Les 9 phobies sexuelles les plus fréquentes

3 septembre 2015 dans Psychologie 15 Partagés

Dites-nous quelles sont vos phobies, et nous vous dirons ce qu’est la peur.

(Robert Benchley)


Même si cela vous étonne, les phobies sexuelles existent. Cela peut paraître bizarre, mais elles sont plus normales qu’elles en ont l’air.

Si on en sait si peu sur elles, c’est parce que les gens n’ont pas pour habitude de parler de ce type de phobies, que ce soit par honte, par timidité, etc.

Dans cet article, nous allons vous présenter les 9 phobies les plus fréquentes et les plus méconnues. Cela ne veut pas dire que ce sont les seules, car il peut y en avoir d’autres ! Le monde des phobies est continuellement ouvert et n’a de cesse de s’élargir.

1. Le vaginisme

Le vaginisme est probablement la phobie la plus connue. C’est un problème inconscient qui complique la relation sexuelle.

En effet, la femme qui en souffre contracte, involontairement, les muscles de son vagin, ce qui ne facilite pas la pénétration.

vaginismo-420x280

Cette phobie d’être pénétrée peut aller loin, au point d’empêcher la femme qui en souffre à mettre des tampons, ou de se rendre aux consultations gynécologiques, pourtant très nécessaires et recommandées.

2. La gymnophobie

Ce type de phobie est très sérieux. Dès notre plus jeune âge, on nous apprend à avoir honte de la nudité. Cette honte est donc très difficile à surmonter.

Si à cette honte d’être nu s’ajoutent des complexes dus à un corps imparfait, ce qui est pourtant normal puisque la perfection n’existe pas, le fait de se dénuder se révèle alors plus que difficile.


Les femmes et les hommes qui souffrent de gymnophobie sont obsédés par des corps idéalisés, ce qui provoque en eux un blocage dès lors qu’il s’agit de partager un moment d’intimité avec leur compagnon/compagne.


3. La génophobie

C’est une des phobies les plus connues, mais aussi la moins reconnue. Il s’agit de la peur du sexe en général.

Alors que pour la plupart d’entre nous, une relation sexuelle est érotique et agréable, pour les personnes souffrant de cette phobie, un blocage s’installe. C’est un rejet extrême, voire répulsif de la sexualité.

4. L’érotophobie

La peur de parler de sexe existe. Nombreux sont ceux qui ont peur d’avoir des conversations liées au sexe, et qui font tout pour les éviter, car de nombreux mots sont aujourd’hui tabous.

Miedo-420x220

Cette phobie n’est pas seulement liée à la honte, mais aussi à une panique qui se manifeste dès lors qu’il s’agit d’aborder ce sujet, voire même d’entendre une conversation sur le sexe.

5. La phallophobie

Comme son nom l’indique, cette phobie se traduit par une grande peur du pénis. Les hommes comme les femmes peuvent en souffrir.

Chez les hommes, c’est une peur d’avoir une érection qui se développe. Chez les femmes, le fait de toucher ou de voir le pénis d’un homme est source d’angoisse.

Cette phobie ne fait pas que limiter le contact sexuel, elle l’annule…même si tout dépend du degré de phobie que l’on présente.

6. La médomalacuphobie

Restons-en sur les érections, et abordons maintenant la possibilité de ne pas en avoir. Cette phobie met la pression aux hommes, car ils ont alors peur de ne pas durer assez longtemps, de ne pas être assez bons.

Face à un tel stress, nombreux sont les hommes qui optent pour une totale abstinence sexuelle, afin d’éviter la possible perte d’érection.

7. L’agraphobie

Sont touchés par cette phobie ceux qui ont souffert d’abus sexuels, ou qui en ont été témoins. Elle peut se déclarer à n’importe quel âge, et se caractérise par la peur d’être victime d’un abus sexuel.

122-420x203

Les gens qui souffrent de cette phobie n’arrivent pas à avoir une intimité saine avec leur compagnon/compagne, car pour eux, tout contact sexuel est un viol.

8. La caligynéphobie

La caligynéphobie est une peur infondée des belles femmes. Souvent, ceux qui souffrent de cette phobie pensent ne pas mériter tant de beauté, et se demandent « que dois-je faire avec une femme si belle ? »

On idéalise la femme qui nous plait, mais on est incapable d’avoir une relation avec elle. Les gens souffrant de cette phobie sont stressés, et ont constamment peur de ne « pas être à la hauteur ».

9. L’androphobie

Contrairement à la caligynéphobie, l’androphobie se caractérise par une peur des hommes. Cette fois, c’est le genre masculin qui génère cette phobie.

Généralement, elle se déclare suite à un événement traumatisant qui se serait produit dans l’enfance, dont un homme aurait été le protagoniste.

Ces phobies sont normales, et avec un peu de volonté et beaucoup d’efforts, on peut les surmonter.

Si vous souffrez d’une de ces phobies, allez consulter un spécialiste, il pourra vous aider ! Ne renoncez pas à une vie sexuelle aussi satisfaisante que pleine !

A découvrir aussi