ou l’entreprise avec laquelle ils travaillent.

De plus, les psychologues et les graphistes doivent tenir compte du caractère unique de chaque personne, c’est-à-dire en quoi chacun de nous est authentique. Pour cela, ils mettent en valeur les caractéristiques que nous possédons.

Comment fonctionnent ces deux domaines ?

Le design graphique et la psychologie peuvent fonctionner main dans la main. Voyons dans quels domaines et comment ils le font :

  • Marketing. Les deux peuvent travailler avec des techniques et des études qui visent à améliorer la commercialisation d’un produit ou d’un service. En psychologie, le domaine qui le fait est la psychologie du consommateur et, en design graphique, on le fait à travers la création multimédia, l’illustration, les interfaces graphiques, l’infographie, l’identité de marque, la production artistique, le développement de l’image visuelle, la création de logos, de textes, etc.
  • Cognition à travers des modèles mentaux. C’est-à-dire le processus de cartographie de ce qu’une personne comprend du monde. Autrement dit, il s’agit d’essayer de découvrir le processus intuitif du public. Les deux professionnels l’utilisent pour savoir comment intervenir. Et, ensuite, ils l’appliquent selon leur domaine : le designer pour répliquer ces modèles dans le design et le psychologue pour identifier des modèles et les traduire à son patient, ou pour comprendre les publics et donner leur point de vue dans l’entreprise, que ce soit pour les ressources humaines ou le marketing.
  • Gestalt. Cette zone explore la façon dont les éléments se perçoivent visuellement. Ses principes se concentrent spécifiquement sur la façon dont les éléments de conception se regroupent. En psychologie, la Gestalt représente tout un courant qui se concentre, entre autres, sur la configuration à travers laquelle les éléments proviennent de sensations, de perceptions ou de la mémoire elle-même, en utilisant l’agencement de figures comme métaphores ou analogies.
  • Mécanismes inconscients. Les deux professions peuvent étudier les sentiments, les émotions et les comportements que nous provoquent différents aspects tels que : les formes, les couleurs et les textes.

Voyons maintenant, à titre d’exemple, quelques concepts qui peuvent être utilisés dans les deux domaines.

  • Proximité. Lorsque les objets sont placés à proximité les uns des autres, ils ressemblent à un groupe.
  • Similitude. Les objets qui se ressemblent sont perçus comme un seul objet ou comme faisant partie du même groupe.
  • Fermeture. Lorsqu’une forme est perçue dans son ensemble, même lorsque l’objet n’est pas complètement fermé.
  • Continuité. Lorsque l’on passe naturellement d’un objet à un autre.
  • Figure de fond. Parfois, lorsque la figure est séparée de l’arrière-plan environnant.
  • Réactions viscérales. Des situations au cours desquelles quelque chose nous frappe instinctivement.
  • Couleur. Chaque couleur est liée à un registre spécifique d’émotions. Par exemple, le jaune est souvent associé au bonheur et à la faim, le rouge à l’impulsivité, le blanc à la pureté, le bleu à la santé, l’orange à l’enthousiasme et le vert à la nature, entre autres.
  • Complexité. Il transmet un défi, donc il peut ou non nous attirer.
  • Homogénéité. En augmentant la cohérence entre les différentes caractéristiques du stimulus, il tend également à améliorer la sensation qu’il produit.
  • Identification. Lorsque nous nous sentons attirés ou reconnus par quelque chose ou quelqu’un, nous pouvons trouver cela agréable.

En bref, l’être humain a des émotions, des pensées et des comportements qui peuvent être évoqués par différents stimuli. Cependant, ces derniers provoqueront des sensations et des perceptions différentes. Tant le psychologue que le graphiste le soulignent, mais l’objectif est différent.

Réunion de personnes parlant de design graphique

Exemples d’application du design graphique et de la psychologie

Voyons quelques cas où l’intervention des deux disciplines peut être mise en évidence :

  • Coca-cola. Utilise des stratégies pour tenter d’atteindre le cœur de ses consommateurs. C’est une marque qui essaie de trouver l’identification des utilisateurs. Ses stratégies reposent sur la transmission d’aspects inhérents à l’être humain, comme le bonheur.
  • Unika. Il s’agit d’une agence créative passionnée par l’élaboration de stratégies et la création de communautés pour accroître l’engagement de leur marque. Ils s’immergent dans l’imaginaire social et mettent l’accent sur l’authenticité de chaque client pour créer des concepts spécifiques et des propositions de valeur qui génèrent un grand impact commercial.
  • L’art-thérapie. Il se centre sur les mécanismes inconscients de la personne et la façon dont ceux-ci influencent son monde affectif et cognitif et sa façon d’agir. Chaque forme, chaque texture, chaque son évoque et transmet quelque chose.
  • Recherche. L’utilisation des sensations et des perceptions comme facteur influençant une société de plus en plus efficace et active est étudiée au niveau scientifique et publicitaire. Par exemple, dans le livre L’influence de l’aspect sur l’efficacité du message publicitaire graphique, on peut voir comment l’approche psychologique et communicative offre de nombreux moyens de faire progresser les connaissances scientifiques et la publicité graphique.

Comme nous l’avons vu tout au long de l’article, le graphisme et la psychologie peuvent se compléter et travailler main dans la main, bien que l’objet soit différent dans chaque domaine. Ils convergent peut-être le plus dans le domaine de la publicité ; en fait, les deux professionnels peuvent travailler pour la même entreprise.

Pour rendre ce lien encore plus clair, vous pouvez regarder autour de vous et voir ce que chaque objet, chaque couleur, chaque texture, chaque forme, chaque lettre évoque en vous…

Cela pourrait vous intéresser ...
5 clés psychologiques appliquées au marketing
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
5 clés psychologiques appliquées au marketing

Découvrir les clés psychologiques appliquées au marketing en revient à apprendre comment les annonceurs attirent leurs consommateurs.