5 phrases géniales d’Aristote

· 22 juillet 2017

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur quelques phrases géniales d’Aristote. Cet homme fut et reste l’un des philosophes les plus importants de l’histoire de la civilisation humaine. Ainsi, pourquoi ne pas profiter de petites doses de sa sagesse et de sa façon de voir le monde ?

Comment a pu surgir, il y a 3000 ans, une civilisation qui finirait par dévoiler quelques-uns des esprits les plus brillants de l’histoire ? Nous faisons ici référence à des penseurs tels qu’Aristote lui-même ainsi que ses maîtres et prédécesseurs, Platon et Socrate. Il est curieux de voir à quel point les pensées qui ont surgi des civilisations de la Terre évoluent et régressent.

Aristote, comme nous l’avons dit, fut l’élève de grands esprits comme ceux de Platon ou d’Eudoxe. Puis il fut à son tour le maître d’autres personnages célèbres comme le fameux Alexandre Magno. Ainsi, sa philosophie a permis de faire surgir 5 phrases qui, 2000 ans plus tard, n’ont pas perdu une once de valeur pour la société actuelle.

Phrases géniales d’Aristote

L’ignorant affirme, le sage doute et réfléchit

Aujourd’hui encore, nous entendons beaucoup d’ignorant-e-s qui croient que celui/celle qui crie ou qui affiche plus de sécurité quand iel parle en sait davantage que les autres. Cependant, pendant que certain-e-s se consacrent à profiter de ce qu’iels croient savoir, d’autres doutent, réfléchissent et font des recherches.

Nous pourrions presque voir cette phrase comme une sorte d’annonce de la méthode scientifique qui naîtrait un peu plus tard. N’affirmez rien avant d’être certain-e que ce que vous dites est vrai. C’est pour cette raison que l’on dit souvent que les ignorant-e-s parlent plus que celleux qui savent réellement.

Je considère plus courageux celui qui conquiert ses désirs que celui qui conquiert ses ennemis car la victoire la plus dure est la victoire sur soi-même.

Il est curieux de voir que les êtres humains se connaissent si peu alors qu’ils représentent une espèce plutôt spirituelle. Parfois, il semblerait que nous nous refusions à regarder en nous, par peur de ce que nous pourrions trouver. Nous regardons notre image dans le miroir, mais nous avons du mal à passer quelques minutes à regarder ce qui se trouve derrière les rideaux.

Nous avons tou-te-s des parties de nous qui sont difficiles à accepter. Le faire est ce qu’Aristote appelle « la victoire sur soi-même ». Une tâche a priori longue et complexe mais qui se transforme en besoin si nous voulons jouir de cette sensation de bien-être surgissant de notre équilibre interne et de l’image que nous projetons.

L’intelligence ne consiste pas seulement en la connaissance mais aussi en la faculté de les mettre en pratique

Encore une fois, nous voyons Aristote prononcer des phrases très similaires à celles qui seront reprises plus tard dans la méthode scientifique. Nous pouvons savoir beaucoup de choses, mais à quoi cela sert-il s’il n’y a pas de démonstration empirique et de démonstration pratique ?

La phrase d’Aristote reprend ainsi beaucoup des plaintes des élèves dans les écoles actuelles. Ces derniers se demandent souvent à quoi sert ce qu’ils apprennent et ils trouvent rarement un-e professeur-e capable de leur donner une réponse ou de leur expliquer comment ils peuvent descendre de ce monde abstrait de lettres et de numéros pour retomber dans le monde réel. N’oublions pas qu’une explication pratique peut être l’une des plus grandes motivations pour que quelqu’un apprenne.

Certains croient que, pour être amis, il suffit de le vouloir, comme s’il suffisait de vouloir être en bonne santé pour l’être réellement

S’agit-il de l’une des phrases les plus complexes d’Aristote ? Souhaiter une amitié n’est-il pas suffisant pour la vivre réellement ? Incontestablement, les deux personnes impliquées y jouent un rôle primordial. Quoiqu’il en soit, la volonté devrait être le premier pas pour forger une amitié.

Le sage grec fait peut-être référence au besoin de voir la relation d’amitié surgir du plus profond de notre être. C’est-à-dire presque à un niveau spirituel, ou sans le presque. En fin de compte, nos ancêtres croyaient fervemment au pouvoir de l’âme de l’être humain, même si Aristote était l’un des philosophes les plus pragmatiques du monde antique.

Le bonheur existe seulement là où il y a de la vertu et des efforts sérieux, car la vie n’est pas un jeu

Il s’agit sans aucun doute de l’une des phrases d’Aristote qui a le plus de sens. Sans efforts, on ne peut pas aller très loin. Pour les Grecs, être vertueux est un sujet sérieux et nécessaire. En fait, ils considéraient par exemple que seuls les plus vertueux et justes devaient gouverner le peuple.

Cette phrase est encore valable aujourd’hui. Il est vrai que vos efforts ne vous permettront peut-être pas d’atteindre vos objectifs, mais il est aussi pratiquement certain que si vous n’en faites pas, vous n’obtiendrez rien du tout. Ainsi, une attitude vertueuse, sage, compréhensive et empathique vous mènera sur des sentiers bien plus agréables.

Ces phrases géniales d’Aristote doivent nous inviter à réfléchir. Il s’agit d’une opportunité unique de tirer un enseignement de ce grand génie et de réfléchir sur ces mots pour essayer de nous améliorer en tant que personnes, en tant que sociétés et en tant qu’espèce.