Comment féliciter quelqu'un correctement selon la science

Les bons compliments sont donnés en privé, en étant sincères, directs et sans recourir à des astuces ou à des ornements dialectiques, selon la science.
Comment féliciter quelqu'un correctement selon la science

Dernière mise à jour : 09 septembre, 2021

Comment féliciter quelqu’un de la bonne manière ? Parfois, nous en faisons trop. Pour d’autres, nous ne sommes pas à la hauteur et parfois le message n’est pas bien compris. Exalter les qualités d’une personne est un art difficile que tout le monde ne sait pas pratiquer. Qui plus est, beaucoup d’entre nous ont déjà vécu le fait de vouloir vanter une tâche accomplie et, ce faisant, ce que nous ressentons est un inconfort.

D’ailleurs, il est courant de se méfier, de penser que « il dira la même chose à tout le monde » ou « sûrement ce qu’il a dit est faux ». Nous sommes sceptiques par nature ou, pire encore, il y a des moments où nous ne nous sentons pas dignes de ce renforcement positif, de cette caresse verbale. Cependant, il faut le faire. Vous devez à la fois accepter les compliments et savoir les offrir.

C’est ce que la science nous dit à ce sujet.

Nous avons tous besoin de recevoir des éloges de temps en temps. C’est une façon de reconnaître l’effort de l’autre et d’apprécier sa valeur.

équipe de travail représentant comment féliciter quelqu'un correctement

Clés pour féliciter quelqu’un correctement selon la science

Lorsqu’il s’agit de féliciter quelqu’un correctement, vous devez atteindre deux objectifs : rendre ce renforcement crédible et qu’il soit enrichissant pour la personne. Pensons par exemple à l’importance de ce type de validation chez les enfants. Si nous les appliquons constamment et sans signification, l’enfant cessera d’essayer de les recevoir et ils perdront leur valeur.

Ainsi, la première clé que nous devons suivre est simple : un compliment doit être fait lorsque la circonstance le démontre. Il ne faut pas tomber dans l’excès et encore moins dans la paresse ou l’indifférence. Si un ami, un employé, un collègue, un partenaire ou un proche le mérite, faites-le lui savoir. Accordons-lui notre juste reconnaissance.

Gardons quelques conseils à l’esprit.

Un compliment est un outil social puissant, mais il ne faut pas en abuser

Nous venons de le signaler, en matière de « caresses verbales », le moins est le plus. Nous disons cela pour quelque chose de très spécifique. Un compliment est un outil social qui nous permet de nous rapprocher des gens. De cette façon, il y a ceux qui, du seul fait de « bien tomber » ou de gagner la confiance de quelqu’un, n’arrêtent pas d’émettre des renforts positifs.

Ce n’est pas approprié, ce comportement génère de la méfiance. Il existe de nombreuses façons de se connecter les uns aux autres, mais recourir à la stratégie classique de “lancer des fleurs” sans rime ni raison n’est pas la bonne chose à faire.

Toujours en privé

Pour féliciter quelqu’un correctement, vous devez le faire en privé. Les renforcements positifs et les critiques spécifiques ne doivent pas être faits publiquement et aux yeux de tous. Assurons-nous que ce moment où nous disons à quelqu’un que nous l’admirons ou que son travail est exceptionnel se fasse dans l’intimité.

Il est également important de choisir le bon moment. Il existe des moments plus propices que d’autres à ce type de conversation.

Connaître la personnalité dont vous voulez faire l’éloge

Des articles de recherche, tels que ceux réalisés dans les universités de College Roosevelt et d’Utrecht, aux Pays-Bas, rappellent quelque chose d’important. Pour féliciter quelqu’un correctement, nous devons connaître la personne pour savoir comment lui donner ce renforcement positif.

C’est la conclusion à laquelle on est arrivé en voyant que l’éloge n’était pas utile dans l’ensemble de l’échantillon étudié (les lycéens en l’occurrence). Il a été constaté que pour certains étudiants, cela était utile : leurs performances s’amélioraient. Cependant, dans d’autres, il n’y a eu aucun changement.

Cela nous montre que chaque individu traite ces gestes positifs de différentes manières. Il y a ceux qui n’y accordent pas d’importance et d’autres pensent qu’ils ne les méritent pas. Ainsi, pour que le message leur parvienne correctement, nous essayons de savoir comment le rendre crédible et utile.

Comment féliciter quelqu’un de la bonne manière : soyez précis et direct

Évitez les astuces, les mots élaborés et les longs discours. Pour féliciter quelqu’un de manière correcte, soyez direct, sincère et proche. Essayez de façonner ce lien émotionnel avec lequel atteindre l’autre personne non seulement avec le message, mais aussi avec les regards, avec la communication non verbale.

La qualité du message : toujours à la première personne et avec des mots positifs

“Je vous admire et je suis fier de vous”, “Je pense que votre travail est d’une qualité exceptionnelle”, “J’ai été ravi que vous ayez fait cela”… Une autre clé pour féliciter quelqu’un correctement est d’utiliser la première personne et de toujours utiliser des mots positifs, en évitant les termes tels que “mais”, “non”, “bien que”, etc.

Mère parlant à sa petite fille symbolisant comment féliciter quelqu'un de la bonne manière

L’éloge de soi est également important

Il y a un aspect curieux quand il s’agit de louange. Des travaux de recherche tels que ceux menés à l’Université de Bielefeld (Allemagne) indiquent qu’en moyenne, nous accordons plus de vérité aux critiques qu’aux éloges des autres. D’une certaine manière, nous ne croyons pas toujours à ces renforcements positifs des autres, mais au contraire nous sommes plus sensibles à une critique spécifique.

La vérité est qu’il serait approprié et conseillé de laisser plus de place aux caresses verbales et de les célébrer. Nous sommes tous dignes de ces renforts et pour cela, rien de mieux que de commencer par nous féliciter. Apprendre à valoriser nos progrès, nos réussites et nos vertus est un moyen de renforcer nos valeurs et notre estime de soi. Il n’y a rien d’égoïste là-dedans.

Cela pourrait vous intéresser ...
Remercier n’est pas de la politesse, c’est le signe d’un pouvoir extraordinaire
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Remercier n’est pas de la politesse, c’est le signe d’un pouvoir extraordinaire


  • Catania, A.. (2001). Positive psychology and positive reinforcement. American Psychologist. 56. 86-87. 10.1037/0003-066X.56.1.86.
  • Gleerum, Jap (2019) The effects of praise for effort versus praise for intelligence on vocational education students. Educational Psychology  An International Journal of Experimental Educational Psychology Volume 40, 2020 – Issue 10. https://doi.org/10.1080/01443410.2019.1625306
  • Meyer, W.-U. (1992). Paradoxical effects of praise and criticism on perceived ability. European Review of Social Psychology, 3, 259-283.
  • Krueger, J. I., Heck, P. R., Evans, A. M., & DiDonato, T. E. (2020). Social game theory: Preferences, perceptions, and choices. European Review of Social Psychology, 31, 322-353.