Aileen Wuornos, la chasseuse d'hommes

Aileen Wuornos était une tueuse en série américaine qui vola ses victimes, tous des hommes, qu'elle a finalement assassinés avec une arme à feu. Reconnue pour son caractère hostile, maussade et intimidant, elle sera exécutée par injection létale en 2002.
Aileen Wuornos, la chasseuse d'hommes

Écrit par Vanessa Viqueira

Dernière mise à jour : 07 novembre, 2022

Aileen Wournos devint la tueuse en série la plus célèbre d’Amérique. La renommée était incontestablement méritée.

Elle ne montra  jamais de remords pour les meurtres commis, invoquant la légitime défense. La réalité est que la vie d’Aileen n’a jamais été facile depuis sa naissance.

Enfance et adolescence

Aileen Carol Wuornos naquit le 29 février 1956 à Rochester (Michigan, États-Unis), sous le nom d’Aileen Carol Pittman.

Sa mère Diane l’abandonna six mois après l’accouchement et son père Leo était en prison pour maltraitance d’enfants. Aileen, sa sœur Laurie et son frère Keith ont été envoyés vivre chez leurs grands-parents, Lauri et Britta Wuornos, qui les  adoptèrent en 1960.

Aileen Wuornos

Une enfance horrible

Son amie de toujours, Dawn Botkins, dira dans un documentaire ultérieur qu’elle vit Aileen être sévèrement battue par son grand-père, même en sachant qu’il y avait des témoins. De plus, la rumeur disait qu’elle était la fille biologique de son grand-père, qui aurait également abusé d’elle et de sa mère.

Les disputes, les bagarres et les coups étaient une constante dans cette famille. L’un des nombreux épisodes laissera des traces sur sa peau à vie : sa grand-mère lui brûle la peau avec un liquide inflammable.

À l’âge de neuf ans, Aileen Wuornos commença à se prostituer. À l’âge de quatorze ans, elle accouche d’un bébé qu’elle donnera en adoption et, après avoir été chassée de chez elle, elle part vivre dans la forêt.

L’espoir d’une vie meilleure

Quelque temps plus tard, Aileen entreprendra une étape de voyage à travers le pays à la recherche de travail. Finalement, elle finira par pratiquer la prostitution. La petite Aileen était devenue une femme, mais elle était sauvage, sans instruction et avec un caractère violent qui intimidait.

Elle épousa le président du yacht club Lewis Gratz Fell, dont elle divorcia peu après. Ses entrées et sorties de prison furent continues pour vol de véhicule, résistance à l’autorité, entrave à la justice, menaces avec une arme à feu, et un long etcetera.

Enfin, elle entamera une relation avec Tyria Moore, une femme rencontrée dans un bar gay du quartier, dont elle tombera amoureuse. Le couple entreprendra une série d’aventures criminelles sous de faux noms.

La femme araignée

Aileen Wuornos a été baptisée par les autorités comme la femme araignée, en raison de son aversion pour les hommes et de son goût pour les vêtements en cuir noir.

Son meilleur ami était un pistolet de calibre 22, qu’elle portait pour se protéger, mais utilisa à d’autres fins lorsqu’un jour elle a appuya sur la gâchette et ne put faire marche arrière.

Semant des cadavres

Tout commença lorsque elle rencontra Richard Mallory, un camionneur de 51 ans qui passait des heures à conduire sur l’autoroute et qui avait été accusé d’agression sexuelle. Selon la version d’Aileen, cette rencontre n’était pas comme les précédentes avec d’autres de ses clients. Elle accusa Richard Mallory de l’avoir agressée sexuellement par voie anale.

Aileen lui tira trois fois dans la poitrine avec le pistolet, puis enveloppa son corps dans un tapis et le quitta. Elle na laissa aucun indice, de sorte que l’enquête prit fin.

Un an plus tard, la dépouille de David Spears, 43 ans, abattu de six balles, fut retrouvée. Pendant que l’identification était en cours, à peine cinq jours plus tard, un troisième corps avec neuf impacts fut retrouvé. Plus précisément, celui de Charles Carskaddon, 40 ans.

Concernant le quatrième corps, identifié comme étant Peter Siems, 65 ans, plusieurs témoins affirmèrent qu’il avait fait monter dans sa voiture deux femmes qui faisaient de l’auto-stop. Les empreintes d’Aileen Wuornos se retrouveraient sur sa poignée de porte.

Deux portraits de robots d’Aileen Wuornos et de Tyria Moore furent publiés. Toutes deux vendaient par ailleurs divers objets de valeur appartenant aux victimes chez différents prêteurs sur gages. Ceci aiderait à leur arrestation ultérieure.

Une tueuse en série

D’autres corps apparaîtraient. Tout allait s’arrêter lorsque, après avoir été arrêtée, la Tyrie désigna Aileen Wuornos comme l’unique auteur des meurtres. De sorte qu’ils trouvèrent Aileen, qui était ivre dans une voiture.

La réalité est qu’Aileen Wuornos était devenue une tueuse en série. Elle ne le regrette pas, comme elle le détaille dans le documentaire Aileen Wuornos : The selling of a Serial Killer (1992), à propos d’un des meurtres : “Il le méritait, je suis désolé pour ses proches, mais ce que j’ai fait, c’est me défendre”. “.

Au cours de l’interrogatoire , elle admit avoir assassiné sept hommes et s’excusa en arguant la légitime défense.

En 1992, elle comparut devant le tribunal. Le 30 juin de la même année, fut condamnée à mort pour le meurtre avéré de trois hommes.

“Je serai au paradis pendant que vous pourrirez tous en enfer. Je sais que j’ai été violée et que vous n’êtes que des ordures. Vous condamnez à mort une femme qui a été violée ?” Déclaration d’Aileen Wuornos après sa condamnation à mort.

Peine

Pendant son séjour en prison, elle accordera plusieurs interviews controversées. Parfois, son histoire peut nous donner le sentiment d’être une histoire fictive. Elle est néanmoins terriblement réelle. Ce qui reste d’Aileen Wuornos, ce sont toutes ses déclarations où la vérité et le mensonge s’entremêlent probablement.

Il y a ceux qui, loin de défendre ses actes, soulignent qu’Aileen a peut-être été victime d’un passé dysfonctionnel et horrible, et que la rage accumulée l’amena à agir de la pire des manières. La réalité est qu’Aileen Wuornos trouva la mort à 9 h 45 le 9 octobre 2002, exécutée par injection létale à l’âge de 46 ans, après 12 ans passés dans le couloir de la mort en Floride.

S’il est bien un film lié à la vie d’un meurtrier ou d’un tueur en série, c’est bien Monster (2003). Il est marqué par la belle performance de Charlize Theron, lauréate d’un Oscar de la meilleure actrice pour ce film. Basé sur l’histoire vraie d’Aileen Wournos, sans aucun doute, un long métrage hautement recommandable.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Ed Kemper, le tueur d’étudiantes
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Ed Kemper, le tueur d’étudiantes

Ed Kemper, connu comme le « tueur d'étudiantes », ressentait une haine profonde pour sa mère, ce qui a débouché sur une vague d'assassinats.



  • Aileen Wuornos: The Selling of a Serial Killer (1992). (1994, 4 febrero). IMDb.

  • Cereal Serial K. (2015, 2 septiembre). Aileen Wuornos Última Entrevista, Subtítulos en Español. YouTube. 

  • MONSTER – Trailer ( 2003 ). (2008, 2 junio). [Vídeo]. YouTube. 

  • Monster (2003). (2004, 30 enero). IMDb.