3 types de famille qui causent la dépression

La famille est généralement un soutien vital pour aller de l'avant. Cependant, dans certains cas, le noyau familial est si négatif qu'il peut nous couler. Voyons quels sont ces types de famille.
3 types de famille qui causent la dépression

Dernière mise à jour : 04 avril, 2022

La dépression est l’un des problèmes les plus graves aujourd’hui. Nous vivons dans un monde tellement inondé de technologie que tout, le bon comme le mauvais, s’amplifie. La dépression ne naît cependant pas seulement des facteurs externes que nous vivons ou des sentiments les plus profonds que nous cachons. Il existe des types de famille qui favorisent l’apparition de la dépression.

La famille peut être un soutien qui vous aide à aller de l’avant. Mais certains types de famille, avec des rôles négatifs, vous coulent plutôt. Elles ne sont pas si agréables et personne n’est particulièrement excité de reconnaître que la leur fait partie de ces familles négatives. Malgré cela, il est important de les connaître, de les identifier et, le cas échéant, de s’éloigner d’elles.

« Toutes les familles heureuses se ressemblent. Mais chaque famille malheureuse a une raison particulière de se sentir malheureuse ».

-Léon Tolstoï-

La famille “perfectionniste”

Ce premier type de famille se caractérise par le fait d’exiger le maximum de chacun. Il ne suffit pas d’être un bon étudiant ou d’avoir un bon travail, il faut avoir le meilleur. Ceci ne serait pas négatif s’il était admis que l’échec fait partie de la vie.

Il existe une grande différence entre la famille perfectionniste qui provoque la dépression et les parents exigeants qui veulent un bel avenir pour leurs enfants : les moyens acceptés pour obtenir ce que l’on veut .

types de famille

La famille perfectionniste vous dira que peu importe comment vous l’obtenez, tant que vous atteignez le sommet. Vous aurez l’impression de courir un marathon sans fin, sans récompense et sans aide. Ne vous attendez pas à ce qu’ils vous disent que vous avez bien fait car cela ne sera jamais suffisant. La dépression dans cette famille survient lorsque l’extérieur vous montre que vous n’êtes pas parfait et que le monde vous tombe dessus.

“La perfection est enfin atteinte, non pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à obtenir.”

-Antoine de Saint-Exupéry-

La famille qui disqualifie

Alors que la famille perfectionniste vous force à être meilleur, la famille disqualifiante vous sabote. Ici, le message négatif contre vous est que vous n’êtes bon à rien .

Ce qui communément génère la dépression dans ce type de famille est la comparaison où l’on sort toujours perdant  et qui pose les bases de la dépression. On s’y disqualifie en permanence et parle les uns des autres comme si personne ne valait rien.

Les enfants qui vivent avec ce type de famille grandissent avec le sentiment qu’ils ne valent rien pour personne. En tant qu’adultes, ce sont des individus peu sûrs d’eux et envieux. Non seulement ils croient qu’ils sont incapables d’être aimés, mais ils ne savent pas non plus comment aimer. Ils sont très susceptibles de s’impliquer dans des relations destructrices. Les adultes qui grandirent dans ce type de famille sentent qu’ils ont besoin d’amour mais ne savent pas comment en demander ou en donner.

La famille violente

La violence est un problème très courant au sein des familles. Il peut s’agir de violence physique, économique ou psychologique. Mais le résultat est le même : une union qui repose sur le contrôle.

À première vue, ce n’est peut-être pas évident, mais les familles violentes sont en effet unies par un lien très fort. Quand on regarde bien, on se rend compte qu’il n’y a pas vraiment de victime. Ils agissent tous comme s’ils étaient sur un champ de bataille.

Types de famille

Chacun cherche à se défendre et à s’affirmer en tant que personne par la domination. C’est pourquoi les insultes, les cris et même les coups sont monnaie courante au quotidien. Une personne qui vécut toute son existence dans ce type de famille et en est éloignée tombera en dépression. C’est parce que la fureur et la colère qu’elle a l’empoisonnent de l’intérieur.

Que dois-je faire si ma famille me rend déprimé ?

Si vous êtes arrivé jusqu’ici et que vous vous êtes rendu compte que votre famille vous cause la dépression, la première chose dont vous avez besoin est de vous éloigner un peu d’elle. Vous devez le faire pour reprendre ou prendre le contrôle de votre vie pour la première fois.

Il est également recommandé de rechercher une aide spécialisée car rompre avec ces relations et ces habitudes négatives n’est pas facile. Apprendre à établir des relations saines avec ceux qui vous entourent ne va pas être facile car vous devrez réapprendre de nouvelles attitudes et abandonner les vieilles habitudes. Vous êtes-vous senti identifié dans l’un de ces types de famille?

Cela pourrait vous intéresser…

This might interest you...
Familles résilientes : quand des liens forts nous permettent de grandir
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Familles résilientes : quand des liens forts nous permettent de grandir

Savez-vous à quoi ressemblent les familles résilientes ? Découvrez les clés qui peuvent vous aider vous aussi à en faire partie.