Aimez-vous, vous avez besoin de vous

24, août 2017 dans Emotions 588 Partagés

Nous passons la moitié de la vie à aspirer à être différent-e de ce que nous sommes, compromettant ainsi notre équilibre émotionnel. Nous voulons avoir un corps différent de celui que nous avons, maquiller nos défauts, stimuler ce qui nous manque et en définitive être qui nous ne sommes pas. Cet entêtement à se disputer avec soi-même génère du mal être, parfois injustifié. La vie peut être plus simple. Aimez-vous pour ce que vous êtes.

Nous ne voulons pas dire qu’il ne faut pas lutter pour s’améliorer, pour se trouver et pour obtenir ce que nous voulons de nous-même, mais de là à ne pas s’accepter, il y a une ligne sur laquelle se trouvent de nombreux problèmes émotionnels que nous nous inoculons nous-mêmes. On nous a appris à nous valoriser via des objectifs extérieurs peu accessibles pour la plupart des gens. La société est installée dans un mal être général à cause de buts qui nous apporteraient un bien-être douteux et que dans tous les cas, on atteindra que dans le futur. Nous vivons beaucoup mieux qu’il y a des années, mais nous sommes beaucoup moins heureux-ses.

Par exemple, les personnes qui souhaitent améliorer leur opinion d’elles-mêmes à partir du corps se trouvent face à un curieux dilemme. La plupart, une fois qu’elles ont atteint leur objectif esthétique, continuent à ne pas s’aimer et continueront ainsi si elles ne parviennent pas aux tréfonds de ce mal-être. S’aimer est le seul chemin qu’il nous reste si nous voulons laisser derrière nous une grande partie de notre insécurité. Alors : aimez-vous, vous en avez besoin !

« S’aimer soi-même est le début d’une histoire d’amour éternelle. »

-Oscar Wilde-

Aimez-vous, si tout fait défaut, vous n’aurez que vous-même

L’idée que chacun-e a de soi définit l’amour que l’on se porte. Si nous sommes capables d’évaluer nos aspects positifs, acceptant nos limites, nous aurons une bonne image de nous-même. Si nous nous évaluons uniquement à partir des aspects négatifs, nous nous sentirons contrarié-e de notre opinion personnelle, ce qui nous empêchera de nous accepter et donc de nous aimer.

Notre niveau d’estime de nous-même détermine la manière dont nous appréhendons la vie. L’estime de soi est indépendante des choses extérieures, c’est plutôt le reflet de la satisfaction que nous ressentons face ce que nous sommes. Cette satisfaction est plus commune chez les personnes optimistes, car elles sont capables de voir leurs qualités et d’accepter leurs fragilités. À l’inverse, les personnes pessimistes ne laissent passer que leurs caractéristiques les plus défavorables, en décalage avec qui elles sont vraiment.

L’optimisme modéré peut faire partie de cette formule pleine d’espoir pour avoir une estime de soi saine. Il a été calculé que 30% de l’optimisme provient d’une charge génétique, et 70% est donc appris. On peut augmenter notre optimisme, en alimentant les états émotionnels gratifiants, en stimulant des approches positives de pensée et non pas en jugeant les choses qui ne nous affectent pas.

« Tu peux chercher l’univers entier pour trouver quelqu’un qui mérite autant ton amour et ton affection qu’en toi-même. Tu ne trouveras cette personne nulle part ailleurs qu’en toi. Tu es celui ou celle qui mérite ton amour et ton affection plus que n’importe qui d’autre en ce monde. »

-Bouddha-

Nous avons tendance à plus valoriser celleux qui nous entourent que nous-même

Nous valorisons plus les qualités chez les autres car nous n’avons pas suffisamment la confiance, ni la patience nécessaire pour les voir chez nous. Pour nous évaluer de manière juste et bienfaisante, il faut tout d’abord se respecter, et faire vœu de confiance en soi.

En général, nous nous ne valorisons pas assez. Chacun-e d’entre nous est unique en termes de qualités, mais nous ne savons pas nous donner la bonne valeur. Ce n’est pas parce que les autres ne le font pas, mais parce que nous-mêmes, nous ne nous valorisons pas suffisamment. Une bonne estime de soi ne dépend pas de l’opinion que les autres ont de nous, mais du résultat de notre évaluation personnelle.

Quand nous nous évaluons, les caractéristiques personnelles et la manière dont nous créons du lien avec nous-même entrent en jeu. Cette évaluation permet de savoir si nous pouvons nous accepter tel-le-s que nous sommes et surtout si nous nous aimons pour ce que nous sommes. S’évaluer de manière juste signifie croire que nous sommes capable d’affronter la vie. Aimez-vous… ne l’oubliez pas.

« Aime-toi avant tout et tout le reste suivra. Il faut vraiment s’aimer soi-même pour réussir à faire quelque chose dans ce monde. »

-Lucille Ball-

Lisez aussi : Je t’aime au-delà de l’habitude et de la peur de la solitude

A découvrir aussi