Comment respirer pendant l’accouchement ?

21 juillet 2018 dans Autres 0 Partagés
respirer pendant l'accouchement

L’accouchement est probablement la phase qui génère le plus de peurs lors d’une grossesse, notamment lorsqu’il s’agit de la première. Il existe heureusement des ateliers de formation et de préparation au cours desquels la femme enceinte apprend à réguler sa respiration au fil du temps pour amoindrir la douleur, outre le fait d’obtenir des informations réalistes sur ce qui peut arriver.

Les techniques pour respirer pendant l’accouchement sont donc très bénéfiques pour la mère et le bébé. Il a été démontré que les techniques de relaxation, y compris la respiration, réduisent le stress et les probabilités de devoir recourir à un accouchement assisté. Elles garantissent par ailleurs que le bébé reçoive suffisamment d’oxygène lors de l’accouchement. Il convient donc de les pratiquer.

De nombreux médecins et sages-femmes considèrent que ces exercices peuvent aider à canaliser l’anxiété et à rendre le processus moins difficile et effrayant pour les futures mamans. Les études confirment que la respiration est une base fondamentale pour toute future maman. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que les techniques de respiration sont le seul moyen pour les femmes de  moins souffrir et de réduire la tension.

La respiration rythmée pendant le travail d’accouchement maximise la quantité d’oxygène disponible pour la mère et pour le bébé. Les techniques de respiration peuvent également aider à faire face à la douleur des contractions. Respirer peut sembler très simple et évident. Il est même difficile de croire qu’elle peut avoir un impact important sur les sensations accablantes qui accompagnent l’accouchement. La respiration est cependant essentielle pour atténuer l’impact des contractions.

Techniques pour respirer pendant l’accouchement

Les techniques pour respirer pendant l’accouchement peuvent aider à contrôler la douleur. Elles peuvent pour le moins aider à la surmonter. Vous devez tout d’abord trouver un modèle qui fonctionne pour vous. Puis pratiquer la respiration. Vous serez ainsi autant préparée que possible lorsque que débutera le travail d’accouchement.

respirer pendant l'accouchement

Voici notre proposition de techniques de respiration pendant le travail d’accouchement :

Souffler une bougie

Respirez profondément lorsqu’une contraction apparaît, puis dissipez la douleur dans de courtes respirations. Visualisez une bougie en face de vous, que vous éteindrez avec le souffle.

Le fil d’or

Commencez par inhaler profondément par le nez avec le début de la contraction. Respirez ensuite doucement par la bouche, en visualisant la sortie du souffle comme un fil d’or qui tourne et s’éloigne de vous pendant que vous expirez, éloignant ainsi la douleur.

En comptant la respiratione

Comptez jusqu’à 3 pendant que vous respirez. Expirez ensuite en comptant jusqu’à 5. Le but est de réguler votre respiration et de vous donner une raison de vous concentrer. Les femmes qui ont davantage besoin de distraction peuvent le faire dans une langue étrangère ou faire le compte à rebours.

Évitez l’hyperventilation

Respirer trop vite ou expulser trop de dioxyde de carbone peut provoquer des vertiges et des sensations de fourmillement dans les doigts et les orteils.

Certaines futures mamans tendent à s’hyperventiler lors du pic des contractions intenses et ont besoin de se voir rappeler les conseils pour détendre leur respiration. Si vous commencez à hyperventiler, inspirez par le nez et expirez par la bouche aussi lentement que possible.

respirer pendant l'accouchement

La technique relax

Cette méthode fonctionne à la fois psychologiquement et physiquement. Le mot « relax », qui a deux syllabes « re » et « lax » doit être répété dans votre esprit pendant que vous respirez. Lorsque vous inhalez, pensez « re » dans votre esprit, et lorsque vous expirez, « lax ».

Laissez votre esprit se concentrer sur la deuxième syllabe « lax » de l’expiration et prolongez-la plus que lors de l’inspiration. Nous sommes convaincus que vous sentirez votre corps et vos muscles tendus relâcher la tension lorsque vous expirez avec cette méthode.

Avoir le soutien de votre conjoint

Il convient, lors de ce moment particulier, de disposer de l’aide de votre conjoint (ou, à défaut, d’une personne de confiance) pour vous donner un coup de main avec des techniques de respiration pendant le travail. L’une de ses plus importantes missions sera de vous rappeler de réduire la vitesse si vous commencez à respirer trop rapidement en réponse à une forte contraction. Idéalement, il vous aidera à adopter des respirations lentes et détendues.

Il convient de parler préalablement à cette personne de la technique pour respirer pendant l’accouchement que vous aimeriez utiliser. Elle sera donc chargée de vous rappeler le modèle de la respiration chaque fois que vous ressentirez une contraction et que vous tendrez à en changer.


A découvrir aussi