Coco Chanel : biographie d'une icône de l'élégance

La vie de Coco Chanel a été riche en succès, tragédies et créativité dans sa plus grande expression. C'est une icône de la mode qui a changé pour toujours la façon dont s'habillent les femmes du monde entier.
Coco Chanel : biographie d'une icône de l'élégance

Dernière mise à jour : 01 avril, 2021

Coco Chanel est une légende dans le monde de la mode. Beaucoup la considère comme la créatrice de mode la plus importante du XXème siècle. Elle a à jamais changé le monde de la mode féminine, principalement parce qu’elle a été la première à penser que les femmes pouvaient également porter des vêtements d’hommes.

C’est aussi Coco Chanel qui a à jamais banni les modes alambiquées pleines d’attirail et d’apparat. Elle a en effet opté pour la simplicité et le confort, des critères qui demeurent à ce jour. Même si ce n’était pas son véritable objectif, elle fait partie des personnalités ayant le plus contribué au féminisme.

« Pendant mon enfance, je n’avais envie que d’être aimé. Je réfléchissais chaque jour à la façon de me suicider, même si, au fond, j’étais déjà morte. Seule la fierté me sauva. »

-Coco Chanel-

La vie de Coco Chanel a été très controversée. Comme c’est souvent le cas pour les grands personnages, elle a connu diverses expériences douloureuses. Et ce, dès sa propre enfance. Elle est néanmoins devenue une grande créatrice, une femme d’affaires, une dirigeante ainsi qu’une source de scandales à plusieurs reprises.

Des panneaux Chanel.

Les premières années de Coco Chanel

Coco Chanel est née dans un hospice de Saumur (France), le 19 août 1883. Son vrai nom était Gabrielle, nom donné par les religieuses de l’établissement. Elle était la fille d’un vendeur ambulant et d’une paysanne, avec peu de ressources économiques. Elle avait quatre frères et sœurs : Antoinette, Alphonse, Lucien et Augustin, lequel décéda à la naissance.

Tous ont grandi dans des conditions sordides. Sa mère souffrait d’asthme et reçut peu de soins. Elle est morte d’une bronchite lorsque Coco avait 11 ans. Elle et sa sœur se sont donc retrouvées dans une maison de charité, dirigée par des religieuses. Là, elles ont été soumises à une discipline extrême. Elles ont appris à broder, coudre et repasser.

A 18 ans, elle déménage dans un autre internat à Moulins, où elle rencontre sa tante Adrianne, de deux ans à peine son aîné. Les deux amies deviennent inséparables jusqu’à leur mort. Pour Coco Chanel, ce passé triste et misérable était une source de honteElle inventait souvent des histoires pour essayer de le cacher.

D’apprenti à maître

Avec sa tante Adrianne, Coco Chanel commence à travailler comme assistante tailleuse à Moulins. Là, elles perfectionnent leurs compétences en couture et apprennent à fabriquer des chapeaux.

Gabrielle aimait aussi chanter. Elle obtient même un contrat pour chanter. On lui demandait toujours de chanter la chanson Qui a vu Coco au Trocadero ? De là vient son pseudonyme.

Elle commence à concevoir et, plus tard, à vendre des chapeaux, obtenant un franc succès. À cette époque, elle rencontre également Étienne Balsan dont elle tombe amoureuse. Il lui fait découvrir des lieux de luxe et d’extravagance. Il l’invite à à des courses d’équitation, raison pour laquelle elle décide de commander un pantalon chez un tailleur afin de se sentir à l’aise.

Coco et Étienne vont ensemble à Paris. Là, elle rencontre Arthur Capel. Avec son aide et celle d’Étienne, elle crée son premier magasin de chapeaux. Elle fonde en 1910, grâce à Capel, le premier hôtel particulier Chanel à Paris. Elle part finalement vivre avec Capel, dont elle est tombée amoureuse depuis longtemps.

Un succès incontestable

Dès lors, Coco Chanel ne connaît que des succès. Sa renommée commence à grandir et elle, qui ne craignait jamais les défis, consolide toujours plus son propre style. La simplicité, le confort et l’audace étaient sa marque de fabrique. Elle tombe enceinte de son conjointe, mais fait une fausse couche, perdant par la même, pour toujours, la possibilité d’être mère.

Arthur Capel la quitte au bout de 8 ans pour épouser une noble qu’il quittera plus tard pour retourner avec Coco. Cette dernière conçoit plus tard une robe de mariée pour sa sœur qui, malheureuse dans son mariage, se suicide. Dès lors la Maison Chanel n’a plus jamais conçu de robes de mariée.

En 1919, Capel, son grand amour, meurt dans un accident de voiture. Coco Chanel vit des jours difficiles, mais retourne au travail. Elle introduit alors l’utilisation de la fourrure de lapin dans les vêtements, ce qui fut un succès retentissant. Elle rencontre un peu plus tard Igor Stravinski et tous deux tombent follement amoureux l’un de l’autre..

Une photo de Coco Chanel.

Une fin inattendue

La relation avec Igor Stravinsky dure un certain temps, mais ce dernier était marié. Coco Chanel rencontre ensuite le duc Dimitri, un noble expulsé de Russie, l’un des meurtriers du célèbre Raspoutine. Les deux entament une liaison. Igor lui offre les perles de la dynastie des Romanov qu’il avait réussi à sauver. Coco initie cette mode à partir de ce cadeau.

Elle introduit ensuite la mode de la jupe au genou, la jupe longue étant jusqu’alors la seule à être utilisée. En 1921, elle lance son célèbre parfum Chanel n°5, qui contient 80 composants et devient un classique. Elle lance par ailleurs la mode de la « robe noire » qui n’était auparavant utilisée que pour le deuil.

Elle devient plus tard la créatrice officielle de MGM à Hollywood. En 1934, elle se fiance à Paul Iribe, mais ce dernier meurt peu de temps après d’une crise cardiaque. Elle a ensuite eu une liaison avec un officier allemand.

Ses succès ont duré jusqu’à l’âge de 80 ans. C’est à cet âge qu’elle appelle sa femme de chambre pour lui dire la chose suivante : ” Vous voyez ? C’est comme ça qu’on meurt.” Et Coco Chanel décède.

Cela pourrait vous intéresser ...
Isadora Duncan, biographie de la créatrice de la danse moderne
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Isadora Duncan, biographie de la créatrice de la danse moderne

La vie d'Isadora Duncan a été un mélange de talent, de rébellion et de tragédie. Elle a osé penser librement. Découvrez-en davantage ici !



  • Urrea, I. (1997). Coco Chanel: la revolución de un estilo. Ediciones Internacionales Universitarias.