Avec le temps, j’ai appris que je ne manque pas à ceux qui ne me cherchent pas

10 mars 2016 dans Psychologie 6258 Partagés

Quand au fil du temps, une personne ne nous offre rien de plus que des rejets et de l’indifférence, on a du mal à croire qu’elle puisse s’intéresser à nous ou nous aimer, et qu’on puisse lui manquer.

Dans ces cas-là, on se dit que quelque chose en nous mène l’autre à ne pas nous accorder son attention, on se sent donc moins important à ses yeux, et par conséquent, c’est notre estime de nous-même qui en pâtit.

Même si nous méritons tous de nous sentir respectés et aimés par les autres, ce n’est malheureusement pas toujours le cas ; souvent, au cours de notre vie, on doit faire face à l’insolence et la déception.

L’indifférence et le rejet génèrent en nous une grande souffrance émotionnelle tout à fait comparable à la douleur physique ; on ne doit pas la mésestimer.

En effet, il a été prouvé que l’indifférence stimule les mêmes zones cérébrales que la douleur physique, et par conséquent, elle peut être tout aussi insupportable mentalement.


On ne doit donc pas nous confronter à ces situations, mais assumer le fait que l’on doive consacrer du temps et faire des efforts pour panser ces blessures que l’on s’est faites en tombant dans notre course vers quelqu’un qui ne voulait pas de nous à ses côtés.


las-palabras-solo-duelen-cuando-te-importa-quien-las-dice

Avec le temps, vous apprendrez à vous respecter et à vous connecter émotionnellement à ceux qui le méritent

Avec le temps, vous apprendrez à vous respecter et à prendre de la distance par rapport à l’indifférence des autres ; à reconsidérer vos relations et à prêter attention à vos besoins émotionnels ainsi qu’à ceux des autres.

Cependant, il est important d’apprendre à reconnaître les tentatives de « déconnexion » des autres envers nous (et inversement).

Voyons quelques comportements qui font ressentir de l’indifférence :

Si une personne se désintéresse de vous au lieu de prêter attention à vous

Si cela arrive, l’autre nous envoie alors un message direct : tu ne m’intéresses pas. Les gens qui négligent les autres n’ont pas l’intention de leur faire du mal ; ils sont simplement accaparés par leurs propres intérêts et ne parviennent pas à accorder de l’attention aux personnes qui les entourent.

De notre côté, la meilleure des choses à faire pour éviter de manifester aux autres du désintérêt et de l’indifférence, consiste à nous demander quel est l’objectif de chacune des relations que l’on entretient.

Ainsi, si on se rend compte que ce que l’on veut, c’est se connecter, on doit se mettre à collectionner les moments émotionnels en cherchant à passer des moments au cours desquels on se rapproche émotionnellement des autres, et en célébrant ces moments.

mujer-pelo-rubio-espigas

Etre sur la défensive

Si au lieu d’adopter une attitude d’écoute empathique s’institue dans nos interactions avec les autres une certaine indifférence, de l’hostilité et une attitude défensive, alors les tentatives de connexion seront sabotées.

Quand les échanges commencent avec des attitudes négatives, accusatives ou critiques, il est facile de prédire comment se développera la conversation ou la relation.

Si on ne veut pas que l’autre se sente sous-estimé, il est alors important de faire attention aux mots que l’on emploie lorsque l’on s’adresse aux autres.

Eviter les conversations qui doivent avoir lieu

On doit également faire face à l’indifférence, lorsque l’autre évite d’avoir avec nous une conversation qui doit avoir lieu afin que l’on puisse régler ce qui ne va pas bien. Evidemment, cela affecte la relation et nous ébranle.

En effet, souvent, les plus grands désaccords surgissent entre ces personnes qui laissent la tension prendre de l’ampleur, ce qui génère toujours plus de confusion.

Un tel comportement refroidit les relations, et creuse un fossé qui devient insurmontable avec le temps.

mujer-dignidad

Il est important d’apprendre à détecter ces signes et de toujours mieux parvenir à se connecter émotionnellement aux autres.

Cependant, il faut savoir reconnaître de quel côté penche la balance lorsqu’on reconsidère notre lutte afin de sauver une relation.


Il est difficile de préserver la loyauté lorsqu’elle est basée sur l’intérêt que l’on a ou que l’on représente ; dans ce cas-là, logiquement, lorsque les besoins changent, la loyauté en fait de même (ce qui nous mènera alors à ressentir désintérêt et indifférence).


Il n’y a rien de surprenant à cela ; en revanche, nous devons nous protéger des intérêts et de l’égoïsme des autres, en nous revalorisant.

L’attention d’une personne n’a pas autant de poids dans notre vie que ce que l’on peut croire quand la froideur et l’indifférence nous prennent par surprise.

Ainsi, peut-être que la clé consiste à se donner du temps, à comprendre tout cela et à prendre conscience de l’importance qu’il y a à se reconnaître, à prendre soin de soi et à s’occuper de soi.

Moins on sera en harmonie avec nous-même, plus notre authenticité et notre bien-être se détérioreront…ce qui n’en vaut pas la peine.

Note au lecteur

Si vous voulez approfondir vos connaissances sur des thèmes tels que la communication émotionnelle, nous vous conseillons de lire Guide de l’amour et de l’amitié de John . Gottman et Joan DeClaire.

A découvrir aussi