Bob Dylan, la biographie d’une légende

29 novembre 2019
Bob Dylan est un musicien contemporain culte. Il a fait de la musique pop une création littéraire. Il interprète le monde actuel avec son point de vue étonnant et émouvant. On peut dire que c'est une légende vivante.

Bob Dylan est l’un des musiciens les plus influents des XXe et XXIe siècles. Il a également reçu le prix Nobel de littérature en 2016. Néanmoins, cette décision de l’Académie suédoise a suscité bon nombre de controverses.

Quoi qu’il en soit, sa musique est poétique et sa poésie, musicale. Sa forme d’art lui a aussi permis de connaître de nombreux succès dans la culture populaire aux États-Unis et dans le monde. Ce qui est certain, c’est qu’il est aujourd’hui considéré comme une icône de la contre-culture.

Tout d’abord, une des choses qui tenait à cœur à Bob Dylan dans sa biographe était de clarifier le fait qu’il n’avait pas emprunté son nom au poète Dylan Thomas, comme beaucoup le croient. Lui raconte qu’il s’était en fait inspiré d’un personnage d’une série de cow-boys, Matt Dillon. Cependant, à propos du poète homonyme, il nous dit que « La poésie de Dylan Thomas est pour ceux qui ne sont pas vraiment satisfaits au lit. Pour ceux qui s’adonnent au romantisme masculin« .

« Pas une seule fois je n’ai eu le temps de me demander si mes chansons étaient de la littérature. Je remercie donc l’Académie suédoise d’avoir pris le temps d’examiner cette question et de fournir une réponse aussi merveilleuse. »

-Bob Dylan-

La musique de Bob Dylan est complexe et intéressante. Elle puise ses racines dans des rythmes aussi différents que le rock, le folk, la country, le blues ou encore le jazz. Cependant, ce sont ses textes qui sont les plus fascinants. En effet, ils explorent les thèmes sociaux, politiques, littéraires, philosophiques et spirituels. C’est certainement ce qui a donné à Bob Dylan une personnalité unique dans le monde de la musique et qui lui a valu le prix Nobel de littérature en 2016.

Bob Dylan, un garçon simple

Bob Dylan est né à Duluth (Minnesota, États-Unis) le 24 mai 1941. Son vrai nom est Robert Allen Zimmerman. Il vient d’une famille juive, d’origine ukrainienne, du côté de sa famille paternelle, et lituanienne, du côté de sa famille maternelle. Ses racines familiales se situent également en Turquie.

Dylan a vécu dans sa ville natale jusqu’à l’âge de 6 ans. Là, son père a attrapé la poliomyélite et la famille a déménagé dans la ville de sa mère, à Hibbing. C’était un endroit qui semblait s’être arrêté dans le temps. Bob Dylan l’a décrit comme un lieu où « la culture se fonde principalement sur les cirques et les carnavals, les prédicateurs et les pilotes, les spectacles de bûcherons et de comédiens, les orchestres musicaux et les émissions de radio. »

Son père était propriétaire d’un magasin d’électroménager, où le jeune Bob a eu son premier emploi comme balayeur. À Hibbing, il a donc fréquenté l’école secondaire et a connu ses premières petites-amies, Gloria et Encho. Elles ont inspiré ses premiers vers et poèmes. C’est aussi là qu’il a appris la musique et rejoint ses premiers groupes de musique.

Un changement radical

Tout d’abord, Dylan a fait un bref séjour à l’Université du Minnesota. Il a abandonné ses études à la fin de sa première année et s’est rendu à New York. C’est là qu’il a rencontré sa véritable famille musicale de cœur. Il a fait ses premières présentations au Café Wha?. Il y interprétait des chansons de Woody Guthrie, une de ses grandes idoles. Au fond, c’est au travers de la musique de Guthrie que Dylan a trouvé la force de faire ce voyage improbable.

Même si Bob Dylan ne rencontre pas immédiatement le succès au sens strict du terme, il apprend beaucoup pendant cette période. C’est une véritable éponge. Il observe, analyse, en tire des conclusions. Il veut tout savoir. Et, il veut se plonger dans tous les rythmes afin de parfaire ses connaissances musicales. C’est aussi un grand lecteur. Il dévore les œuvres des écrivains classiques grecs, mais aussi celles de Kant, Whitman, Ezra Pound, T. S. Eliot, Ginsberg, Shelley, Poe et William Burroughs, et bien d’autres.

Puis, il a rencontré John Hammond, une sorte de chasseur de tête d’artistes. Après avoir parlé de Dylan à Albert Grossman, ce manager a développé une passion pour ce garçon de 20 ans qui respirait le talent. Au cours des 4 années suivantes, ils ont aidé Bob Dylan a écrire de véritables œuvres et ce dernier est devenu célèbre.

Un artiste unique

En 1965, Bob Dylan rencontre la consécration avec sa chanson « Like a Rolling Stone« . Elle a été répertoriée comme la meilleure chanson du XXe siècle par plusieurs publications spécialisées américaines. Dylan s’est créé une identité unique dans les 9 albums qu’il a produits au cours de cette décennie.

Bob Dylan a complètement révolutionné la musique pop. En effet, ses paroles sont de véritables poèmes et sa musique est une savante combinaison de sons. Il a même su aborder dans ses chansons le thème de la religion et en tirer un succès inattendu. Enfin, il a accompli ce que peu d’artistes ont su faire. A savoir, avoir un public fidèle qui le suit depuis des décennies. Aujourd’hui encore, il a de nombreux fans de tous âges partout dans le monde.

Le prix Nobel de littérature qui lui a été attribué en 2016 a suscité beaucoup de polémiques. En effet, c’était la première fois que ce prix était décerné à un musicien populaire. Malgré tout, beaucoup ont applaudi cette décision car c’est une récompense amplement méritée. A ce sujet, Leonard Cohen a su résumer ce que beaucoup pensaient :

« Je vais parler de la remise du prix Nobel de littérature à Bob Dylan. Pour moi c’est comme épingler une médaille sur le mont Everest pour le reconnaître comme une belle et haute montagne. Dylan est tellement génial que le prix n’est qu’une évidence, un simple détail. »

 

Scaduto, A., Pérez, A., & Flórez, J. M. A. (1975). La biografía de Bob Dylan. Ediciones Jucar.